AccueilSPORTSFCVBFootball/National : face à Toulon, le FCVB veut surfer sur la vague du succès

Football/National : face à Toulon, le FCVB veut surfer sur la vague du succès

En pleine bourre, les Caladois vont tenter d'enchaîner un quatrième succès consécutif face à Toulon, ce vendredi à 20h, au stade Armand-Chouffet.
Football/National : face à Toulon, le FCVB veut surfer sur la vague du succès
Franck CHAPOLARD

SPORTSFCVB Publié le ,

Inarrêtables, irrésistibles, infatigables… Les adjectifs qui pourraient décrire la forme actuelle du FCVB sont nombreux. Mais ils traduisent tous un état de fait, cette équipe-là respire la sérénité, dans le jeu et en dehors, depuis près d'un mois. Elle l'a à nouveau prouvé vendredi dernier, sur le terrain d'un des gros calibres du National, le Red Star. "Quand tu mènes 2-0 au bout de dix minutes, forcément ça facilite les choses, avoue Alain Pochat, le coach caladois. Mais au delà de ça, on a encore été cohérent dans le jeu, dans la maîtrise. Surtout en première mi-temps. On les a vraiment embêtés. Ils n'ont jamais réussi à ressortir proprement les ballons. En deuxième période, tout n'était pas parfait mais on a réussi à ne pas rendre de but. C'est intéressant."

L'autre caractéristique de ce FCVB version 2019-2020, c'est son efficacité. "C'est vrai qu'on est beaucoup plus en réussite. La raison ? Je ne sais pas. Il y a beaucoup de paramètres qui rentrent en jeu. L'an passé, ça n'était pas qu'un problème d'hommes. Il y avait aussi un facteur confiance. Depuis quelques matchs, ça tourne bien pour nous, tant mieux. D'autant plus que la complémentarité entre Ottman et Thomas fonctionne de mieux en mieux."

Finalement, un seul paramètre pourrait venir perturber la belle mécanique caladoise, l'excès de confiance. "On sent qu'il y a un peu d'emballement avec notre deuxième place. On nous parle même de Ligue 2 (rires). Il ne faut pas oublier qu'il n'y a que six matchs de disputés. C'est ce qu'on rappelle aux joueurs. Ce qu'ils font c'est bien mais ils se doivent d'être toujours plus exigeants si on veut rester là-haut."

Une exigence qui sera à nouveau nécessaire face à Toulon ce vendredi. "Tous les matchs sont compliqués à ce niveau, explique Alain Pochat qui devra faire sans Kevin Renaut et Sami Belkorchia, suspendus. On va retrouver une équipe qui connaît un peu le même démarrage que nous l'année dernière. Ils n'avancent pas aussi bien que prévu (cinq nuls et une défaite en six matchs). Mais dans le contenu, ils ne sont jamais loin. On s'attend à ce qu'ils ne lâchent rien chez nous, avec un gros bloc et des transitions rapides vers l'avant. Ça sera à nous de marquer les premiers." Histoire de continuer à surfer sur la vague.

T.F.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?