Fermer la publicité

Football/National 2 : la possibilité d'une reprise se dessine

le - - Football

Football/National 2 : la possibilité d'une reprise se dessine
Archives FRANCK CHAPOLARD - Arrêté le 24 octobre sur un succès du GOAL FC d'Arnaud Farras sur le gong face à Toulon (2-1), le championnat de N2 a de fortes chances de repartir en mars.

Semaine décisive pour le GOAL FC et ses rivaux qui attendent une réponse plutôt favorable des instances quant à la reprise du championnat.

Cela n'a jamais été aussi proche. Depuis le 24 octobre dernier et la victoire chasseloise sur Toulon au stade Giuly (2-1), le Nationale 2 a du se résoudre à vivre sur le bas-côté du foot français, laissant son voisin du dessus, le National, poursuivre son chemin. Dire que cela a suscité l'incompréhension est une litote. Une question partagée par tous : pourquoi permettre le maintien du National et non pas le N2 où la plupart des clubs comptent un bon nombre de contrats fédéraux ? En ces temps de crise sanitaire sans fin, les joueurs de N1 soulagés de voir leur activité continuer ont eu une pensée pour leurs collègues du dessous, à l'automne. On se souvient, fin novembre, de ce message du portier du Stade Lavallois, Alexis Sauvage : "On n'avance sans trop savoir où l'on va, mais il ne faut pas oublier ce qui se passe ailleurs. Les gars qui sont en N2, eux, ne peuvent plus jouer. On reste des privilégiés, surtout dans ce contexte". Jamais digérée, cette décision d'arrêt du championnat, a ravivé encore un peu plus les regrets en janvier dernier lorsqu'il a fallu reprendre la compétition en coupe de France.

"On sera prêt"

Pour beaucoup, il s'agissait d'un match sur un fil, après trois mois sans jouer, avec seulement des entraînements au menu. Et comme on pouvait le redouter, beaucoup sont tombés de ce fil. Le GOAL FC a payé cher son manque de compétition à Evian-Thonon (2-1) et c'est peu de dire que le retour à l'ennui des séances quotidiennes, sans match le samedi, a été une épreuve de plus. "On va continuer de s'entraîner et se dire qu'en mars, en cas de reprise, on sera prêt", avait résumé le gardien Antoine Philippon pour se convaincre d'un printemps revenu au jeu. Cela se dessine. Le travail de sape entrepris par les présidents des clubs de N2, en faveur d'une reprise, est peut-être en train de porter ses fruits. Ces derniers, aidés par le protocole mis en place en coupe de France pour les clubs amateurs, tests et huis clos inclus, ont de fortes chances de voir leurs vœux exaucés cette semaine. Dans le viseur, la réunion ce jeudi du Comex de la FFF qui devrait ouvrir la porte à une reprise de la seule N2. Un protocole a été déposée au Ministère des sports. Bref, c'est à Matignon de décider. Une fois encore.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse




Ralph NEPLAZ
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer