AccueilSPORTSFCVBFootball/National : focus sur l'US Avranches, l'adversaire du FCVB, ce vendredi

Football/National : focus sur l'US Avranches, l'adversaire du FCVB, ce vendredi

Locataires réguliers du National, les futurs hôtes du FCVB, vivent une nouvelle saison sans trop de soubresauts mais peinent à confirmer leur bon départ.
Football/National : focus sur l'US Avranches, l'adversaire du FCVB, ce vendredi
Archives FRANCK CHAPOLARD - Si les confrontations entre le FCVB de Blanc et l'US Avranches du gardien Beuve, ici en août 2018 (0-0) sont rarement ponctués de scores fleuves, ils offrent souvent un jeu ouvert.

SPORTSFCVB Publié le ,

En National, c'est chacun son tour. Si peu d'équipes vivent leur saison en version long fleuve tranquille, il y en a qui souffrent plus que d'autres mais qui parviennent à un moment où à un autre à sortir la tête du brouillard. Avranches en est là. Arrivé en National en 2014, le club qui eut comme parrain le sélectionneur Michel Hidalgo, a presque des allures de vieux briscard du National, un championnat où il ne fait pourtant pas si bon de demeurer longtemps.

Mais c'est ainsi, il faut croire que les gars du Mont-Saint-Michel savent s'accoutumer à cette échelle qui est cette saison encore la photographie est peu floue de leurs possibilités. Car, les hommes du coach Fred Reculeau, adepte d'un jeu aux grands vents, une particularité partagée par le FCVB de Pochat à savoir ne pas forcément camper dans son camp en attendant la faute de l'adversaire, occupent au bout de quinze journées une huitième place mi-figue mi-raisin en regard de la perte des points accumulés depuis cinq journées (trois revers, un nul, un succès).

"De vrais qualités de percussions"

Mais il n'y a pas le feu non plus pour les joueurs normands qui conservent quelques belles performances face aux gros bras du National. On songe à ce succès à Laval (1-3) fin août, ou encore ce récital offensif livré face à Quevilly (4-1), mi-octobre. Avec une architecture tactique qui peut varier suivant l'adversaire du 4-3-3 au 3-5-2 à l'extérieur, Avranches n'est pas le genre d'équipe à subir.

Il y a des hommes forts dans le secteur offensif : l'attaquant axial Samuel Essende (quatre buts en quatorze apparitions), l'ancien nancéien Alexis Busin (trois réalisations dont celui de la victoire la semaine dernière à Boulogne, 0-1), sans oublier Marvyn Belliard, l'autre attaquant dur à bouger et la finesse du milieu Marocain Ounahi. Bref, que du beau monde en magasin. Les Caladois auront sans doute des espaces à exploiter. "Ils aiment avoir le ballon et se projeter vite avec de vraies qualités de percussion", a justement résumé Yoann Vivier, le coach caladois, cette semaine, en guise d'avertissements.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?