Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Football/National 2 : le FCVB s'ouvre la porte d'un grand bonheur

le - - Football

Football/National 2 : le FCVB s'ouvre la porte d'un grand bonheur
FRANCK CHAPOLARD - Durousset et Jean-Baptiste à terre. Mambu et M'Madi les yeux rivés sur le ballon. Le derby a souri au FCVB.

Dans un derby traversé par la peur de tout perdre, le FC Villefranche-Beaujolais a signé un court succès (0-1) à Chasselay qui lui offre une belle finale la semaine prochaine à Chouffet face à Schiltigheim pour valider la montée en National 1 lors de l'ultime journée de championnat.

Samedi 12 mai au stade Giuly à Chasselay, 29ème journée du championnat de France de National 2 Poule B, FC Villefranche-Beaujolais bat Monts-d'Or-Anse 1-0 (1-0). Arbitre : M. Ahmed Taleb. But de Mambu (39e) pour le FCVB. Composition de MDA : Jaccard – Badin, Farras, Durousset, Ogier, Jean-Baptiste – Gaye, Paratte (Camara, 62e), Malbranque – Toko, Fataki (Meneceur, 71e). Entraîneur : Éric Guichard. FCVB : Philippon – Lemaire, Camelo, Lacour, Belkorchia – Quarshie (Ertel, 59e), Jasse, Mambu (Benedick, 76e), M'Madi (Liongo, 86e) – Blanc, Lemb. Entraîneur : Alain Pochat.

S'il fallait faire un vœu, on verrait le FC Villefranche-Beaujolais pousser la porte d'un grand bonheur ouvrant sur la montée en National 1, la troisième division du foot français. Il faudra attendre la semaine prochaine pour voir ce vœu exaucé face à Schiltigheim. D'ici là, les Caladois vivront les jours à venir avec en mémoire toute cette tension qu'il aura fallu gérer pour venir à bout, aujourd'hui, d'une équipe de Chasselay qui n'aura rien lâché pour valider son maintien également, avec le concours du nul de Saint-Louis face au Puy (1-1).

Le match

Ceux qui ont songé à voir le FCVB déployer son jeu si fluide, souvent construit dans la vivacité et la complicité technique de ses éléments offensifs, le jour du derby face à MDA, ne savaient pas tout sur l'enjeu d'un tel duel. Un revers et le FCVB pouvait perdre la main dans la course à la montée en N1 puisque Annecy, vainqueur 2-1 de Belfort, continue de faire le job tandis qu'Andrézieux, 1-2 par Jura-Sud, a définitivement baissé les bras. Alors on ne reprochera pas aux Caladois d'avoir fait subir à ses cinq cent supporters une sorte de match de la peur. Car rien n'a été facile pour eux. La faute à une équipe de MDA solide dans ses principes de jeu : couper les ailes caladoises, exercer un pressing constant sur le porteur du ballon. Le plan du coach Eric Guichard a été comme une épine posée dans l'esprit d'Alain Pochat, l'entraîneur caladois qui aura vécu un drôle de match derrière le grillage du stade Ludovic Giuly, purgeant-là un de ses trois matches de suspension ramené de Raon-l'Etape, le 14 avril dernier. Si le nombre des actions n'a pas grimpé bien haut, ce sont malgré tout les joueurs du coach basque du FCVB qui ont eu les opportunités les plus franches. Ils auront surtout fait preuve d'un grand réalisme avec ce but, magnifique de Mambu, au sortir d'un mouvement tricoté par le duo Blanc-Quarshie, ce dernier servant son attaquant avec un sens du timing laissant Jaccard, le portier chasselois démuni (1-0, 39e). La suite du derby prit des allures de match de boxe. Où l'on se rendit coup sur coup, toujours dans le bon sens de l'engagement. Le manque de consistance offensive serait rédhibitoire du côté de Chasselay, illustré par ce coup-franc de Jean-Baptiste détourné par Philippon en corner (27e). C'était un peu avant l'ouverture du score caladoise. Lemb (69e et 73e dans la surface) aurait deux belles balles de break tout comme Mambu (66e) qui s'était trop précipité sur une offrande de Blanc. Mais l'essentiel avait été fait.

Le fait du match

Il faut évidemment se pencher sur le but de Mambu, arrivé à six minutes de la pause. Il a changé la donne et dessiné ensuite un grand boulevard de l'attente. Villefranche a défendu sans véritables frayeurs avec souvent le bon placement, le jeune Camélo a joué comme si ce n'était pas son premier derby, Lacour a été souverain dans la relance. Il faut de tout pour changer de destin, pour protéger un maigre butin.

Le joueur

Si tout se termine dans la joie, il faudra couvrir d'éloges le buteur du jour, Jonathan Mambu. Il a encore été l'un des Caladois les plus précis offensivement dans son couloir et n'a pas compté ses efforts. Dans son sillage, le capitaine Jasse a été d'une sobriété contagieuse alors que Blanc a de nouveau démontré une maîtrise technique comme un diamant dans un coffre-fort : lui seul a la clé.

Ralph Neplaz

Correspondant local de presse




Ralph NEPLAZ
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer