AccueilSPORTSFCVBFootball/National : le FCVB passe la seconde à Drancy !

Football/National : le FCVB passe la seconde à Drancy !

A dix pendant quatre-vingt minutes, le FC Villefranche a enfin réussi à arracher son second succès de la saison à Drancy (0-1) pour se sortir de la zone rouge.
Football/National : le FCVB passe la seconde à Drancy !
FRANCK CHAPOLARD - De retour en National, Sauvage a réalisé une partie XXL à Drancy en préservant le succès des siens.

SPORTSFCVB Publié le ,

Vendredi 23 novembre, 14ème journée de National. A Drancy, au stade Charles Sage, le FC Villefranche-Beaujolais bat JA Drancy 1-0 (1-0). Arbitre : M. Abdelatif Kherradji. Exclusion de Lemb (10e) au FCVB. But : Lemb (3e). Composition du FCVB : Sauvage, Perracino, Gonzalez, Lacour, Martin, Pagerie, Sergio, Jasse (N'Diaye, 44e), Ertel (Joufreau, 90e), Lemb, M'Madi (Toko, 60e). Entraîneur : Alain Pochat.

Il n'y a pas de fatalité. La résignation se termine un jour, quand on sait le poids de la patience, de la résilience. Privés de nombreux joueurs cadres, en Seine-Saint-Denis (Blanc, Belkorchia, Burel, Labeau, Mambu, Benedick), le FCVB est allé chercher à dix un succès qui pèsera lourd au final, sans doute, chez le dernier du National, Drancy (0-1). Une victoire comme un symbole de la solidarité du groupe d'Alain Pochat. Reste à faire fructifier ce bienfait vendredi prochain avec la venue de Laval, dauphin du Mans au classement. Une belle semaine se prépare.

LE MATCH

Une habitude qui s'exporte, aussi. Coutumier des bonnes premières minutes en National, le FCVB l'a encore démontré avec cette fois l'efficacité tant recherchée et retrouvée sur cette frappe de Lemb à l'entrée de la surface pour ouvrir le score (0-1, 3e) dans une défense de Drancy pas vraiment en éveil. De la joie précoce au choc, rien n'a été épargné aux Caladois, soudainement réduits à dix avec l'exclusion sévère de Lemb suite à cette collision avec le portier parisien Desprez (10e), plus spectaculaire que dangereuse. Il aura fallu du temps pour comprendre que la sortie de l'avant-centre caladois redessinait la suite du match sous un regard défavorable aux siens.

Défendre, ensemble, pendant quatre-vingt minutes, serait alors une épreuve. Dans l'urgence de s'organiser défensivement (passage à quatre derrière), le FCVB recula alors pendant un long moment mais restait debout grâce à la vigilance de son portier, Alexis Sauvage (30e, 35e, 37e), de retour en National. Plus bas qu'à l'ordinaire, les hommes de Pochat disciplinés, ne laissant que très peu d'espace à leurs adversaires, sortaient par instant, sans se découvrir, mais avec promptitude, à l'unisson, souvent. Le jaillissement de Gonzalez à la suite d'un coup-franc travaillé de Sergio et remisde la tête par Perracino était détournée au dernier instant par un défenseur parisien (39e). C'était le signe d'une ténacité qui durerait.

Après la pause, Sauvage prenait vraiment les choses en main. Car, avec la sortie de Jasse (44e), touché à la cheville et remplacé par N'Diaye le dernier venu, le FCVB aurait moins de qualité technique en contres. Il survivrait cependant, répondant aux attaques à cinq ou six de Drancy, avec une certaine idée du combat, nécessaire en ces situations. On vit souvent Lacour, le vice-capitaine, éteindre les feux dans la surface. Avec l'entrée d'Achour à Drancy, à l'heure de jeu et la présence de l'ancien caladois Bando, Sauvage multipliait les arrêts décisifs ((82e, 86e, 89e) dans une fin de match maintenue sur le fil de la frilosité.

Pourtant des balles de KO, le FCVB en aura eu : N'Diaye (72e), Joufreau (93e). Mais le petit but de Lemb avait dessiné la base du succès caladois en terre parisienne. "On a fait preuve de solidarité et de combativité. C'est de bonne augure pour la suite", soulignera Quentin Lacour, après le match. Comme une manière, déjà, de préparer la venue de Laval à Chouffet, pour la prochaine journée du National.

LE JOUEUR

Pour son retour dans le 93, Alexis Sauvage a été ce mur qui a cassé toutes les chances de Drancy dans sa surface. Une si belle histoire pour le gardien caladois prêté par le Red Star (Ligue 2). Une solidité mentale, surtout. Victime d'une crise d'épilepsie en septembre dernier, il avait vu son début de saison arrêté, et attendre le feu vert médical pour revenir dans les buts du FCVB. Une si belle histoire. Son remplaçant, Antoine Philippon livrera en son absence des prestations parfaites.

Deux numéros 1 dans les buts caladois. Et si finalement Sauvage a retrouvé sa place, la semaine dernière à Limoges en coupe de France, son coach Alain Pochat l'a confirmé ce soir à Drancy. Et son retour en National peut s'écrire en majuscule. Car pendant quatre-vingt minutes, il a tenu la maison caladoise à bout de gants, à bout de bras. Assurément, LE joueur de cette première victoire du FCVB à l'extérieur en National.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?