Fermer la publicité

Football/National 2/Jocelyn Fontanel : "nous avons été coupés dans notre élan"

le - - Football

Football/National 2/Jocelyn Fontanel : "nous avons été coupés dans notre élan"
Archives FRANCK CHAPOLARD - On devrait revoir le duo Réveillère-Cris, dans l'encadrement sportif du club dirigé par Jocelyn Fontanel.

Ayant vite archivé l'arrêt définitif de la saison pour son club, le président du GOAL FC se tourne sur les mois à venir avec l'ambition de rester tout en haut du prochain championnat tout en poursuivant la structuration d'une entité qui n'a pas encore soufflé sa première bougie.

Une semaine après l'annonce officielle de la fin des championnats de National 2, le GOAL FC qui était leader de sa poule a dû se résoudre à une saison blanche et reporter tous ses espoirs pour l'exercice suivant. L'occasion pour son président Jocelyn Fontanel de revenir sur une année si particulière, en attendant la suite qu'il prépare déjà activement...

Jocelyn Fontanel, comment avez-reçu cette annonce définitive de la saison de National 2 ?

"Sans réelle surprise. Il n'était plus possible de finir même les matchs aller compte tenu des matchs en retard des uns et des autres et des restrictions de l'Etat encore non levées. Ceci dit, avec ce qu'on avait vécu début mars, le "stop & go", on pouvait encore se poser la question… Mais je ne voyais pas la FFF nous faire reprendre. Il y a eu trop d'interruption et ça devenait dangereux d'autant plus qu'avec les différents modèles économiques des clubs de N2 où certains clubs ne s'entrainaient plus, il y avait trop de disparités."

Beaucoup de joueurs de ce championnat n'y croyaient plus depuis longtemps, dans quel état d'esprit les vôtres ont-ils vécu ces derniers mois ?

"Même sans trop le faire ressentir ni trop le dire, ils attendaient comme nous la décision de l'arrêt du championnat avec impatience car s'entrainer sans objectif de compétition n'a aucun sens pour des joueurs considérés comme professionnels. Le rythme et la qualité des entrainements n'étaient plus optimums depuis un certain temps. Et malgré tout, nous déplorons, pendant cette période, deux blessés graves même sans compétition."

"En coupe de France, on avait un bon coup à jouer!"

Quel bilan peut-on tirer de cette saison tronquée ?

"C'est insupportable ! Déjà la saison dernière, nous étions en course pour la montée et nous avons été coupés dans notre élan alors qu'on avait l'effectif pour y parvenir. Cette saison, c'est difficile à dire. Nous n'en étions qu'au début et la concurrence était plus relevée que la saison précédente, de surcroit, notre attaquant Macalou qui a été décisif lors des premières journées, est parti à la trêve. Je regrette qu'on n'ait pas su se mobiliser mentalement fin janvier pour effectuer un petit parcours en coupe de France après la victoire probante contre Bourg au tour précédent. Avec cette formule particulière, il y avait un bon coup à jouer, on le voit avec Rumilly que je félicite et qui a eu bien plus faim que nous… Quand je dis qu'on peut aller en demi-finale de coupe de France, un club de N2 vient encore de le prouver ! C'est possible !"

En tant que président, on se dit que financièrement la suite immédiate va être compliquée ?

"La suite immédiate ? Pas forcément car notre club a obtenu un peu d'oxygène avec l'obtention d'un PGE (Prêt garanti par l'état) même si nous devrons le rembourser, ça nous laisse le temps de voir venir. Pour l'instant la majorité de nos sponsors continue de nous suivre. Je m'inquiète plus pour plus tard, dans six à douze mois quand certains de nos sponsors auront sans doute des difficultés financières et que les PGE seront consommés car nous restons malgré tout en pleine crise économique et sociale."

C'était la première saison du club en tant que nouvelle entité du GOAL FC. Quel élan peut-il en découdre dans une saison pareille ?

"GOAL FC ou pas, en n'ayant eu aucune compétition pour les enfants, et dans l'impossibilité de réunir du public à travers des animations ou des tournois, il est difficile de développer notre sport et de faire de la communication interne ou externe. GOAL FC prendra toute sa dimension la saison prochaine, nous avons quand même mis ces six derniers mois à profit pour réfléchir à l'organisation du club et définir notre projet sportif."

"La saison prochaine, l'objectif sera de se rapprocher du top 3 de la N2 afin d'accéder prochainement à la N1"

Quelle sera la direction sportive dans les semaines à venir ?

"Justement, l'idée est toujours de proposer le foot pour tous et sur tous nos sites (Anse, Champagne, Chasselay et Tassin ainsi que St Germain et Neuville pour le Futsal). Avec un accent mis sur le projet jeunes en recrutant de nouveaux éducateurs diplômés et de qualité afin de renforcer la structure déjà en place, de mieux encadrer et de faire progresser nous jeunes pousses. GOAL FC va être très actif dans ces prochaines années au niveau des catégories de jeunes et rattraper son retard. Quant aux Séniors, l'objectif reste le même, se rapprocher du top 3 dans notre poule de N2 afin d'accéder prochainement à la N1."

Votre coach Cris terminera bientôt sa formation au BEPF. S'inscrit-il dans la durée au GOAL FC?

"Cris et Anto Réveillère m'ont confirmé il y a déjà 1 mois qu'ils continuaient l'aventure avec le GOAL FC. Nous discuterons prochainement plus précisément de la durée de leur engagement mais quoi qu'il en soit, ils seront à la tête de la N2 la saison prochaine et je m'en réjouis aussi bien professionnellement qu'humainement !"

Au niveau de l'effectif, est-ce que la stabilité sera de rigueur après le départ de votre attaquant Macalou à Valenciennes en Ligue 2 cet hiver ?

"En fin de saison dernière, nous avions fait signer pas mal de joueurs pour une durée de deux ans car nous souhaitons avoir de la stabilité. Malheureusement, Doumboya que nous avons fait signer fin janvier vient d'être victime d'une rupture des ligaments croisés, Kevin Colin doit également subir une opération au pied, et ce même sans compétition depuis 6 mois ! Ces deux joueurs offensifs étant out pour de longs mois, nous allons devoir réfléchir rapidement sur notre ligne d'attaque d'autant plus si Belvito envisage la fin de sa carrière."

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse




Ralph NEPLAZ
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer