Fermer la publicité

Football/National : le FCVB n'y arrive toujours pas

le - - FCVB

Football/National : le FCVB n'y arrive toujours pas
Archives FRANCK CHAPOLARD - Taufflieb et les Caladois auront l'occasion encore de relever la tête et rattraper les points perdus ce mardi en réception de Sète.

Battus à Annecy (1-0) dans le duel des mal classés, les Caladois ont perdu une belle opportunité d'engranger des points dans la course au maintien.

Vendredi 20 novembre, à Annecy au stade des Fins, match en retard de la 3ème journée de National. FC Annecy bat le FC Villefranche-Beaujolais 1-0 (1-0). Arbitrage de M. Azzedine Souifi. But : Spano (43e) pour Annecy. Avertissements : Kashi (12e), Rocchi (23e, Ruque (70e) à Annecy, Sergio (74e) à Villefranche. Composition du FCVB : Bouet – Injai, Flegeau (c), Lauray – Fleurier, Taufflieb, Blanc, Lcazette, Sergio, (63e), Pagerie – Escarpit (Ahoure, 46e), Segbe (Garita, 59e). Entraîneur : Alain Pochat.

Les soirs de migraines s'accumulent pour le FCVB, toujours à la poursuite d'une troisième victoire en championnat et sans but depuis trois rencontres après ce revers rapporté d'Annecy.

LE MATCH

Le mano-à-mano va donc s'écrire sur le versant des mal classés pendant quelques journées supplémentaires. Sans forcément marcher sur son adversaire caladois, Annecy est repassé devant le FCVB au 16ème rang du National. Et ce constat : la région Rhône-Alpes-Auvergne est à l'agonie puisque le SC Lyon et ses maigres six unités est aussi dernier du championnat. Pour Villefranche, en maniant l'optimisme, on notera que son futur visiteur ce mardi à Chouffet, le FC Sète (11ème) n'est qu'à cinq points. Mais si l'on y regarde de plus près, un changement de tendance, sur le plan de l'efficacité offensive mais pas seulement, va devoir s'opérer. Car les Caladois n'y arrivent toujours pas.

Faut-il s'inquiéter de la situation actuelle ? Au tiers d'un championnat, personne n'est jamais condamné. A Annecy, ce soir, les temps forts et la possession ont été caladois et la réussite a été savoyarde. Comme souvent, le FCVB s'est fait piéger sur un contre – cette frappe de Fillon sur la transversale que Spano de la tête avait bien suivie pour le 1-0 (43e) – à l'instant où il avait la maîtrise. Il avait fallu pour ça quand même aligner les sueurs froides : Spano manquant le cadre devant Bouet (14e) sur un déboulé de Gunes ou encore ce coup-franc périlleux de Fillon dans la surface gâché par ce même Spano en tête inversée dans la surface beaujolaise (25e). Il avait fallu aussi lire le manque de réussite en fin de mouvements pourtant bien ébauchés : Pagerie étant contré au dernier moment après qu'Escarpit avait tout fait à droite (course et centre) avec le relai de Taufflieb (31e).

Tout cela – l'ouverture du score d'Annecy – n'a donc rien changé des intentions caladoises, plus verticales dans le second acte avec les entrées de Garita et Ahoure devant, Sergio au milieu. Les entrants n'ont pas baissé les bras d'ailleurs. Ahoure en service de Taufllieb fauché à la lisière de la surface pour un coup-franc de Sergio au dénouement sombre (70e), aurait pu obtenir l'égalisation. Idem pour Garita, de la tête, dans la continuité de cette action. Tout comme le bon décalage de Sergio pour Ahoure, encore, au centre-tir lobé non cadré, une aubaine pour Mocio (79e). Ce soir, en rentrant d'Annecy et dans les jours à venir, les Caladois devront vite passer à autre-chose pour arriver devant Sète, mardi, avec la volonté de changer leur vie offensive qui est une souffrance répétée, aujourd'hui.

LE JOUEUR

Difficile d'extirper de la mêlée un Caladois dans une telle soirée. Si cela était le cas, il faudrait peut-être souligner les prestations des pistons, en une manière de chacun sa mi-temps. La première a mis en lumière l'activité de Pagerie à gauche, tonique dans ses incursions répétées dans le camp savoyard avec cependant peu de réussite dans ses centres, notamment pour Segbe. La seconde a été plus intéressante pour Fleurier, à droite. Dans une période où Villefranche a joué souvent long, il a beaucoup combiné dans son couloir et apporté quantité de solutions qui n'ont malheureusement pas trouvé de conclusions décisives. L'un des Caladois les plus constants du moment.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse




Ralph NEPLAZ
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer