Fermer la publicité

Football/National : face à Laval, Villefranche n'avance toujours pas

le - - FCVB

Football/National : face à Laval, Villefranche n'avance toujours pas
Franck CHAPOLARD

Match nul et vierge entre le FCVB et Laval. Les Caladois pourront regretter les occasions manquées.

Malgré les occasions, le FCVB enchaîne un nouveau match sans but à Chouffet. Prochaine rencontre pour eux vendredi, face à Sète. Au classement, les hommes d'Alain Pochat restent dans la zone de relégation.

C'est terminé ici à Chouffet. Score final de 0-0 entre des Caladois qui ont beaucoup tenté, et des Lavallois qui ont aussi eu quelques belles opportunités.

On se dirige vers un score nul et vierge ce soir à Chouffet.

80e. Encore une opportunité pour les Caladois mais la frappe de Fleurier passe à côté du poteau de Sauvage. dans la foulée, Renaut prend un jaune pour avoir contesté.

Les deux équipes continuent à se livrer et le match pourrait bien basculer d'un côté comme de l'autre.

77e. Sur un ballon qui traine dans la surface, Sergio remet pour Fleurier qui reprend sans contrôle. Mais Sauvage détourne en corner.

74e. Oh la frayeur. Lauray relance dans les pieds d'un lavallois. Mais Caruso est vigilant et détourne en corner.

71e. 2e changement pour le Stade lavallois, Cros entre, Tré sort. Côté caladois, c'est Escarpit qui sort. Blanc va avoir 20 minutes pour se montrer.

69e. Carton jaune pour Taufflieb, en retard.

66e. N'Diaye sort, Toufiqui entre côté Laval.

57e. C'est au tour d'Injai de laisser sa place. Il est remplacé par Taufflieb.

52e. Oh le sauvetage de Caruso ! Les Lavallois se présentent à trois face à lui. Mais Ouadah tergiverse trop. Le portier caladois sort parfaitement et détourne en corner !

48e. Excellent centre de Fleurier. Guilavogui tente de reprendre de la tête mais c'est contré.

Le match reprend à Chouffet. A noter que Mohamed Guilavogui est entré au profit d'Adrien Dabasse.

C'est la mi-temps ici à Chouffet. Premier acte engagé entre deux équipes qui ont tenté et pris des risques. Mais le score n'a pas bougé, 0-0. A noter le pénalty raté par Rémi Sergio en début de rencontre.

33e. Carton jaune pour Adrien Pagerie, coupable d'un geste d'anti jeu.

27e. Si le rythme est un peu retombé, les Caladois proposent toujours une prestation intéressante.

Pas de temps mort dans ce début de rencontre où les deux formations se livrent.

15e. La réaction lavalloise. Etondé récupère le cuir et s'en va défier Caruso. Mais le remplaçant de Bouet est impeccable.

13e. Sur un long centre de Fleurier, Escarpit dévie habillement pour Pagerie qui reprend de volée. Mais Sauvage sort le ballon.

7e. Sergio, face à son ancien partenaire Sauvage, croise sa frappe mais ça passe à côté... Toujours 0-0.

6e. Sur un ballon qui vient de la droite, Injai laisse passer pour Sergio qui tente de trouver Escarpit. Le petit basque est fauché. Pénalty !

C'est parti au stade Armand-Chouffet.

Pour cette rencontre, Alain Pochat a misé sur Caruso, Renaut (capitaine), Lauray, Flegeau, Pagerie, Fleurier, Injai, Sergio, Lacazette, Escarpit, Dabasse.

Après FCVB-Laval, les réactions des entraîneurs

Alain Pochat (entraîneur du FCVB) : "Je n'ai jamais vécu sur une telle durée autant de faits contraires. Ne pas gagner, cela m'est arrivé. C'était parce que le contenu n'était pas bon ou l'adversaire était meilleur. La première année de National (2017-2018), on a tâtonné mais pas avec autant de faits contraires à chaque match. La sortie d'Adrain (Dabasse) à la mi-temps nous a enlevé une cartouche en moins devant. Le pire c'est que l'on aurait pu perdre ce match sur une de leur rare occasion (52e, Ouadah). On peut remercier Lucas Caruso, notre gardien. Cela aurait été très dur. Je ne peux rien reprocher aux garçons. On a manqué de solutions offensives dans nos changements en seconde période. On a notamment dû faire jouer Taufflieb devant. Il faut rester persévérant et confiant. Les matches vont s'enchaîner. Il y aura des points à prendre. On mange notre pain noir et il n'est pas facile à mâcher. "

Olivier Frapolli (entraîneur du Stade Lavallois) : "C'est un bon point car nous restions sur deux défaites, une troisième ici aurait été très difficile à vivre. Il faut toujours mettre fin à ses séries qui sont très difficiles. Le bilan à l'extérieur est très bon, c'est à domicile que ça coince. On a joué un adversaire qui n'a pas encore gagné chez elle, et on sait que toutes les séries ont une fin. On ne voulait être la victime. On a très mal débuté avec un pénalty au bout de deux minutes contre nous. J'y ai vu un coup du sort puisqu'ensuite, on a fait une très bonne seconde mi-temps. On a eu une grosse occasion avec Momo (Ouadah, 52e). Chaque équipe a eu des occasions. On s'est rendus coup sur coup. Le plan de jeu était de retrouver une solidité à l'extérieur puis planter des banderilles et de marquer. On n'a pas pu le faire mais on est restés solides. Je ne m'attendais pas à gagner 4-0 à Villefranche, surtout pas en ce moment. Je comprends l'impatience. Mais on avait besoin de réaliser un tel match. "

Propos recueillis par Ralph Neplaz




Tony FONTENEAU
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer