AccueilSPORTSFootballFootball/National 2 : Quand le Goal FC voit la vie en rose…

Football/National 2 : Quand le Goal FC voit la vie en rose…

Guère peu inquiété par Romorantin, le Goal FC vainqueur paisible (3-0), a vite oublié sa sortie de route précoce en coupe de France pour prendre les commandes du championnat.
Déjà quatre buts au compteur du buteur Florian Raspentino, arme offensive numéro 1 du Goal FC cette saison.
FRANCK CHAPOLARD - Déjà quatre buts au compteur du buteur Florian Raspentino, arme offensive numéro 1 du Goal FC cette saison.

SPORTSFootball Publié le , RALPH NEPLAZ

Samedi 22 octobre, à Chasselay, au stade Ludovic Giuly, 8ème journée du championnat de France de National 2 Groupe D, Grand Ouest Association Lyonnaise bat SO Romorantin 3-0 (2-0). Buts : Raspentino (18e, 58e), Sakkouh (25e) pour GOAL FC. Arbitrage de M. Julien Schmitt. Avertissements : à Cardoso (64e) à Romorantin; Reale (47e), Goncalves (81e), Touil (84e) à GOAL FC. Composition du GOAL FC : Philippon – Kouadio, Camelo, Touil, Senzemba – Dufau (capitaine) (Camara, 77e), Le Maitre, Reale (Goncalves, 64e) – Guilavogui (Odru, 53e), Raspentino (Doumbouya, 64e), Sakkouh (Socka, 64e). Entraîneur : Fabien Pujo.

Un soir qui ressemble à une prise de pouvoir. On attendait beaucoup, du groupe du coach Fabien Pujo, ce samedi à Chasselay, une semaine après avoir vécu la première désillusion de la saison, cette élimination aussi surprenante qu'inattendue à Chambéry (1-1, 5-4 TAB) au 6ème tour de la coupe de France quand les 32es de l'épreuve étaient un vrai objectif énoncé dès le départ. Mais il faut savoir tourner la page. Le plus vite sera le mieux. Et dans tout ce que le Goal FC a démontré, hier, pour renverser Romorantin sur une marge qui aurait pu être encore plus grande que ce 3-0 tout en maîtrisé, il y a matière à lire l'avenir proche en championnat avec quelques certitudes.

Reale et Le Maitre, en leaders techniques

Seul leader ce dimanche avec un petit matelas de deux et trois points sur Saumur (2ème) et Andrézieux (3ème), le Goal FC a construit sa quatrième victoire de la saison, en deux temps, avec la sensation d'une identité de jeu plus affirmée. En première période, offensivement, il n'y a pas eu photo. Il a été question de complicité entre trois des leaders techniques de cette équipe sur l'ouverture du score signée Raspentino, habile pour terminer un mouvement initié par Le Maître avec Reale pour l'ultime touche en passeur décisive dans les 16 mètres (1-0, 18e). Et comme la montée en puissance du jeune excentré Mohamed Sakkouh se confirme – son missile pied gauche, hors surface avec encore un appuis de Le Maitre a conforté les siens assez tôt à 2-0 (25e) –, l'idée d'une menace plurielle devant est plus qu'une vue de l'esprit, un constat qui aura permis d'envisager la suite du match avec une variation évidente, dans la gestion des temps forts.

Senzemba a semé la zizanie, à gauche

Ainsi, en seconde période, avoir vu les hommes de Pujo procéder en bloc plus resserré et user de la transition sans faillir, a été un enseignement supplémentaire de la façon dont grandit ce collectif. A 3-0, à l'approche de l'heure de jeu quand Raspentino y est allé de son doublé (58e) après que le déboulé du bondissant latéral gauche Senzemba a semé la zizanie dans la défense romorantinaise, le passage en 5-4-1 par instant, ajoute au 4-3-3 une dimension tactique supérieure qui servira plus tard, face à d'autres blocs plus tranchants offensivement. Parce qu'il faut aussi le reconnaître, Romorantin aura manqué de puissance dans les 30 derniers mètres adverses et pris quelques rafales derrière. Cela ne sera pas toujours le cas dans cette poule de championnat encore remplie de beaucoup d'inconnues pour vraiment dessiner une hiérarchie durable.

Devant, les grands espaces

Mais il reste que les coéquipiers du portier Philippon, face à un candidat au maintien, ce Romorantin si naïf, n'auront pas eu besoin d'user d'un pressing haut et infernal pour prendre le dessus et ça, c'est toujours ça de pris. Et puis la confiance est bien là, et conjugue au sens large. Les entrants chasselois (Doumbouya, Socka, Goncalves), auront collectionné les occasions franches, dans la dernière demi-heure de jeu au bout d'un match plié assez tôt. Un autre enseignement d'un match qui fait voir la vie en rose au Goal FC, en ce dimanche d'un automne prometteur.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?