AccueilSPORTSFCVBFootball/National : Le FCVB a dompté Laval !

Football/National : Le FCVB a dompté Laval !

Au bout d'une prestation aboutie, les Caladois ont fait chuter Laval à Chouffet (2-1). Un succès référence, qui dit beaucoup des progrès du groupe de l'entraîneur Alain Pochat, enfin récompensé.
Football/National : Le FCVB a dompté Laval !
FRANCK CHAPOLARD - 19ème minute : Pagerie poursuivi par Gonzalez vient d'ouvrir le score pour le FCVB et met Chouffet en feu !

SPORTSFCVB Publié le ,

Vendredi 30 novembre,15ème journée de National. A Villefranche, au stade Armand Chouffet, FC Villefranche-Beaujolais le Stade Lavallois (2-1). Arbitre M. Thierry Bouille. 900 spectateurs. Avertissements : Lemb (9e), Pagerie (15e) à Villefranche, Ba (37e), Scaramozzino (44e) à Laval. Buts : Pagerie (19e), Jasse (22e) pour le FCVB, Composition du FCVB : Sauvage, Martin, Gonzalez, Lacour, Pagerie (Joufreau, 87e), Ertel (Perracino, 78e), Jasse, N'Diaye, Sergio, M'Madi, Lemb (Toko, 78e). Entraîneur : Alain Pochat.

Ils l'attendaient cette victoire, face à un ancien club de Ligue 2, en quête d'un retour à cette échelle. Les Caladois, longtemps freinés par cette incapacité à ne pas aller au bout de leurs intentions en National, ont réussi à conjuguer l'efficacité tant recherchée avec le maintien de leur qualité de jeu. Car, battre Laval, certes dans une mauvaise passe, n'est pas anodin. Le FCVB, encore en vie en coupe de France, entre sans doute dans la meilleure période de sa saison. La sensation que le meilleur est toujours à venir.

LE MATCH

Comme souvent, il aura fallu bûcher en amont, pour ne pas tomber dans le piège tactique adverse concocté par le coach lavallois François Ciccolini. Et en densifiant son milieu de terrain, Alain Pochat a su répondre à son homologue mayennais avec une certaine malice. Un basque qui dompte un corse, même en National il y a des petites batailles qui resteront. En optant pour un 3-5-2 bien rôdé, Pochat a mis l'accent sur la récupération, puis tout s'est enchainé, presque sans fausse note, pour son équipe. De la vitesse, de la justesse technique dans les transmissions, le FCVB a usé de ses gammes répétées pour ouvrir le score par Pagerie se retrouvant à la réception d'un centre de Sergio qui avait su sentir la bonne préparation de M'Madi dans la percussion (1-0, 19e). C'était une récompense logique de la très bonne entame caladoise, à nouveau propre dans la possession.

Puis le break viendra de Maxime Jasse qui avait bien senti le jeu au final d'une action à trois commencée par M'Madi, relayé par Lemb (2-0, 23e). Le positionnement du capitaine caladois, juste derrière le duo d'attaquants Lemb-M'Madi a été aussi une des idées fortes du FCVB dans la construction de cette victoire. Le FCVB a étouffé Laval à la construction, l'obligeant à jouer bas, surtout en première période. Et puis, les valeurs sûres défensives jusqu'ici constantes, ont continué de l'être : Sauvage prompt sur ses appuis face à la tentative de Verdier (28e), a été brillant lors des premières sorties de Laval dans sa surface. Mais il aura aussi fallu connaître un moment de flottement, pour que ce succès ait encore plus de hauteur lorsque Bosseti ajustait Sauvage à la suite d'une perte de balle de Gonzalez à la relance (2-1, 35e). Une erreur qui ne serait pas une épine, cependant. Parce que le FCVB resterait dans ses intentions offensives. Ainsi M'Madi servi par Pagerie profitant d'un bel écran de Lemb tombait sur Bouet miraculeux (36e) dans ses buts. Avant la mi-temps, la ruse de Sergio était presque gagnante après avoir éliminé deux joueurs, son extérieur pied droit passait tout près du poteau droit de Bouet (45e).

Mais un candidat à la Ligue 2 parvient toujours a justifié une parte de ses ambitions. Plus précis techniquement, Laval peu à peu reprendrait le fil de son jeu en seconde période sans toutefois mettre Sauvage dans l'ombre. Le FCVB ne cédait rien, dans toutes les lignes, avec en attaque Lemb souvent vainqueur de ses duels. Tout le monde avait ce supplément d'âme pour tenir la distance comme ce diable de Pagerie dont la frappe non cadrée après un travail de titan de Lemb relayé encore par M'Madi (53e) était à deux doigts de faire mouche. M'M'adi (65e), aidé par un N'Diaye en feu, manquait également la cible, imité par Lemb mettant au supplice la défense lavalloise, peu après. Les dix dernières minutes seraient traversées par une (certaine) peur. Mais le FCVB maintiendrait une belle intensité athlétique pour ne pas vivre une nouvelle désillusion. Toko s'en ira défier Bouet encore fort sur ses appuis (90e + 2) après une récupération de N'Diaye. Et comme un symbole, la claquette de Sauvage en corner (90e+5) et dans la confusion fermera les espoirs lavallois, définitivement. Villefranche (désormais au treizième rang), après son succès à Drancy (0-1), la semaine dernière, signe ainsi un second succès consécutif pour s'éloigner de la zone rouge. C'est toujours ça de pris. Et ça fait un bien fou.

LE JOUEUR

Il avait marqué la semaine dernière à Drancy avant de se faire exclure au bout de dix minutes de jeu d'une manière inique. Et grande surprise ce matin, lorsque l'avant-centre du FCVB, parti pour vivre une suspension de quelques journées, a finalement vu sa peine réduite à néant, après visionnage de la commission de discipline. Personne ne s'y attendait. Un grand bonheur pour le staff caladois. Aligné d'entrée, Lemb a livré une prestation XXL face à des défenseurs lavallois souvent pris de vitesse dans le combat, là où celui que ses coéquipiers surnomment l'acacia a été indéboulonnable. Pas de but pour lui mais une combativité indéniable. Comme quoi, un attaquant n'a pas forcément besoin de marquer pour réussir son match. Surtout quand il est impliqué sur les buts des siens. Comme ce soir, face à Laval, notamment sur la réalisation de Jasse. Un Lemb de niveau National. C'était son jour.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?