AccueilSPORTSFCVBFootball/National : Le FCVB touché mais pas (encore) coulé…

Football/National : Le FCVB touché mais pas (encore) coulé…

De nouveau battu à domicile (1-3) face à Saint-Brieuc, Villefranche a, peut-être, perdu un peu plus qu'une rencontre dans la course pour le podium, un soir où ses principaux rivaux – Annecy et Bourg – l'ont emporté.
Football/National : Le FCVB touché mais pas (encore) coulé…
FRANCK CHAPOLARD - Auteur de l'ouverture du score, le piston Pagerie, a été actif dans un couloir gauche très animé.

SPORTSFCVB Publié le , RALPH NEPLAZ

Vendredi 18 mars, 26ème journée de National. A Villefranche, au stade Armand Chouffet, Stade Briochin bat FC Villefranche-Beaujolais 3-1 (1-1). Buts : Pagerie (37e) pour Villefranche; Allée (43e, 79e), Lavigne (80e) pour Saint-Brieuc. Arbitre M. Ali Djedid. Avertissements : Bokele (42e) à Villefranche; Le Marer (62e), Lavigne (81e) à Saint-Brieuc; exclusion de Bokele (56e). Environ 700 spectateurs. Composition du FCVB : : Bouet – Flegeau, Bokele, Romany – Nirlo, Sergio (c) – Khous, Da Silva (Bonenfant, 64e), Taufflieb, Pagerie – Elisor. Entraîneur : Hervé Della Maggiore.

Il faut espérer qu'un soir pareil ne laisse pas trop de traces, de marques indélébiles dans les esprits caladois soumis à rudes épreuves, dans un duel qui comptait tellement pour la bataille au podium de ce National, à huit journées du mot fin. Evidemment, tant que l'écart n'est pas définitif – quatre points d'avance pour Annecy, le troisième tandis que Bourg, quatrième, n'est qu'à trois longueurs – Villefranche se doit d'y croire. Mais il est des signaux qui coupent le début d'un espoir, ou du moins qui indiquent que si suite favorable il y aura, il va falloir aller la chercher avec ces petits coups de pouce qui, parfois, fondent des destins. Ce soir, les Caladois en voudront, en partie, à un homme, l'arbitre M. Djedid qui, déjà face à Laval lors de la 19ème journée – première défaite (2-1) à la maison du FCVB cette saison – en janvier, ne leur avait pas fait de cadeaux…

De la frustration dans les rangs beaujolais

C'est manifeste, l'arbitre de cette rencontre, entre un Stade Briochin qui aura donc porté à sept rencontres sa série d'invincibilité, et un FCVB en quête de rebond après avoir chuté sur le fil face à Annecy (1-2), il y a une semaine en ces mêmes lieux, a grandement nourri la colonne de la frustration dans les rangs beaujolais. En avertissant le défenseur Bokele, à quelques minutes de la pause (42e), sur une faute qui ne lui était probablement pas imputable, il a ouvert la voie au coup-franc qui suivit : une merveille de contournement du mur par le très fin Ahmad Allée, qui laissa Bouet sans réaction, pour une égalisation bretonne franchement heureuse (1-1, 43e). Franchement heureuse ? Il faut avoir lu la façon dont Villefranche avait su prendre les commandes de la rencontre, avec une intensité voulue et décidée, ce dès le premier quart d'heure, quand bien même les actions n'étaient pas nombreuses, exception donnée cependant par une demi-volée, pleine course, de Pagerie (6e), sur un centre de Khous au second poteau.

Il avait fallu aussi que tactiquement - l'esseulement du seul attaquant valide, Elisor en pointe – chacun des joueurs offensifs du coach Della Maggiore en fasse plus, partout, là-haut dans les 25 derniers mètres, ce que l'activité et les prises d'initiative de Da Silva, ont laissé poindre… Ainsi, lorsque le milieu prêté par l'OL a joué de la déviation pour Sergio, qui avait fait la plus grande part du boulot, aux abords de la surface, il aura créé l'espace pour que le capitaine caladois serve Pagerie, lancé à juste titre pour tromper petit filet Pattier dont la couverture de son poteau droit restera, malgré tout, douteuse (1-0, 37e). On n'aurait pas parié que Villefranche, à cet instant-là du match, connaîtrait quelques fébrilités, même si la tendance à l'essoufflement dans ces minutes qui suivent une ouverture du score côté caladois avait été déjà vu cette saison. Toujours est-il que le FCVB n'aura pas réussi à rejoindre la pause en menant au score, alors que cela aurait été tout sauf une iniquité.

A dix, pourtant, le FCVB a tout tenté

De coup du sort en coup du sort, Villefranche a tout cumulé, ensuite. D'abord ce manque de spontanéité d'Elisor dans la surface, tergiversant en pivotant alors que la première intention aurait prévalu sur une offrande de Da Silva, Pagerie, en seconde lame, butant sur Pattier (53e). Puis plus encore, l'exclusion de Bokele, averti une seconde fois, pour une faute sur Gomis (56e). Un véritable coup dur dont le FCVB, à dix, ne se remettrait pas. Pourtant, pendant dix bonnes minutes, les coéquipiers du défenseur Flegeau ont tout tenté pour ne pas perdre davantage leurs nerfs, leur jeu et les possibilités qu'il restait pour l'emporter. Mais là encore, ils se feront doublement punir par le but du 2-1, signé Allée, alors qu'en amont, une main de Le Marer, n'avait pas été signalée par l'assistant de M. Djedid, pourtant bien placé (78e). Et sur l'engagement, l'abattement et le dépit du FCVB laisseraient à Lavigne le soin de fermer le score à 3-1 (79e). Au final, il aurait été cruel que Sagna, trompe Bouet, l'arrêt réflexe du portier caladois limitant la casse (88e). A Bastia-Borgo, dans une semaine, le FCVB aura encore des opportunités de rester dans la course pour le podium. Et c'est cet horizon-là, mathématiquement, qui prime, toujours. Ce soir.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 19 mai 2022

Journal du19 mai 2022

Journal du 12 mai 2022

Journal du12 mai 2022

Journal du 05 mai 2022

Journal du05 mai 2022

Journal du 28 avril 2022

Journal du28 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?