AccueilSPORTSFCVBFootball/National : la bonne affaire du FCVB en Bresse

Football/National : la bonne affaire du FCVB en Bresse

A nouveau réduit à dix avec l'exclusion de Lacour, le FCVB a ramené un bon partage (0-0) de Bourg-en-Bresse dans un derby intense. Un quinzième match nul qui rapproche Villefranche d'un maintien définitif en National.
Football/National : la bonne affaire du FCVB en Bresse
FRANCK CHAPOLARD - Brighton Labeau, ici à l'aller, et les Caladois n'ont pas cédé à Bourg. C'est leur neuvième match sans défaite consécutif.

SPORTSFCVB Publié le ,

Vendredi 5 avril, à Bourg-en-Bresse au stade Marcel Verchère, 29ème journée de National. FC Villefranche-Beaujolais et F. Bourg-en-Bresse-Péronnas 01 font match nul 0-0. 2400 spectateurs. Arbitrage de M. Antoine Valnet. Avertissements : Labeau (28e), Benedick (32e), Belkorchia (90e + 4), exclusion de Lacour (47e) à Villefranche. Composition du FCVB : Sauvage, Ertel (Martin, 69e), Lacour, Gonzalez, Belkorchia, Benedick (Mambu, 78e), Burel, Ndiaye, Sergio, Lemb, Labeau (M'Madi, 78e). Entraîneur : Alain Pochat.

Tenir sans subir des vagues incessantes, à dix, Villefranche a appris à vivre ainsi cette saison en National. Car, avec ce huitième carton rouge récolté en championnat, à Bourg, le FCVB est entré dans le camp des équipes les plus durement sanctionnées. Cela n'aura pas empêché les Caladois de rester debout. Une fois de plus. Dans une semaine, la venue de Drancy, la lanterne rouge à Chouffet sera une belle occasion de valider, enfin, le maintien en National.

LE MATCH

Entre deux équipes au destin presque contraire, Bourg étant encore dans le navire des escouades en besoin urgent de points pour le maintien, et Villefranche marchant sur des eaux un peu plus paisibles depuis la phase retour, il ne pouvait pas y avoir de match fermé. Le score vierge est assez trompeur. Il y a eu du jeu, ce soir dans un stade Verchère bien garni. Ainsi, le début de match avec des blocs très proches les uns des autres, une manière de défendre identique à trois axiaux, il n'y a pas eu de round d'observation. Les Bressans ouvrirent les débats assez vite avec Dunand à l'entrée de la surface qui était tout près de tromper Sauvage aidé par son poteau à la suite d'un coup-franc venu de Boujedra (10e). La réplique caladoise par Benedick au centre dans la surface de Pichot, ne tardait pas (15e).

Comme souvent, le FCVB dans la qualité de ses phases de construction mettait beaucoup d'intensité mais manquait de précision dans le dernier geste comme sur ce lob de Lemb qui fleurtait avec la transversale de Pichot (23e). Mais dans le petit jeu à trois Boujedra-Nabab pour Spano (26e), Bourg n'était pas maladroit. Le face-à-face perdu par Spano devant Sauvage était une occasion supplémentaire d'ouvrir le score pour les Bressans (26e). Sans temps morts, Villefranche avait la réplique vive : Burel du plat du pied obligeait Pichot à se détendre (29e). Labeau, en contre, à son tour, s'essayait à la frappe (37e), servi par Lemb, mais Pichot fermait l'angle. En perdant son fin meneur Boujedra, blessé et remplacé par Chere (43e), avant la pause, Bourg aurait ensuite un peu moins d'argument en phase offensive.

Si Burel avait une double opportunité de marquer dès la reprise (46e), un véritable coup de tonnerre s'abattait sur les Caladois avec l'exclusion de Lacour pour une intervention limite sur Spano partant au but (47e). C'était un rude coup porté au FCVB pour les quarante-cinq dernières minutes. De nouveau Villefranche devait poursuivre à dix, pour la huitième fois de la saison en National. Il aura alors fallu faire le dos rond comme sur ce numéro de Spano dans la surface caladoise, éteint par Sauvage (74e). Peu de peur cependant pour Villefranche.

Suffisamment bien organisés autour de Burel si propre à la place de Lacour dans l'axe de la défense, les Caladois affichaient à nouveau une solidarité de tous les instants et restèrent assez vigilants pour ne pas se faire punir en contres. Un coup-franc de Sergio (87e) était même tout près d'offrir la victoire au FCVB. Cela aussi était vrai pour Bourg avec cette belle opportunité de Nabab qui, en pivotant, se loupait dans les grandes largeurs, en toute fin de match. Mais obtenir à dix, dans un derby, un tel partage était assurément une bonne affaire pour Villefranche.

LE JOUEUR

Une fin de saison sur une note très élevée. Arnold Lemb du FCVB, meilleur buteur en National (quatre buts) a encore été à Bourg, l'attaquant caladois le plus dangereux. Constamment dominateur, dans tous les domaines (aérien, vitesse), il a donné des maux de tête à la défense bressane. Puissant, solide dans les duels, sa propension à tenir le ballon devant, lorsque le FCVB était à dix a été un modèle d'abnégation. Et si seulement son lob avait trouvé le cadre, au bout de vingt minutes de jeu, il aurait été l'homme décisif du FCVB dans un derby au rythme fou.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?