AccueilSPORTSFCVBFootball/National : après FCVB-Tours, l'analyse d'Aurélien Badin

Football/National : après FCVB-Tours, l'analyse d'Aurélien Badin

Aurélien Badin, l'ancien défenseur du FCVB (de 2012 à 2014 puis de 2015 à 2016), également passé par Tours, était au stade Armand Chouffet pour suivre la rencontre FCVB-Tours à nos côtés et analyser la prestation des Caladois.
Football/National : après FCVB-Tours, l'analyse d'Aurélien Badin
FRANCK CHAPOLARD

SPORTSFCVB Publié le ,

LE MATCH

"J'ai vraiment apprécié la première mi-temps du FCVB qui a été très riche en occasions. Avec un peu plus de réussite cela aurait pu donner un 3-0 à la pause. Le second de Labeau, juste avant la mi-temps a fait bien un fou à son équipe. En seconde période, ce but un peu inattendu encaissé assez tôt a mis le doute dans l'esprit des joueurs, je pense. L'équipe a commencé à reculer, sans pour autant prendre feu mais en gardant une certaine maîtrise.

Le carton rouge de Labeau a porté un petit couac à la solidité de l'équipe. Tours a poussé pour revenir. A dix contre dix, le FCVB a concédé des situations dangereuses notamment sur coup-pied arrêtés. Dans l'ensemble, c'est vraiment cette première période qui a été la plus intéressante. Villefranche a mis la défense de Tours en danger, constamment, surtout dans le dos de la défense. C'est une victoire méritée même si le FCVB s'est fait peur à 2-1 sur certaines situations de passes en retrait où Antoine (Philippon) a été mis en difficultés."

LE JOUEUR

"Dans un premier temps, j'aurais envie de citer Brighton (Labeau) comme joueur marquant de cette rencontre mais je trouve qu'il s'est fait exclure de façon idiote par manque de lucidité. Il fait deux gestes sur deux actions à retardement. C'est vraiment dommage. Cela vient ternir sa prestation.

J'avais alors envie de faire un clin d'œil à Christian Toko qui dans son couloir à mis à mal la défense de Tours. Il a montré la voie à son équipe en ouvrant le score de très belle manière avec son enroulé, sa spéciale "Christian Toko". Mais je ne peux pas aussi passer sous silence le rôle de Maxime Jasse, encore une fois. Il a été la bonne rampe de lancement en première période au milieu avant de travailler dans l'ombre, en seconde période".

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?