AccueilSPORTSFCVBFootball/National : focus sur le FC Sète 34, l'adversaire du FCVB, ce vendredi

Football/National : focus sur le FC Sète 34, l'adversaire du FCVB, ce vendredi

Dans le peloton des équipes en quête de maintien, les Sétois, vainqueurs à l'aller (0-1), restent une équipe difficile à jouer, entre solidité défensive et capacité à contrer ses adversaires.
Football/National : focus sur le FC Sète 34, l'adversaire du FCVB, ce vendredi
Archives FRANCK CHAPOLARD - La fermeture des espaces, notamment sur les côtés, les Sétois avaient parfaitement réussi leur coup à Chouffet face au FCVB de Pagerie.

SPORTSFCVB Publié le ,

Voilà un promu qui a vite appris. Car si cet été, Sète, faisait partie des clubs qui revenaient à cet échelon, le National, il y avait, dès le départ, chez les hommes du coach Nicolas Guibal, la volonté de faire profil bas, avec en bandoulière le discours pragmatique d'un entraîneur découvrant le National, ce championnat tellement homogène : "Nous partirons, dans un premier temps, avec l'idée d'obtenir un beau maintien. On sera sans doute l'un des plus petits budgets de National. Dans ces conditions, on se doit d'avoir des ambitions mesurées", disait Guibal en août dernier. Quelques mois plus tard, ce maintien était toujours dans ses bagages, lorsque sa formation avait quitté la Calade sur un succès (0-1) estampillé "match de National", cocktail de patience et de profit maximum en contrant ses adversaires, au bon instant quand l'usure d'une domination stérile a fait sa besogne.

C'était fin novembre, à Chouffet. Villefranche avait empilé les occasions, touché les poteaux comme on ramasse les regrets dans le jardin de la frustration offensive et lire ce classement avec une 17ème place qui faisait dire que le FCVB n'était pas à sa place. Les Sétois avaient pris trois points bienvenus aujourd'hui dans un championnat à la densité affirmée – ils sont 11ème à un point de Villefranche, 9ème –, au bout de leur première victoire à l'extérieur. Était-ce un exploit pour autant ? "On a su faire front, être solides et sur une de nos rares occasions en seconde mi-temps, en étant hyper réalistes", avait détaillé Nicolas Guibal, à juste titre.

Une discipline collective où la maîtrise des pistons adverses est souvent une réussite

Qu'est devenu son escouade au bout de 25 matches ? La solidité défensive est toujours de saison – Sète a encaissé 20 buts, autant que le FCVB, meilleure défense du championnat – et sa projection vers l'avant, reste une des meilleures du National, faisant flipper toutes les grosses écuries quand elles reçoivent. En mars, le Red Star (1-1) ou plus récemment Bourg (0-0) ont avalé des Dolipranes après coup, parce que Sète donne des migraines à ceux qui essaient de les bousculer, tout en étant capable de faire chuter les mieux armés, à la maison, en atteste la défaite du Mans (2-0) le 13 mars dans son fief de "Louis Michel", avec des buts inscrits dans la fatalité des instants où tout se joue : Camara à la 46e et Gueye à la 90e+3.

L'idée qu'avec Sète, il faut savoir bonifier ses temps forts, sinon le risque de déchanter surviendra à un moment ou à un autre. Une discipline collective où la maîtrise des pistons adverses est souvent une réussite quand bien même la lucidité offensive n'est pas toujours au rendez-vous. A dix, à Bourg, la résistance a été de rigueur, encore, vendredi dernier, faisant dire au final à Nicolas Guibal : "On avance petit à petit. Dans notre feuille de route, il faut prendre des points contre les équipes qui visent la même chose, le maintien. Ce sera le cas contre Villefranche, une très belle équipe, elle aussi sur une très bonne dynamique."

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?