AccueilSPORTSFCVBFootball/National FCVB-Châteauroux : Un choc pour remplir Armand-Chouffet

Football/National FCVB-Châteauroux : Un choc pour remplir Armand-Chouffet

Dans un soir de grande affluence, le FCVB joue une grande partie de son ticket pour les barrages d'accession à la Ligue 2 face à Châteauroux, un rival qui abat sa dernière carte pour le podium (19 h).
Football/National FCVB-Châteauroux : Un choc pour remplir Armand-Chouffet
FRANCK CHAPOLARD - Quinze jours après avoir écarté Le Mans de la course au podium (1-0), les Caladois Nirlo, Bonenfant, Elisor et Bokele, s'attaquent à Châteauroux avec le même objectif.

SPORTSFCVB Publié le , RALPH NEPLAZ

Voici venu le temps où plus personne ne calcule plus rien, laissant l'espoir ou les regrets recouvrir sa saison, lorsque la nuit sera tombée sur cette 32ème journée. Villefranche (3e) reçoit Châteauroux (5e), ce soir dans ce stade Armand-Chouffet que le club caladois a passé la semaine à remplir, histoire de créer le genre d'atmosphère qui donne envie d'en faire plus, quand on est à la maison. Evidemment, la ferveur populaire du Beaujolais n'égalera jamais ce qui se voit ailleurs en National, mais il est des soirs où tout redevient possible. Les joueurs du coach Hervé Della Maggiore attendent ce choc comme le miroir d'une saison si dense, au mérite. Ils ont passé quasiment toute la saison dans le top 5, et alors qu'il ne reste que trois marches pour lire les conclusions finales – la seconde place d'Annecy est à 4 points, la troisième place de barragiste est un bien à défendre – le calendrier leur a livré un triptyque (Châteauroux-Sète-Bourg) qui est dans leurs cordes du moment, entre prétendants au podium et quête de maintien.

Mathieu Chabert (coach de Châteauroux) : "Soit on gagne, soit on n’a plus de chance d’accrocher cette troisième place"

A dire vrai, les Caladois ont une grande partie de leur destin en main, avec toutes les pièces d'un puzzle collectif enfin à leur place, après avoir accusé le coup cet hiver : le gardien Bouet est redevenu décisif, le milieu Da Silva n'en finit plus de sortir la bonne passe, l'attaquant Elisor en est à 14 buts, et tous les anciens – le défenseur Flegeau, le piston Bonenfant entre autres – ont remis du gaz dans le moteur au bon moment. Au métier, cela a servi à mettre sous le tapis la mi-temps manquée à Créteil, la semaine dernière, parce que la lucidité nécessaire a été de mise, en seconde période, grâce au doublé de Simon Elisor, en une manière de copier-coller qui murmure ce qu'est la réussite quand on sait où appuyer.

Châteauroux, à cinq longueurs, vient dans le Beaujolais, sans aucune envie de fermer le jeu, du moins c'est ce que son coach, Mathieu Chabert et son CV qui impose le respect – il aura fait grimper Béziers (mai 2018) et le SC Bastia en Ligue 2 (mai 2021) ces dernières années – a lâché vendredi dernier après avoir payé le prix fort face à Annecy (0-1), en jouant 75 minutes à dix alors que visiteur savoyard a eu la chance de voir son gardien Florian Escales, coupable d'une main en dehors de sa surface, finir la rencontre. "Je suis déçu pour mes joueurs. Cela doit nous servir pour le prochain déplacement à Villefranche. Gagnons là-bas."

Hervé Della Maggiore (coach du FCVB) : "Tous les voyants sont au vert"

Et à la veille de ce duel dans le Beaujolais, Mathieu Chabert ne s'est pas caché davantage : "L’objectif reste toujours de gagner. C'est pas compliqué, c'est soit on gagne, soit on n’a plus de chance d’accrocher cette troisième place". Dans cette quête, les Castelroussins miseront encore sur le panache du meilleur buteur du championnat, Thomas Robinet (18 buts). Ce sera le retour en Calade d'un attaquant qui n'y a laissé que des bons souvenirs, quand bien même sa saison avait été écourtée en 2019-2020.

Dans ce duel qui ne se finira probablement pas à 0-0 comme à l'aller, chaque équipe devra faire sans certaines de ses forces vives : N'Goma est suspendu tandis que Ouaneh, Sunu, Marega, Fortuné, Ezzaytouni sont blessés à Châteauroux; A Villefranche Pagerie et Injai ne seront pas aptes à reprendre, s'ajoutant à la liste de blessés de longue date (Renaut, Martin, Guezoui). Pas de quoi contrarier Hervé Della Maggiore qui, hier, appréciait l'état de fraicheur de ses troupes : "Il y a une âme collective qui se ressent dans ce vestiaire. Tous les voyants sont au vert." Pour un choc de cette envergure, cela ne pouvait pas mieux tomber.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 19 mai 2022

Journal du19 mai 2022

Journal du 12 mai 2022

Journal du12 mai 2022

Journal du 05 mai 2022

Journal du05 mai 2022

Journal du 28 avril 2022

Journal du28 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?