Fermer la publicité

Football/National : focus sur Laval, l'adversaire du FCVB, ce samedi

le - - FCVB

Football/National : focus sur Laval, l'adversaire du FCVB, ce samedi
Archives FRANCK CHAPOLARD - Le Mayennais Sylla face au Caladois Flégeau. En novembre dernier, les deux équipes s'étaient quittés sur un partage frustrante (0-0) dans le Beaujolais, à l'aller.

Candidat à la montée l'été dernier, le club phare de la Mayenne vit finalement une saison en deçà de ses prévisions et attend le FCVB, ce samedi, pour retrouver le goût du succès.

Une trajectoire inattendue. Parmi les nombreux candidats qui ne voulaient pas étendre trop longtemps leur marche en National, le Stade Lavallois, est dans les clous de la déception, en regard de ses ambitions rendues légitimes par un effectif autorisant tous les espoirs. Douzième, avec encore sept rencontres à disputer, Laval doit pourtant surveiller ses arrières, à quatre petites longueurs de Créteil, quinzième d'un championnat qui n'a toujours pas délivré le nombre de relégués en ces situations si particulières où il n'y aura aucune montée du N2. Evidemment, évoquer le maintien pour un tel club peut étonner, mais le présent des hommes du coach Olivier Frapolli se nourrit plus de couacs que de régularité. Les confrontations face aux autres gros bras du championnat, ces derniers temps, n'ont pas tourné en faveur des coéquipiers du gardien Alexis Sauvage. Défaits par Quevilly (1-2), Bourg (1-0) ou mardi dernier face à Bastia (0-1), les Lavallois ont du mal à concrétiser leurs temps forts, quand ils en ont.

L'entraîneur Olivier Frapolli reconduit pour trois ans

Leur dernière production contre le leader Bastiais, a démontré quelques carences dans l'animation offensive quand bien même la saison du buteur Thomas Robinet (onze réalisations), un ancien de la maison caladoise, est une réussite. Point névralgique du moment, l'aspect défensif est un laboratoire en perpétuelle mouvement, passant parfois de trois à quatre derrière, la faute aux nombreuses blessures qui empêchent la naissance d'une continuité comme cela a été le cas face à Bastia où Jason Tré, Maxence Carlier, Jules Mendy, Tom Duponchelle et Pierrick Cros ont été touchés. Ce dernier sera sans doute forfait face à Villefranche. Mais à Laval, au-delà de la déception de la saison actuelle, on songe déjà à la suivante, avec sans doute quelques changements dans un effectif où de nombreux éléments arrivent en fin de contrat. Un nouveau cap fixé par le nouvel homme fort du club, le président Laurent Lairy, qui a prolongé cette semaine son coach actuel Olivier Frapolli pour trois saisons supplémentaires. Une manière de préparer demain, sans trop attendre.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse




Ralph NEPLAZ
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer