Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Football/National : le FCVB au stade des promesses

le - - Football

Football/National : le FCVB au stade des promesses
FRANCK CHAPOLARD - Dans une première où l'ASSE a ouvert le score, les caladois, ici Ertel, n'ont rien lâché dans leurs intentions devant.

Victorieux de la réserve de l'AS Saint-Etienne (2-1) pour la première sortie à domicile devant son public ce mercredi, le FC Villefranche-Beaujolais, en progrès collectifs, reviendra encore à Chouffet ce vendredi à Chouffet face à Rodez (18h00), un de ses adversaires en National.

Mercredi 25 juillet. A Villefranche, au stade Armand Chouffet, match amical. le FC Villefranche-Beaujolais bat l'AS Saint-Etienne (B) 2-1 (0-1). Environ 700 spectateurs. Arbitres : Monsieur Rosier assisté de Messieurs Favre et Lionnet. Buteurs : Mambu (65') et Blanc (82', sp) pour le FCVB, Fleury (17') pour l'ASSE..

FCVB en première période : Michelizzi, Belkorchia, Abenzoar, Camélo, Perracino, Burel, Jasse, Jouffreau, Lemb, Ertel, Labeau. Entraîneur : Alain Pochat. FCVB en seconde période : Sauvage, Martin, Gonzalez, Lacour, Pagerie, Borgniet, Mambu, Sergio, Toko, Blanc, Benedick.

Il faut éteindre le feu. C'est peut-être ce que l'on peut se dire de cette première sortie amicale du FCVB face à son public de Chouffet, qui, en été, ne s'était pas jamais déplacé en si grand nombre. Eteindre le feu d'un enthousiasme trop grand qui ferait dire que cette équipe est déjà prête à se frotter à la réalité du National, un championnat qui sera une découverte, le 3 août prochain à Sannois-Saint-Gratien lors de la première journée. Et cela va arriver vite. Dans cette dernière semaine de préparation, tous ceux qui, dans le Beaujolais, ont déjà pris leur abonnement à Chouffet, en savent un peu plus sur le profil du FCVB, cette saison. L'entraîneur Alain Pochat a façonné un groupe qui lui ressemble, avec un sens aiguisé du non-renoncement. Pour ce faire, face à la réserve de l'AS Saint-Etienne, ville qui dit tant de choses aux gens d'ici, Villefranche a livré deux mi-temps différentes, deux compositions différentes aussi qui disent un peu de l'équipe de départ qui ouvrira la saison de championnat dans le Val-d'Oise la semaine prochaine.

Le match

Deux périodes dissemblables, deux manières aussi d'évoquer les progrès du FCVB depuis le premier amical joué le 10 juillet dernier à Saint-Paul-les-Dax face à Toulouse (L1). D'abord la première période. Si l'ASSE a ouvert la marque sur une mauvaise relance du gardien Michelizzi, (0-1, Fleury 17'), les Caladois ont vraiment mis de l'application dans le domaine de la circulation de balle et du replacement. C'était un temps pour bosser collectivement sur des choses qui brillent moins pour l'heure mais qui compteront, plus tard, l'idée étant de faire les efforts les uns pour les autres, de réduire les espaces. Si l'on a relevé du déchet dans la dernière passe, Villefranche a eu des opportunités devant. La tête d'Abenzoar (18') aurait pu connaître un meilleur. Idem pour la frappe croisée de Lemb sur une transmission de Jasse en profondeur, sortie par le portier stéphanois Vermot (22').

En seconde période, le changement de cadence a été patent. Devant, le flair de Toko (46') a dessiné la suite. La domination caladoise serait une évidence. Ainsi, la touche longue du latéral Martin a trouvé Mambu dont le réalisme est toujours aussi manifeste dans les seize mètres (1-1, 64'). Toko aurait pu doubler la mise au bout d'un mouvement de belle tenue côté gauche mais le gardien forézien était à la parade (71'). Il faudra attendre le penalty de Blanc (2-1, 81') consécutif à une faute sur Toko, pour voir le FCVB prendre l'avantage définitif dans un second acte plus enlevé.

Les joueurs

On a noté en première période l'assurance d'Abenzoar dans l'axe défensif derrière, la ténacité de Burel à la récupération comme un parfait relais de Jasse dans l'orientation du jeu. Sur les ailes, Joufreau et le nouveau venu Labeau ont mis l'accent sur le replacement et la percussion. Devant Lemb a eu des occasions et s'est montré comme à son habitude un roc dans les duels. Plus vive, la seconde période a été marquée par l'efficacité de la paire axiale Gonzalez-Lacour derrière tandis que les latéraux, Martin à droite et Pagerie à gauche, ont été tranchants et souvent très incisifs sur le plan offensif. Pochat a trouvé dans ce secteur de sacrés défenseurs avec du métier et ce supplément d'expérience qui change tout. Au milieu, c'est là que tout s'est joué. Sergio servi par sa vision du jeu et sa justesse technique n'aura pas de mal à trouver sa place. Cela vaut pour Borgniet dans le couloir gauche alors que Toko en pointe a vraiment un sens du but qui va forcément débloquer bien des situations. Suite du potentiel de ce groupe caladois ce vendredi à Chouffet, pour la venue de Rodez, un rival de National qui compte notamment dans son effectif un joueur du coin, le défenseur Yohan Roche, prêté par le Stade de Reims (L1).

Ralph Neplaz

Correspondant local de presse




Ralph NEPLAZ
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer