AccueilSPORTSFootballFootball/National 2 : Le GOAL FC coule à Saint-Priest !

Football/National 2 : Le GOAL FC coule à Saint-Priest !

Lourdement battus à Saint-Priest (5-1), les Chasselois ont cédé dans des proportions inimaginables et donné la sensation d'avoir perdu leurs dernières chances de monter en National.
Football/National 2 : Le GOAL FC coule à Saint-Priest !
FRANCK CHAPOLARD

SPORTSFootball Publié le , RALPH NEPLAZ

Samedi14 mai 2022, à Saint-Priest, au stade Jacques Joly, 28ème journée du championnat de France de National 2 Groupe C, AS Saint-Priest bat Grand Ouest Association Lyonnaise 5-1 (3-1). Buts : Assef (32e) pour GOAL FC; Coffi (12e, 65e), Moussa (40e, 65e), Pape Sane (45e) pour Saint-Priest. Environ 300 spectateurs. Arbitrage de M. Maxime Apruzzese. Avertissements : Assef (60e), Chapuis (78e) à GOAL FC; Gueye (21e) à Saint-Priest. Composition du GOAL FC : Philippon – Tanard, Chapuis, Amegnaglo, Doucoure – Quarshie (Diarra, 78e), Le Maitre, Valbon (Sy, 46e) – Ndiaye (Lemb, 62e), Doumbouya, Assef. Entraîneur : Jamal Alioui.

Si quelque chose semblait cassé depuis quelques journées dans le groupe du GOAL FC depuis le rocambolesque partage à domicile de la 23ème journée face à Hyères (3-3), il était quand même difficile d'imaginer une telle fin de championnat, comme si le duel à distance avec Martigues avait épuisé tout l'effectif du coach Jamal Alioui. Suspendu, après le nul frustrant de sa formation face à Rumilly (1-1), le coach chasselois, aura vécu la déroute des siens, dans les tribunes du stade Jacques Joly où le mot derby aura donné plus d'enthousiasme à l'AS Saint-Priest, maître des espaces quand GOAL FC a continuellement mal joué de l'alignement, en défense.

Philippon a repoussé tout ce qu'il a pu…

Est-ce que la perspective de ne plus voir le coach Jamal Alioui la saison prochaine sur le banc local, a joué dans ce match ? Est-ce que les absences des défenseurs Kouadio et Diarra ou du milieu et capitaine Bendaoud, tous suspendus, ont pesé ? Est-ce que ceux qui jouent leur maintien en N2, l'ASSP, en voulaient plus ? On ne le saura jamais, mais la vérité de cette rencontre se situe sans doute entre ces questionnements. Il reste que l'équipe qui aura dominé cette poule de N2 pendant 75% de la saison, n'a pas été en mesure de changer le cours d'un duel qui a tourné en faveur de Saint-Priest, presque sans forcer, pourrait-on ajouter. Tout aura tourné autour d'un homme : JacquesCoffi, le joueur phare d'une première demi-heure où GOAL FC ne sachant pas à exploiter la possession, s'est fait contrer furieusement, presque à chaque perte de balle. L'attaquant des Sang-et-Or, aura ouvert le score dès le premier quart-d'heure, sur une attaque côté gauche suivie d'un centre parfait qu'il a su exploiter (1-0, 12e) et donné de l'élan, plus tard, à Pape Sane pour un possible 2-0, sur un mouvement mal conclu, à la limite du hors-jeu, Philippon réussissant sa sortie (26e).

La sensation d'un match ouvert aux grands vents

A cet instant du match, GOAL FC n'était pas encore dans les cordes. Ainsi, pratiquement sur sa véritable première occasion, Assef, d'une demi-volée comme il les affectionne, ramenait son équipe à hauteur (32e, 1-1). Cela avait le mérite de galvaniser ses coéquipiers, ou plutôt cela ramenait un peu d'ordre dans le jeu chasselois, quand bien même la gestion de la profondeur par le duo axial Chapuis-Amegnaglo restait hésitante. La sensation d'un match ouvert aux grands vents prédominait, cependant. Saint-Priest, reprenait l'avantage par son attaquant Moussa, opportuniste sur la frappe de son capitaine Dhib, difficilement repoussée par Philippon (2-1, 40e). Pape Sane, l'autre grand bonhomme de cette rencontre du côté de Saint-Priest, aura finalement plus de réussite en étant sur la trajectoire d'une nouvelle reprise de Dhib, pour donner un peu de largeur à Saint-Priest, juste avant la pause (3-1, 45e).

Plus que deux journées pour rester debout

Là-dessus, on ne voyait pas comment GOAL FC pouvait contenir tant d'élan offensif, en défendant aussi mal. On notera le peps de Sy, entré en jeu juste après la pause, pour se construire sa propre occasion, en pressant la relance adverse et enchaîner, ensuite, d'une frappe croisée qui frôlait le poteau gauche de Dia, le gardien de l'ASSP (56e). La victoire de Saint-Priest serait plus affirmée dans les trente ultimes minutes d'un match où les Chasselois perdaient le fil de toutes leurs intentions collectives. Le même Moussa ne se privera pas de terminer un déboulé de Coffi, jouant parfaitement d'un mauvais alignement de la défense chasseloise pour prendre l'espace disponible (4-1, 65e). Puis Coffi corsera l'addition, là encore sur un contre où la défense du GOAL FC aura mal joué le hors-jeu (5-1, 72e). Il reste aux Chasselois deux journées (contre Fréjus-Saint-Raphaël et Toulon) pour fermer leur saison, sur une note autre que celle laissée à Saint-Priest alors que le leader Martigues a rempli son contrat en battant Jura-Sud (3-1).

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 septembre 2022

Journal du29 septembre 2022

Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?