Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Football/National : l'appel des "Caladois Fans" derrière le FCVB !

le - - FCVB

Football/National : l'appel des "Caladois Fans" derrière le FCVB !
FRANCK CHAPOLARD - Le huitième-de-finale disputée au Groupama Stadium par le FCVB restera comme un des grands moments vécus par les "Caladois Fans".

Depuis bientôt deux ans, ce groupe de supporters du FC Villefranche-Beaujolais anime à sa manière le stade Armand-Chouffet. Et avant la venue des rivaux toulonnais ce vendredi, il espère attirer un peu plus de fidèles aux couleurs caladoises.

Cela a surpris tout le monde le jour où c'est arrivé. Un soir de décembre 2017, les joueurs du FCVB ont vu et entendu quelques gars chanter, hurler, pendant leur match à Chouffet. Puis cela a recommencé plusieurs fois. Les "Caladois Fans" sont passés, peu à peu, dans le décor actif des gens ordinaires qui suivent le FCVB. Une façon d'occuper un espace, qui comme partout ailleurs, n'est jamais chose aisée. Parce qu'être supporter, c'est pas du repos, c'est de l'espoir réanimé presque tout le temps, par tous les temps.

"Mettre nos couleurs dans le stade"

Sébastien, est le plus âgé du groupe caladois, il est un peu le porte-voix de la dizaine de membres qui constitue les "Caladois Fans". On ne lui demande pas pourquoi ce nom, juste pourquoi il a eu l'idée de réveiller Armand-Chouffet, le vendredi soir, en National : "L'idée est venue du club. Ils ont vu que je suivais l'équipe depuis pas mal de temps, parfois même à l'extérieur. Ils nous ont demandé si on pouvait s'organiser en groupe de supporters. Au départ, ça n'a pas trop marché. Mais depuis un an et demi, ça commence à bien prendre. On essaie de mettre nos couleurs dans le stade. On se réunit avant les matches pour se chauffer un peu puis quand la partie commence on est là !". Et ça s'entend. La sono du speaker Zizou leur donne un coup de pouce de temps en temps. Des comptes facebook et Instagram relaient leur activité et invitent ceux qui le souhaitent à les rejoindre.

Vendredi, c'est Toulon qui débarque à Chouffet. Et en National, on ne dira pas qu'il y a foule derrière toutes les équipes qui se déplacent. Mais parfois, les Toulonnais, font le déplacement du Var. Aujourd'hui, si leur équipe (15ème) n'a pas enclenché un départ tonitruant en championnat, la ferveur de leurs groupes de supporter pourrait peut-être donner matière à chanter, dans le Beaujolais. Mais on ne misera pas notre fiche de paie sur leur présence à Chouffet ce vendredi. "Je ne sais pas si Toulon montera avec ses supporters, en tout cas ce sera une belle ambiance", se projette Sébastien. Dans le cas où le Sporting viendrait avec les siens, y'aurait-il match aussi dans les tribunes ? Sébastien temporise : "Il ne faut pas exagérer, on n'a pas la prétention de se comparer à eux. A Toulon, le mouvement "Ultra" est bien plus ancré que chez nous. Et puis leur club rêve de retrouver le monde professionnel dans les prochaines saisons".

Le souvenir de la montée en National comme symbole

Retour alors au présent. Le kop caladois peut savourer l'instant actuel où son équipe est deuxième du National. Pas un mirage mais un virage, plutôt : "On a devant nous trois matches importants face à Toulon, Bourg et Dunkerque le leader. Il ne faut pas s'enflammer. On verra après pour vraiment se situer dans ce championnat", résume les Caladois Fans. A l'applaudimètre, parmi les joueurs suscitant un kif plus grand que les autres, il y a eu Quentin Lacour parti cet été à Bourg. "On peut regretter son départ mais il ne pouvait pas refuser cette proposition. C'était notre chouchou. Mais celui que l'on continue de soutenir, ça reste Maxime Jasse, lui c'est un caladois de toujours !"

Un joueur qui faisait partie de l'équipe d'un FCVB de gala face au PSG en février dernier en huitième-de-finale de la coupe de France. C'était aussi un souvenir pour les 20 000 supporters caladois au Groupama Stadium. Sébastien y était, évidemment, mais il a la mémoire sélective : "C'était un moment inoubliable. Mais mon plus grand souvenir de supporter reste la montée en National en mai 2018 avec un entraîneur, Alain Pochat, qui a prouvé depuis que c'était un homme de parole en restant chez nous cet été. Il aurait pu partir en Angleterre. On n'oubliera pas son geste !" Il n'oubliera pas non plus l'essentiel, en conclusion : "J'aimerais dire à ceux qui le veulent vraiment de venir nous rejoindre, l'équipe en aura bien besoin cette saison !".

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse

Les Caladois Fans sont joignables via ces contacts : au 06 75 61 81 93 ou s.briday@hotmail.fr




Ralph NEPLAZ
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer