Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Football/National : le FCVB tient tête à Boulogne

le - - FCVB

Football/National : le FCVB tient tête à Boulogne
FRANCK CHAPOLARD - La défense du FCVB, ici le trio Philippon-Belkorchia-Lacour lors de la défaite face à Quevilly-Rouen (0-1), a tenu bon à Boulogne.

Chez un candidat à la montée en Ligue 2, Boulogne, le FC Villefranche-Beaujolais, réduit à dix mais bien en place et porté par un excellent Antoine Philippon dans les buts, a glané son huitième match nul de la saison.

Vendredi 2 novembre, 12ème journée de National. A Boulogne-sur-Mer, au stade de la Libération, le FC Villefranche-Beaujolais et US Boulogne CO font match nul 0-0. Arbitre : M. Gaël Angoula. Exclusion de Gonzalez (68e) au FCVB. Buts : . Composition du FCVB : Philippon, Gonzalez, Lacour, Belkorchia, Pagerie, Sergio, Burel, Blanc, Toko (Toko, 72e), Mambu (Ertel, 78e), Lemb (Labeau, 56e). Entraîneur : Alain Pochat.

Evidemment, on va reparler de cet abonnement que le FCVB a pris dans sa propension à accumuler les matches nuls. Mais celui ramené de Boulogne, le huitième de la saison, est plutôt une bonne affaire. Mais c'est toujours la même histoire. Un nul n'est porteur que si derrière il est suivi par une victoire, au mieux. Ce sera l'enjeu du derby à venir, dans une semaine au stade Armand Chouffet, face à Bourg.

LE MATCH

L'une des grandes interrogations de ce déplacement dans le Nord était de savoir comment le FCVB prendrait la mesure du premier quart, ce temps fort de Boulogne qui explique, en partie, sa position, toujours en course pour la L2, au classement. La réponse fut plutôt positive, dès les premières minutes où les débats étaient placés très vite sur le versant tactique. Dans un 3-5-2 que les Caladois maîtrisent de mieux en mieux, l'occupation haute du terrain a posé des soucis aux nordistes qui agirent surtout en contres, dangereux. Comme sur cette parade de Philippon devant Maah (3ème). Cela annonçait la grande première période du gardien beaujolais décisif encore par deux fois (30ème devant Mayela puis à la 38ème devant Serin). Si le système de Pochat posa quelques soucis à son ancien club, son homologue, Frappoli répliqua en passant en 3-4-3 avec l'intention franche de gêner la relance caladoise, ce dès la 22ème, histoire de ne pas perdre le fil tactique de la rencontre. Cela disait beaucoup de la crainte représentée par le FCVB à l'image de cette frappe de Gonzalez de peu à côté des buts de Riffi Mandanda (15e) ou cette tête de Toko (20e). Il manquait cependant de la simplicité aux attaquants du FCVB pour pouvoir vraiment inquiéter Mandanda, à l'instar de Toko qui oubliait Pagerie dans la surface (43e). Dans une seconde période sans véritables actions, il faudra attendre la 68ème minute de jeu pour voir le FCVB réduit à dix sur une exclusion (rude) de Gonzalez dont l'intervention sur un contre de Maah était considérée comme litigieuse en tant que dernier défenseur, pour que la tension monte d'un cran. Cela entraîna un changement tactique (le FCVB passant à quatre derrière) avec beaucoup de discipline dans les replis défensifs. Logiquement, le FCVB était dominé, notamment sur coup-pied arrêtés comme sur ce corner repris de la tête par Lina (80e) mais la parade encore de Philippon était salutaire. Autour d'un très bon Lacour dans l'axe, capitaine en l'absence de Jasse, le FCVB tenait bon et aurait même pu grapiller quelque chose en contre, en fin de match, mais les entrants (Labeau et M'Madi) pesèrent très peu dans ce match pour espérer changer la donne.

LE JOUEUR

Inévitablement, c'est encore en défense, que ce bon nul s'est construit. Si tous les défenseurs ont été sobres et rigoureux, on notera tout de même le grand match d'Antoine Philippon auteur de cinq arrêts décisifs. Avec son autorité dans la surface et cette propreté sur la ligne, le gardien caladois a sans doute réalisé, sur la côte d'Opale, son meilleur match depuis le début d'une saison débutée comme numéro 2 avec l'arrivée de Sauvage, de nouveau opérationnel. Avoir deux très bons gardiens est un luxe. C'est avec cette certitude que le FCVB peut envisager son retour dans le Beaujolais, après ce nul arraché à Boulogne ce soir.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse




Ralph NEPLAZ
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer