AccueilSPORTSFCVBFootball/National : le FCVB enclenche déjà la première !

Football/National : le FCVB enclenche déjà la première !

Victorieux de Boulogne-sur-Mer (1-0) dès la première journée, le FC Villefranche-Beaujolais, encore en réglages, a entamé sa saison sur une bonne note.
Football/National : le FCVB enclenche déjà la première !
Tony FONTENEAU - Le public caladois a fait connaissance avec son nouveau buteur : Thomas Robinet. Un numéro 26, ici félicité par ses coéquipiers, dont on va souvent parler, cette saison...

SPORTSFCVB Publié le ,

Vendredi 2 août, 1ère journée de National. A Villefranche, au stade Armand Chouffet, FC Villefranche-Beaujolais bat USCO Boulogne 1-0 (1-0). Arbitre M. Clément Fabry. Près de 1100 spectateurs. Avertissements : Martin (64e), Jasse (76e) à Villefranche. Buts : Robinet (23e sp), pour le FCVB. Composition du FCVB : Sauvage, Martin, Renaut, Flégeau, Belkorchia, Benedick (Ertel, 73e), Jasse, Sergio, Taufflieb (Blanc, 72e), Dadoune, Robinet (Dutournier, 80e),. Entraîneur : Alain Pochat.

Un grand soulagement. Les Caladois ont tenu bon mais ont souffert en bout de ligne pour renverser Boulogne, un candidat à la Ligue 2, en manque d'efficacité. Dans quel domaine Villefranche a changé ? Assurément, on cochera la case réalisme, d'entrée. "C'est le genre de match que l'on ne gagnait pas la saison passée", a commenté Alain Pochat, à juste titre. On ne saurait mieux dire.

LE MATCH

Deux équipes qui se craignent assez pour ne pas se livrer dès le début. Une qui ne tergiverse pas pour passer des phases défensives au versant offensif avec très peu de temps pour les transitions : Boulogne. Et l'autre, les Caladois, qui cherchent à installer les bases habituelles de son jeu, à base de construction dès l'arrière. Dans ce duel, il y a eu de tout.

Villefranche, a eu la bonne idée de marquer dès sa première véritable opportunité avec ce pénalty transformé par Robinet, relâché et prenant à contre-pied Riffi Mandanda (1-0, 23e) après que Benedick a été déséquilibré par Scaramozzino (20e) dans la surface. Du réalisme donc pour commencer. Puis beaucoup d'abnégation ensuite, les uns pour les autres, au sein d'un collectif caladois logiquement perfectible à ce stade de la saison. Dans une première période où les meilleurs intentions étaient à l'actif du FCVB mené par un trident technique Taufflieb-Sergio-Robinet prometteur, Boulogne trop imprécis dans les vingt-cinq derniers mètres, a souvent joué par à-coups à l'image de ce centre Id Azza, de loin le plus tranchant nordiste, sans destinataire devant la ligne de Sauvage (38e).

Sur le contre, Dadoune et son extérieur pied gauche presque trompeur devant Mandanda (39e) éteignait là, une première belle balle de break avant la pause. Ce dernier aurait encore sa chance, servi dans la profondeur par Sergio, sans trouver le cadre. Une seconde belle balle de break manquée par l'ancien Camblysien. (41e) qui rendrait le second acte un peu plus crispant pour Villefranche.

Pourtant, il y aura encore matière à sécuriser le chemin de ce premier succès caladois comme sur ce coup-franc rentrant de Sergio pour la tête non rabattue de Benedick (58e). A l'heure de jeu passée, Boulogne et son coach Guyot insisteraient davantage encore, notamment sur les seconds ballons dans la surface de Sauvage. Il fallait peser devant avec les entrées en jeu du Leonil et Traore (65e), deux éléments à vocation offensive. Mais rien ne changerait.

Le FCVB se dirigeait vers sa première victoire, avec quelques gâchettes laissées en chemin, à l'instar de cette frappe de Robinet lancé par Dadoune qui ne finissait pas un beau mouvement parti du milieu (74e). Il pouvait même se payer le luxe de quelques ultimes frayeurs. Mais ni le lob manqué de Leonil (78e) sur une perte de balle de Belkorchia aux abords de sa surface ni ce ballon brûlant de Leonil (décidemment…) dans la surface de Sauvage (86e) ou encore ce but refusé à Boulogne dans les arrêts de jeu et dans la plus grande des confusions, ne modifieraient l'issue heureuse de cette première journée pour Villefranche.

LE JOUEUR

Inévitablement, on s'attardera sur le premier buteur de la saison pour le FCVB. Parce que sa prestation a été aboutie. Généreux dans ses efforts, intelligent dans ses déplacements, serein pour finir le job sur pénalty, on n'écrira pas que Thomas Robinet a marché sur l'eau pour commencer, mais avec lui devant, tout paraît plus fluide. "Je le connaissais déjà avant. A Sochaux, c'était un bagarreur devant. Avec nous, il avait déjà montré des choses intéressantes sur les matches amicaux, a analysé son coach Alain Pochat. Je suis content pour lui. Je l'avais mis tireur de pénalty alors que dans l'équipe il y en a d'autres. Il s'agissait de lui faire ouvrir son compteur. C'est bien pour sa confiance. Un attaquant a toujours besoin de faire trembler les filets." C'est l'autre bonne nouvelle de cette première journée.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?