AccueilSPORTSFCVBFootball/National : En Corse, le FCVB s'est refait la cerise !

Football/National : En Corse, le FCVB s'est refait la cerise !

Suffisamment patients à Bastia-Borgo, les Caladois, dominés en première période, se sont superbement repris après la pause pour signer un convaincant succès (1-3).
A Bastia, Rémi Sergio a signé sa neuvième passe décisive de la saison et a été un des orchestres techniques du sursaut caladois.
FRANCK CHAPOLARD - A Bastia, Rémi Sergio a signé sa neuvième passe décisive de la saison et a été un des orchestres techniques du sursaut caladois.

SPORTSFCVB Publié le , RALPH NEPLAZ

Vendredi 25 mars, 27ème journée de National. A Borgo, au complexe sportif de Borgo 1, FC Villefranche-Beaujolais bat FC Bastia-Borgo 3-1 (0-1). Buts : Raspentino (32e) pour Bastia-Borgo; Bonenfant (64e), Elisor (67e, 90e +3) pour Villefranche. Arbitre M. Romain Delpech. Composition du FCVB : : Bouet – Nirlo, Romany, Injai (Antunes, 71e) – Bonenfant, Sergio (c), Khous (Norde, 89e), Taufflieb, Flegeau – Elisor, Dabasse (Garcia, 80e). Entraîneur : Hervé Della Maggiore.

Peut-être que cela leur servira de remontant, à l'orée du sprint final, ces sept dernières journées où tout va se jouer, dans ce top 5 qu'ils ne quittent plus malgré des temps moins reluisants – cet enchaînement de deux revers à la maison face à Annecy (1-2) et le Stade Briochin (1-3) – et ces cascades de blessés (Pagerie, Da Silva, Martin, Renaut…) qui s'entassent sur leur pallier. Les Caladois, n'ont pas volé leur succès à Borgo, dans un contexte où pourtant rien ne leur semblait favorable, chez un hôte en quête acharnée pour le maintien, capable sur son sol, depuis début 2022 (trois succès, deux nuls) de casser la tête à ceux qui visent la Ligue 2 au printemps : Chateauroux y a été défait tandis que Bourg et Concarneau ont ramené le nul. Pourtant, on s'est dit alors, dès l'entame que ce FCVB-là, incapable de sortir proprement les ballons dès ses bases arrières, souffrirait comme tout le monde sur ce synthétique qui change tellement de rencontres, ou du moins qui permet souvent à ceux qui parviennent à conjuguer justesse technique et vitesse d'exécution, de prendre le match en main quand les espaces se présentent.

Une entame souffreteuse

Sur un tel scénario, Villefranche a eu le mérite d'attendre son heure, lors des 45 dernières minutes, confirmant au passage sa propension à hausser son niveau, lorsque parfois cela devient la seule évidence du moment. Bastia, peut regretter de ne pas avoir enfoncé le clou en première période. Car, avec Anziani dont la frappe croisée dans la surface, décalé par Giacomini, a caressé le poteau droit de Bouet (7e) ou plus sûrement la belle reprise de Giacomini à bout portant sur Bouet solide aux poings (11e), les Bastiais ont allumé les premiers feux corses dans une défense caladoise en souffrance. Il a été logique de voir les insulaires ouvrir le score à la suite de cette récupération Rimane au milieu qui décalait Cropanese dont le centre au second poteau, non détournée par Bonenfant et Romany, a trouvé la reprise Raspentino qui battait Bouet de près (1-0, 32e). Curieusement, Bastia s'est mis ensuite à reculer après cet avantage, quand bien même Villefranche n'avait que peu de situations réelles à se mettre sous la dent, hormis cette excursion de Taufflieb côté gauche, terminée sur un centre sans destinataire, juste avant la pause (45e).

Bonenfant encore essentiel

Tactiquement, il fallait changer quelque-chose, parce qu'aussi l'ascendant technique caladoise avait déjà commencé à se dessiner, comme à Orléans (succès 1-2), récemment, dans ces minutes qui précèdent la mi-temps. Villefranche passait donc à quatre derrière, Injai montant au milieu, densifier un secteur habituel clé de voûte des idées offensives de l'équipe du coach Della Maggiore. Tout aura été une ébauche de ce qui allait suivre. Ce centre-tir de Taufflieb après un bon travail de Nirlo, côté gauche, en relais avec Flégeau, frôlant le poteau gauche de Balijon (47e), l'indiquerait. Le FCVB, était beaucoup plus à l'initiative, avec plus d'espace un peu partout, au cœur du jeu, sur les côtés, ce dont Khous, principal accélérateur - tentative pas assez enveloppée (60e) – a su si bien profiter. Mais c'est un revenant, Injai – fin de sa suspension de huit matches ! – qui a changé la donne, en perforant au milieu, combinant avec Dabasse pour centrer parfaitement pour le bon timing retrouvé de Bonenfant à la tête décroisée premier poteau, l'égalisation, là aussi sentait la logique d'un match enfin maîtrisé par le FCVB (1-1, 64e).

Elisor grimpe à dix réalisations, Sergio en passeur régulier !

Parce qu'il faut aussi, dans ces soirs où les tauliers reprennent les commandes, rappeler les stats qui pèsent… C'était aussi le quatrième but de la saison pour le piston droit caladois redevenu bondissant. Cela vaudra également pour le capitaine Sergio, au corner bien dosé – neuvième passe décisive – sur la tête, au point de pénalty, d'Elisor qui, tranquillement donnait l'avantage à sa formation (1-2, 67e), pour sa neuvième réalisation de la saison. La fête n'était pas finie pour Elisor, qui conclura dans le but vide, Balijon, le portier corse étant monté pour jouer une dernière possession des siens sur coup-franc, une offrande de l'entrant Garcia dans sa moitié de terrain, (1-3, 90e+3). Ce soir, le FCVB, cinquième, rentrera de Corse en restant à trois longueurs du troisième, Concarneau. Dans une semaine, la réception de Cholet, vaudra de l'or, une fois de plus. Mais, on a souvent dit cela, cette saison, après une victoire caladoise à l'extérieur…

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 septembre 2022

Journal du29 septembre 2022

Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?