AccueilSPORTSFCVBFootball/National : le FCVB avait des ressources

Football/National : le FCVB avait des ressources

Longtemps menés au score à Cholet, les Caladois ont réussi à arracher un bon partage (1-1) grâce au flair de leur piston droit Benedick auteur de l'égalisation à deux minutes de la fin.
Football/National : le FCVB avait des ressources
FRANCK CHAPOLARD - Auteur d'une très bonne entrée en jeu en seconde période, Dadoune a participé au sursaut offensif du FCVB à Cholet.

SPORTSFCVB Publié le ,

Vendredi 9 août. 2ème journée de National, à Cholet, au stade Jean Bouin, Cholet SO et FC Villefranche-Beaujolais font match nul 1-1 (1-0). Buts : Rocheteau (32e sp) pour Cholet, Benedick (88e) pour Villefranche. Arbitre M. Pierre Legat. Avertissements : Belkorchia (34e), Agounon (46e) à Villefranche. Composition du FCVB : Sauvage, N'Diaye, Cabaton, Renaut, Belkorchia, Agounon (Benedick, 62e), Sergio, Jasse, Blanc (Taufflieb, 68e), Robinet, Dutournier (Dadoune, 55e). Entraîneur : Alain Pochat.

Deux journées et pas de revers. Villefranche, encore en quête de constance au niveau collectif, fait son petit bonhomme de chemin en National. Pas fringants en première période à Cholet, les Caladois n'ont rien cédé ensuite pour revenir à 1-1. Au mental, donc.

LE MATCH

Un partage venue du banc. Taufflieb, Dadoune, Benedick, les trois entrants du FCVB en seconde période ont évité une défaite qui aurait été imméritée tant Villefranche, dominateur sur le plan technique, a montré autre chose que la résignation face à des Choletais agissants en contres et à l'expression collective beaucoup moins aboutie.

Mais cela est une évidence, ce n'est pas, en National, le plus beau qui l'emporte à chaque fois. Alors il faut savoir être solide, attendre son heure qui finit par arriver quand on insiste autant.

Car le point ramené de Cholet par le FCVB est tout sauf un vol. Après un premier quart d'heure où les Caladois avaient pris la mesure de leurs hôtes avec une maîtrise technique supérieure symbolisée par ce retourné de Blanc (16e), ils ont connu ensuite un vrai trou d'air que Cholet a su exploiter.

Des maux de tête dans le jeu court, des latéraux caladois (Agounon, N'Diaye) bloqués dans leur camp et ne pouvant que très rarement participer au jeu offensif, Villefranche très fébrile dans ses trente derniers mètres lorsque Cholet, côté gauche – celui de l'ancien caladois Pagerie – attaquait, a (trop) subi à l'approche de la demi-heure de jeu, ce que faisait démentir Dutournier (27e) et la première tentative cadrée du match côté beaujolais.

C'est Cholet qui prenait les devants. Ainsi Keita dans une action individuelle très discutable venait s'empaler sur la charnière caladoise. Le pénalty transformé par Rocheteau était bien sévère (1-0, 32e) mais il signifiait aux Caladois ce qu'il fallait améliorer pour exister vraiment dans cette rencontre, à savoir plus de justesse à la construction, dès l'arrière.

Cela viendrait en seconde période même si Sauvage, se devait d'être encore plus vigilant et jaillissait dans les pieds de Keita (57e) au cœur d'une défense caladoise statique. Le réveil offensif était en marche. Les têtes successives de Robinet (58e, 66e) sur un service de Dadoune, l'indiquaient plus nettement. Villefranche opérait plus haut. Dadoune (68e) rattrapé au dernier moment par un défenseur choletais manquait de peu de battre Elana. Puis la double tentative Jasse-Renaut dans les airs (79e), ajoutait un surcroit de frayeur à la défense choletaise. Le coup fatale se rapprochait…

Taufflieb lançait Robinet en profondeur qui butait sur Elana (85e), puis Sergio (86e) tentait de loin sa chance trouvant encore la manchette d'Elana. Le coup fatale arrivait enfin : une bévue de ce même Elana exploitée par Benedick aidait le FCVB à revenir à hauteur des choletais (88e, 1-1). Tout sauf un vol pour le FCVB dans le peloton des équipes à quatre points au bout de deux journées. Un bon départ.

LE JOUEUR

Cette fois-ci, le piston droit du FCVB, Yann Benedick avait été laissé sur le banc par son coach Alain Pochat, avant d'entrer en seconde période (en remplaçant Agounon) pour participer au sursaut d'orgueil des Caladois.

L'ancien strasbourgeois a apporté son tonus à droite en se montrant à nouveau tranchant jusque dans la surface adverse où l'ex-lillois Elana vivait une soirée tranquille. Mais Benedick, a changé la donne. Il a exploité la seule bévue d'Elana pour égaliser à deux minutes de la fin. Un but, son premier de la saison, qui procure au FCVB son premier point à l'extérieur.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?