AccueilSPORTSFootballFootball/National 2/Jocelyn Fontanel : "La route est encore très longue"

Football/National 2/Jocelyn Fontanel : "La route est encore très longue"

Loin de se voir déjà en National à huit journées de la fin, le président du GOAL FC leader en N2, avant la venue de Hyères ce samedi, rappelle la nécessité de rester focus sur chaque marche à venir pour vivre une fin de saison sereine.
Le président du GOAL FC espère une fin de championnat heureuse pour son club en N2.
Archives FRANCK CHAPOLARD - Le président du GOAL FC espère une fin de championnat heureuse pour son club en N2.

SPORTSFootball Publié le , RALPH NEPLAZ

Les choses vont tellement vite dans la vie des clubs, qu'en un an, tout peut arriver, la galère comme les grandes surprises. A l'orée du printemps dernier, le GOAL FC était à l'arrêt puisque la crise sanitaire avait stoppé les compétitions de N2. A l'orée du dernier printemps, en 2021, le président d'un club alors leader de sa poule d'une saison avortée, Jocelyn Fontanel, s'était déjà projeté sur l'exercice suivant en confirmant Cris sur le banc et surtout en précisant les contours d'un futur construit sur la continuité :"La saison prochaine, l'objectif sera de se rapprocher du top 3 de la N2 afin d’accéder prochainement au National." Et si tout ne correspond à ces vœux formulés en 2021 – Cris est parti au challenge du Mans en National et son successeur Jamal Alioui fait l'unanimité pour sa première expérience sur un banc à cette échelle du foot français – la mécanique d'un cercle vertueux est bien réelle : le GOAL FC est leader de N2 depuis plusieurs mois, ce à huit journées de la fin. Et c'est sur cette dynamique et la marche actuelle de son club que Jocelyn Fontanel s'est ouvert, avant la venue de Hyères ce samedi (17h), dans ce stade Ludovic Giuly où son équipe est toujours invaincue cette saison.

Vous restez sur deux matches nuls (0-0) sans que cela remette en question votre place de leader. Comment percevez-vous votre équipe en ce moment ?

"Depuis quelques matchs, nous rencontrons des équipes très défensives, très regroupées, qui se livrent peu et ne produisent aucun jeu, et qui essayent de nous contrer sans succès. Nous restons fidèles à nos principes et ne devons ces deux matchs nuls qu’à des exploits des gardiens adverses et un petit manque de justesse devant le but. En soit, ces deux nuls ne sont pas de mauvais résultats contre des prétendants à la montée (NDRL : Louhans-Cuiseaux et Grasse). Un seul mot d’ordre maintenant : sérénité ! Il reste 8 matchs et encore beaucoup de points à prendre. Comme pour le maintien, la montée ne se traduira que lors des deux dernières journées, et à ce jour on ne peut toujours pas dire qui montera même si on a un peu d’avance. Continuons notre travail en mettant ce petit supplément d’âme et de technique pour atteindre notre objectif."

Recevoir Hyères, samedi, un des favoris de championnat en début de saison, cela aura quelle saveur ?

"C’est un match qui vaut 3 points comme les autres. Hyères n’est pas à sa place, tout le monde le sait. Ils effectuent une remontada avec beaucoup de joueurs de talents qui peuvent faire la différence à n’importe quel moment du match. Ce sera encore un face-à-face difficile et serré comme tous les matchs retours de cette poule du sud de N2, où on ne peut faire aucun pronostic."

En face, ce samedi, il y a un président médiatique, Mourad Boudjellal qui a changé la donne économique de la poule en prenant la présidence de Hyères avec de gros moyens. Le GOAL FC dans cette évolution d'un championnat ardu se positionne comment ?

"Si on enlève les trois centres de formation, nous devons avoir le 5ème ou 6ème budget de la poule sur 13 clubs, donc nous faisons un très beau parcours jusqu’à présent. M. Mourad Boudjellal est un personnage. Il a été un grand Président du RCT avec les meilleurs résultats possibles. Respect ! Il va vite apprendre du football et le FC Hyères sera redoutable la saison prochaine. D’ailleurs, pour moi, il l’est déjà ! A titre personnel, je suis très fier de voir le GOAL FC se frotter à de telles équipes avec de tels projets, ça donne vraiment du relief à notre travail depuis tant d’années."

"Nous réfléchissons actuellement à la modernisation du Stade Ludovic Giuly"

A huit journées de la fin, est-ce que vous arrivez déjà à vous projeter sur la saison prochaine en cas d'accession en National ?

"Bien évidemment qu’avec 8 points d’avance à la 22ème journée, nous y songeons mais la raison et tout simplement le pragmatisme nous obligent à penser que rien n’est encore fait. Ce n’est pas de la langue de bois. La route est encore très longue avec en plus un déplacement qui vaudra de l’or le 23 avril à Martigues. Que nous soyons en N1 la saison prochaine ou pas, le travail de la direction du club ne change pas, nous continuons notre progression tous les ans en renforçant les structures du club. Nous réfléchissons actuellement à la modernisation du Stade Ludovic Giuly pour les 30 ans à venir ainsi que sur les stades des autres communes de GOAL FC, que nous soyons en N1, N2 ou N3. Nous avons également des ambitions pour les jeunes, tout cela est très long mais nous y travaillons chaque jour."

Vous avez renforcé la direction du club avec la présence d'Olivier Delorme comme président délégué. En quoi sa présence renforce-t-il votre organigramme ?

"Humainement, nous avons de nombreux points communs avec Olivier. Depuis la vente de son groupe automobile (NDLR : Groupe Delorme 350 M€ de CA, 500 employés), il a plus de temps à consacrer au football et donc à GOAL FC. Il peut être plus présent que moi au club pour manager les équipes au quotidien. Il a beaucoup d’expérience en la matière, et m’apporte soutiens et conseils précieux. En 8 mois, il a pu faire rapidement un état des lieux et amener un regard sur le futur du club. Sans faire injure à tous ceux qui nous ont rejoints cette saison, car ils sont nombreux et de qualité, Olivier est la meilleure recrue du club avec Jamal Alioui !"

Quand vous regardez votre effectif actuel, qu'est-ce que vous vous dites ?

"Qu’on a tout ce qu’il faut pour arriver à nos fins. Ce sont tous des supers mecs et des supers joueurs avec des qualités différentes et complémentaires. Cela nous permet de jouer dans plusieurs systèmes de jeu en nous offrant la possibilité de faire tourner l’effectif ! Restons concentrés et focus sur l’objectif, toujours avec une pression positive !"

"Je n’avais aucun doute sur les capacités de Jamal Alioui à coacher à ce niveau"

Le management du coach Jamal Alioui a mené votre club à un rang inattendu de leader cette saison. Quel regard portez-vous sur son travail, alors qu'il est dans la peau d'un jeune entraîneur à cette échelle de la N2 ?

"C'est inattendu pour avoir autant de points d’avance à la 22ème journée, mais je le répète et j’insiste : ce sera compliqué jusqu’au bout et rien n'est fait ! Mais ce n'est pas inattendu d'être leader, quand on connait Jamal et son expérience de joueur, sa fraîcheur de jeune entraineur, ainsi que le groupe constitué en début de saison, personnellement je ne suis pas étonné de notre position actuelle. Je n’avais aucun doute sur ses capacités à coacher à ce niveau. D’ailleurs, quand Cris m’a annoncé son départ, j'avais tout de suite pensé à lui … Jamal sera jugé sur la durée, comme tout coach, mais sur sa culture, son approche du foot, sur sa philosophie de jeu, et avec son exigence, il est dans le tempo. Il a également su constituer un bon staff et a fait un bon recrutement par rapport à nos ambitions avec Edouard Chabas."

Il y a peu, vous avez rendu un bel hommage au président Gérard Leroy disparu il y a dix ans déjà. Qu'est-ce que votre club lui doit aujourd'hui ?

"Gérard Leroy est resté 25 ans Président du club en le menant de la division d’honneur régionale (R2) au CFA (N2) avec un budget minime. Il a su fédérer beaucoup de bénévoles autour de lui, amener de gros partenaires financiers (NDLR : Nicollin, Ludovic Giuly, Michel Vieira (MDA) et le Groupe Fontanel), qui ont permis au club de franchir un palier et de parvenir au niveau National. Il a su donner une identité au club avec des valeurs humaines avant tout. Il y a aussi eu cet amour fou pour la coupe de France ! Il m’a demandé il y a 10 ans de prendre le relais, en développant le club désormais nommé GOAL FC. Je suis très fier de de continuer son œuvre et de lui avoir succéder. Je sais que d’où il nous regarde, aujourd'hui, il se régale !"

Propos recueillis par Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 septembre 2022

Journal du29 septembre 2022

Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?