AccueilSPORTSFCVBFootball/National : focus sur l'US Orléans, l'adversaire du FCVB, ce vendredi

Football/National : focus sur l'US Orléans, l'adversaire du FCVB, ce vendredi

Relégué de Ligue 2 à l'issue d'une dernière saison non-achevée, l'US Orléans de passage à Villefranche ce vendredi, peine à trouver son souffle en National.
Football/National : focus sur l'US Orléans, l'adversaire du FCVB, ce vendredi
Peron Photographe - Les Orléanais restent sur une défaite à domicile contre Bourg (1-3) après avoir pourtant menés 1-0 pendant près d'une heure de jeu.

SPORTSFCVB Publié le ,

Dans une saison qui ne sera pas allée jusqu'à son terme, en Ligue 2, beaucoup de clubs se sont sentis floués ou lésés au printemps dernier, à l'instant des ultimes décisions des instances du foot français (LFP). L'US Orléans, dernier de L2 à cet instant avec neuf points de retard sur le premier non-relégable (Paris FC) semblait condamné, mais dans un contexte aussi irrationnel, son président Philippe Boutron, dans un communiqué, n'avait pas manqué de souligner combien cette décision était inique : "Cet arrêt nous prive de pouvoir défendre nos chances de maintien sur le terrain, c'est très frustrant de ne pas pouvoir maîtriser son destin…" Avant d'encaisser le coup, en juin, en se préparant à la vie en National, avec l'envie de remonter à bord du navire "L2", avec un nouvel entraîneur, Claude Robin et en se disant que finalement "les regrets ne servaient à rien".

Friables loin du Val-de Loire

Une philosophie qui tarde à trouver sa concrétisation cette saison dans un championnat, le National, toujours aussi peu fiable pour les équipes qui descendent. En treize rencontres, Orléans accuse un certain retard à l'allumage avec une treizième place qui dit que la suite peut basculer dans un sens comme dans un autre. Défaits à cinq reprises, les Orléanais ne sont pas des bulldozers à l'extérieur puisqu'ils ne se sont jamais imposés loin du Val- de Loire, (trois revers, deux nuls).

Est-ce à dire que c'est bon signe pour Villefranche ? On se gardera de prédire ce genre d'analyse, comme l'a démontré la récente victoire du FC Sète à Chouffet (0-1) en une version minimaliste de l'attente avec une action-un but au bout du compte, laissant les Caladois à leurs maux de tête du moment. Cependant, en jetant un œil sur la dernière prestation des anciens pensionnaires de Ligue 2, une défaite à la maison face à Bourg (1-3), il y a matière à bousculer cette formation, si le FCVB parvient à prendre la mesure des défauts de l'USO.

On aura ainsi noté que le futur adversaire des Caladois, ne démontre pas une grande agressivité défensive aux abords de sa surface et s'avère friable sur coup-pieds arrêtés, notamment dans le domaine aérien. La gestion de la profondeur est également un des points où les attaquants beaujolais peuvent, si la baraka fait enfin toc-toc, voir une faille.

Du poids devant

Alors, comment battre Orléans pour le FCVB ? En s'inspirant du voisin qui a su faire le dos rond pendant une heure en étant mené 1-0 avant de tout renverser en une demi-heure avec un triplé de son attaquant Romain Montiel. Attention, cependant à la force offensive orléanaise qui a quand même claqué 19 buts en 13 matches dont six par son buteur Carnejy Antoine et qui vient d'être renforcée par la signature de Moussa Seydi (international sénégalais U23), attaquant à l'essai depuis un mois.

A noter également qu'Amiens a prêté à l'USO, son attaquant Driss Khalid sans pour l'instant avoir eu du temps de jeu. "Il faut lui laisser le temps de prendre la température de ce club et le mettre dans de bonnes conditions. Mais il y aura un moment pour lui", avait clarifié son coach Claude Robin, avant le duel contre Bourg. Une rencontre qui avait été marquée par le retour dans le groupe de l'international malien, le milieu défensif Ismaël Keita. Là encore, Orléans a du bon poids en la matière…

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?