AccueilSPORTSFCVBFootball/National : A Drancy, le FCVB devra aller au combat

Football/National : A Drancy, le FCVB devra aller au combat

En déplacement chez la lanterne rouge, le FCVB, 15e et premier relégable, s'attend à une grosse bataille. Mais seule la victoire sera belle.
Football/National : A Drancy, le FCVB devra aller au combat
Franck CHAPOLARD

SPORTSFCVB Publié le ,

Le soulagement. Voilà le mot qui pourrait décrire l'état d'esprit caladois après la difficile qualification obtenue à Limoges samedi en Coupe de France (0-1 après prolongations). "On savait que ça allait être dur et ça l'a été, avoue Alain Pochat, coach du FCVB. D'autant plus qu'on n'a pas vraiment eu les éléments avec nous sur ce match." Blessures de Labeau et Burel au bout de 30 minutes à peine, des occasions franches ratées, une expulsion "sévère"… Pas de quoi mettre les Caladois dans les meilleures conditions. "Mais on a su être patient. Et au final on marque un joli but grâce au petit Khelis (NDLR : Madhar). D'ailleurs quand il est rentré je lui avais dit qu'il allait nous qualifier."

Mais plus qu'une belle histoire, cette qualification fait surtout un bien fou après des semaines compliquées en championnat. "Surtout quand je vois les éliminations de toutes ces équipes de N1 et Ligue 2. A la fin du match, j'ai dit bravo aux joueurs. Parce que sortir de ce guêpier avec ce scénario, ça n'était pas simple."

Drancy, l'agressivité comme credo

Une petite bouffée d'oxygène qui pourrait s'avérer bien utile avant de se déplacer à Drancy, une lanterne rouge qui va abattre l'une de ses dernières cartes dans ce championnat de National. "C'est certain que cette rencontre sera très importante pour eux, indique Alain Pochat. Mais il faudra être méfiant parce que, malgré tout, ils savent faire déjouer l'adversaire, rentrer dans le chou en étant souvent à la limite."

Charge aux Caladois de ne pas tomber dans le piège de la provocation. "On a parlé de ça aux joueurs toute la semaine. Ils sont prévenus, il faudra mettre le bleu de chauffe. Ça sera presque un match de coupe."

Pour Alain Pochat, le salut à Drancy passera aussi par un non-reniement de la philosophie du FCVB. "C'est vrai que lorsque l'on n'aura pas le ballon, il faudra être agressif à la récupération. Mais quand on l'aura, on devrait chercher à éviter les duels. Pour ça il faudra trouver des décalages en allant vite, avec du jeu à deux touches par exemple." Et surtout ne pas aller à la confrontation directe face à une défense à cinq hyper-athlétique.

Des blessures, toujours des blessures

C'est à nouveau avec un groupe amputé qu'Alain Pochat foulera, vendredi, la pelouse francilienne. Les blessures de Labeau (cheville) et Burel (aine) sont venues s'ajouter à celle de Mambu (entorse du genou), Belkorchia, Benedick (orteil) et Maxime Blanc (suspicion de hernie). "J'ai dû encore piocher dans le groupe de R2 en convoquant des garçons comme Chris' Jouffreau, Khelis Madhar et Thibaut Farget (NDLR : la nouvelle recrue Youssouf N'Diaye fera ses débuts sous le maillot caladois)." Oumar Gonzalez, Kevin Martin et Pierre Ertel devraient néanmoins faire leur retour. Il faudra au moins ça...

T.F.

Le groupe caladois : Sauvage, Philippon, Lacour, Gonzalez, Pagerie, Martin, Perracino, Ertel, Jasse, N'Diaye, Sergio, Jouffreau, M'Madi, Toko, Lemb, Madhar.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?