Fermer la publicité

Football/National : Alain Pochat méfiant avant le déplacement à Béziers

le - - FCVB

Football/National : Alain Pochat méfiant avant le déplacement à Béziers
Franck CHAPOLARD - La bataille s'annonce rude à Béziers pour Maxime Jasse et les Caladois.

Les Caladois, sur le podium du National, se déplacent ce vendredi à Béziers qui reste sur une lourde défaite face à Pau.

La semaine passée, face à Quevilly, vous avez vécu une rencontre presque tranquille (NDLR : victoire 2-0 après deux buts inscrits dans les premières minutes)…

"En général, on a tendance à dire qu'il faut savoir être patient à domicile face à des adversaires qui souvent verrouillent. Là on a su marquer rapidement. Ça nous a permis d'être sereins par la suite. Mais ça n'était pas simple. Quevilly n'est pas à sa place au classement. Ils ont un potentiel offensif important. Après, ils manquent peut-être d'expérience et de maturité. On a su en profiter. Tant mieux."

Avec un Dadoune buteur, vous montrez aussi que tous vos attaquants sont performants.

"Je suis content qu'il ait pu marquer. C'est un bosseur, qui ne lâche rien. Ça prouve en tout cas que tout le monde est capable d'être décisif. Il n'y a pas de dépendance à Robinet. C'est rassurant."

Votre équipe prouve qu'elle sait s'adapter à des scenarii de matchs différents. Entre la folie de Cholet, la tension de La Duchère et la gestion de Quevilly.

"C'est révélateur d'un état d'esprit. On est intelligent. Quand il faut serrer les boulons, on sait le faire. Et quand on doit mettre le pied sur le ballon, on y arrive aussi. Et surtout, on a la dalle, on est investi. J'aime ça dans les équipes que je coache."

"Un match dur à préparer"

Vendredi, vous retrouvez Béziers. Une équipe qui a pris une vraie claque la semaine passée à Pau (7-0). Attention, bête blessée ?

"Ce n'est jamais bon de jouer une équipe qui vient d'en prendre sept. Un peu comme lorsqu'on a affronté Cholet qui avait juste engagé un nouveau coach. On sait qu'il va y avoir du changement, mais lequel. Un changement de joueurs, de système ? En plus, Béziers a beaucoup recruté au mercato d'hiver. C'est un match à la con, dur à préparer."

Vous êtes surpris par le classement de cette équipe qui vient de Ligue 2 ?

"C'est toujours difficile lorsqu'on descend. On l'a vu l'année dernière déjà. Mais ça reste un groupe avec du talent. Surtout devant, avec Testud ou Fumu Tamuzo qui vont très vite. Après, peut-être qu'ils sont déséquilibrés entre l'attaque et la défense, avec des joueurs un peu vieillissants derrière, comme Tacalfred. Mais ça ne sera pas simple là bas."

Fischer out, François, Bénédick et Belkorchia in

Face à Béziers, ça sera aussi votre 100e match sur le banc caladois. Ça vous inspire quoi ?

"Que ça passe vite. Je ne me rends pas vraiment compte. Mais c'est bien, ça veut dire que je suis toujours en place (rires)."

Des changements à prévoir dans le groupe pour cette rencontre ?

"Mathias Fischer est suspendu et sera remplacé numériquement par Sami Belkorchia. Sinon, Martin François rentrera à la place de Momo Labhiri. Yann Bénédick fera aussi son retour. J'ai eu tout le monde à disposition. C'est une chance même si ça implique de faire des choix."

Propos recueillis par Tony Fonteneau




Tony FONTENEAU
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer