Fermer la publicité

Football/National : focus sur l'US Orléans, l'adversaire du FCVB, ce mercredi

le - - FCVB

Football/National : focus sur l'US Orléans, l'adversaire du FCVB, ce mercredi
Archives FRANCK CHAPOLARD - Les Orléanais avaient été battus à l'aller à Villefranche sur une courte marge (1-0) qui disait la proximité entre les deux équipes. Et ce mercredi ?

Au coude-à-coude avec les Caladois pour la troisième place, l'US Orléans abattra une belle carte à domicile dans la course aux barrages.

Il y a quelques jours, un sondage réalisé par les collègues de PQR du pays auprès des entraîneurs de National pour situer leur préférence au sujet de l'équipe qui finira troisième, avait mis en Orléans et Villefranche sur la même corde, avec cependant un petit avantage aux joueurs du Val-de-Loire. Dans ce petit tour de France, l'un des coaches, le sétois Nicolas Guibal, misait sur le FCVB parce que sa dynamique du moment était positive et surtout que la rage déployée pour se sortir de la zone rouge, cet hiver, était un indice de la solidité beaujolaise, de ce navire qui n'a jamais voulu couler. Mais on pourrait, en fouillant dans un passé pas si vieux, sortir la même pancarte pour évoquer le parcours d'Orléans. On tomberait, par exemple sur le contexte qui précédait le match aller dans le Beaujolais.

Depuis l'aller, Orléans a tellement changé

Car si les Caladois, alors au fond du trou du National, l'avaient emporté 1-0 (merci Garita, colosse agile ce soir-là), ils avaient défié un adversaire dans la panade, blessé, la tête peut-être encore au printemps précédent et cette relégation de Ligue 2 avant le terme de la saison. Evidemment l'effectif avait changé, mais il est des dynamiques qui nécessitent une bonne dose de résilience pour s'inverser. Début décembre, le groupe du coach Claude Robin, un tacticien qui avait porté Dunkerque en Ligue 2 l'an passé, avait débarqué à Villefranche avec la démarche de ceux qui attendent le printemps pour changer de rive. A cet instant de la saison, Orléans, en 13 journées était treizième avec déjà cinq défaites dans la besace. Depuis, c'est un vrai élan (seulement deux revers face à QRM et Annecy) qui a porté cette formation sur le podium avec notamment une force offensive (44 buts inscrits) propulsée par des éléments à la justesse enviable dans les zones décisives où le "blabla" est honnis (pas de référence à Delio…). On songe aux 11 réalisations de Perrin, à la dizaine d'Antoine. Et puisque les joueurs ne marchent souvent qu'aux stats, on remarquera que Perrin et le très influent Talal se partagent le trône des passeurs du National (9 et 8 passes décisives).

Aujourd'hui, personne ne voudra dire au revoir là-haut

Mais une fois que l'on a dit ça, on ne souligne sans doute pas assez le collectif orléanais que l'on a souvent vu en 4-2-3-1 où la pression des attaquants sur la première relance adverse, notamment sur les centraux et les pistons, est un tampon sur le front des plus costauds. Et puisqu'au milieu, la technique ne gène pas grand-monde, les combinaisons dans les petits espaces sont aussi souvent de sortie. De la discipline de ses joueurs offensifs, à la perte du ballon, à savoir ces placements des excentrés presque à hauteur des défensifs, l'USO sait faire. Une histoire de lignes proches les unes des autres quand il faut courir intelligemment et rester agressif et gérer la prise de la profondeur adverse : bref, cette équipe a un vrai vécu collectif qui peut cependant être altéré pour un soir par la Covd-19. Moussa Seydi, Karim Coulibaly, Carnejy Antoine et Amine Talal seront absent ce mercredi face au FCVB. Sur ce chapitre-là, pourtant, on ne parierait pas sur un délitement de l'équipe de Claude Robin. On dirait qu'entre Villefranche et Orléans, aujourd'hui, personne ne voudra dire au revoir là-haut. Pas maintenant. Pas encore.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse




Ralph NEPLAZ
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer