Fermer la publicité

Football/National : après avoir défié le Covid, le FCVB s'attaque à Concarneau

le - - FCVB

Football/National : après avoir défié le Covid, le FCVB s'attaque à Concarneau
Franck CHAPOLARD - Le FCVB d'Alain Pochat a été lourdement touché par le Covid-19.

A l'arrêt pendant près de trois semaines, après que la quasi-totalité de l'effectif ait été contaminé par le Covid-19, le FCVB retrouve les terrains ce vendredi à 18h face à Concarneau. Entretien avec le coach caladois, Alain Pochat.

Voilà près de trois semaines que vous n'avez pas joué en compétition après une grosse vague de Covid-19 au sein du groupe (NDLR : seulement trois joueurs n'ont pas été touchés). Comment allez-vous aujourd'hui ?

"C'est vrai qu'on a traversé une période compliquée avec tous ces cas positifs qui se sont accumulés. J'ai aussi fait partie du lot. Il a fallu gérer tout ça en organisant des séances avec les joueurs négatifs. Et petit à petit, avec ceux qui ont pu reprendre après les sept jours d'isolement. Heureusement pour nous, le match de coupe de France a été reporté. Ça nous a permis de retrouver une organisation un peu plus normale cette semaine."

Aujourd'hui, tous les joueurs sont opérationnels ?

"La grande majorité oui. Seulement trois ne l'ont pas eu et ne sont pas "immunisés". Sinon, tout le monde va mieux. Ça a été quand même compliqué pour certains, qui n'étaient pas bien du tout. On les a fait reprendre de façon moins intensive."

"Concarneau, une équipe cohérente et solide"

Lorsque le confinement a été annoncé, une vraie incertitude pesait sur la poursuite du championnat National. On imagine que le fait de pouvoir rejouer est un soulagement…

"Complètement. C'est important pour le club de pouvoir continuer. Si on avait dû s'arrêter comme en N2 par exemple, ça aurait été compliqué de garder les joueurs sous pression."

Le mois de novembre s'annonce chargé pour vous avec cinq matchs de championnat au programme. Vous appréhendez ?

"On s'y attendait. C'est là où c'est important de pouvoir compter sur un effectif complet, pour pouvoir enchaîner. Pour les joueurs, ça ne sera pas un problème. Il préfère ça que s'entraîner. Après, reste à savoir comment on digérera tout ça, au niveau des blessures notamment, avec des terrains qui vont devenir compliqués…"

Vendredi vous retrouvez Concarneau, à 18h. L'occasion de croiser la route de quelqu'un que vous connaissez bien…

"Oui, Stéphane Le Mignan avec qui j'ai travaillé à Boulogne. Il a repris Concarneau cette année, avec l'envie de lui redonner son identité. Il a réussi à bien les faire jouer en début de saison. Et sur leur dernière rencontre face à Bourg, j'ai vu une équipe cohérente, solide et efficace sur coup de pied arrêté. Après, ils devront jouer sans public (NDLR : le stade des Thoniers est réputé pour sa chaude ambiance mais la rencontre se jouera à huis-clos)."

Des absents pour ce déplacement ?

"Rémi Bonenfant, qui s'est blessé gravement à Valence au quadri. Et Axel Dauchy, touché à la cheville à l'entraînement. Max Jasse est suspendu, comme Désiré Segbé (NDLR : le club a fait appel). Arnold Garita est, lui, sur la bonne voie et pourrait reprendre dans quelques jours."

Propos recueillis par Tony Fonteneau




Tony FONTENEAU
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer