AccueilSPORTSFCVBFootball/National : face à l'ogre lavallois, le FCVB veut jouer crânement sa chance

Football/National : face à l'ogre lavallois, le FCVB veut jouer crânement sa chance

Les Caladois reçoivent Laval vendredi à Chouffet. Face à une formation taillée pour la Ligue 2, ils tenteront d'enchaîner après la victoire obtenue à Drancy (0-1) il y a huit jours.
Football/National : face à l'ogre lavallois, le FCVB veut jouer crânement sa chance
Franck CHAPOLARD - Maxime Jasse, touché à Drancy, sera bien dans le groupe vendredi.

SPORTSFCVB Publié le ,

Alain Pochat voulait un match de guerriers à Drancy, il a été servi. A dix pendant plus de 80 minutes après la très sévère expulsion d'Arnold Lemb, les Caladois ont montré des valeurs morales et une combativité exemplaire sur un terrain à la limite du praticable. "Mais je ne suis pas surpris. Sur tous nos matchs à l'extérieur, on était présent au niveau de l'investissement et de l'engagement. Là où on a été costauds à Drancy, c'est physiquement. Faire quasiment tout le match en infériorité numérique après les 120 minutes de Limoges en coupe, c'est fort."

Le casse-tête devant

Si la victoire a permis de travailler sereinement toute la semaine, elle a tout de même eu son lot de conséquences négatives. "Perdre Arnold (Lemb, suspendu pour au moins deux matchs) ça m'embête vraiment. Il était en pleine bourre depuis quelques semaines après pas mal de pépins physiques. Déjà qu'on a pas toutes nos cartouches…" Parce qu'avec les blessures de Labeau, Benedick, Mambu et Blanc, c'est peu de dire que le secteur offensif caladois est décimé.

Face au Stade lavallois, Alain Pochat misera donc sur Christian Toko (seul respecté de l'escouade offensive du début de saison), Christophe Jouffreau, Khelis Mhadar et… Nicolas Burel, jusque là utilisé au milieu de terrain et en défense centrale. "Il a longtemps joué devant, à Rouen notamment où il marquait beaucoup."

Laval, un colosse qui doute

Vendredi, c'est donc Laval et son effectif XXL qui se présentera au stade Armand-Chouffet. Danic, Bosseti, Obbadi (blessé), Bouhours… Autant de joueurs qui ont goûté à la Ligue 1. "Il y a de la qualité et de l'expérience partout. Et après la défaite chez eux face à Pau, ils auront à cœur de réagir." Car Laval est un colosse qui n'est pas au mieux. Victorieux une seule fois lors des quatre dernières rencontres, les hommes de François Ciccolini, le sanguin coach mayennais, ont même perdu leur fauteuil de leader. "Ça sera à nous de continuer à les faire douter en prenant le match par le bon bout."

T.F.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?