Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Football/National 2 : Annecy a éteint les espoirs de MDA

le - - Football

Football/National 2 : Annecy a éteint les espoirs de MDA
Archives FRANCK CHAPOLARD - Toujours pas de victoire à la maison pour le latéral Vargas Rios et MDA en championnat.

Les Haut-Savoyards à la maitrise supérieure, ont vaincu (1-2) une équipe de Monts-d'Or-Anse toujours en quête de succès sur sa pelouse du stade Ludovic Giuly.

Samedi 19 octobre, à Chasselay, au stade Ludovic Giuly, 9ème journée du championnat de France de National 2 Groupe D, Annecy FC bat Monts-d'Or-Anse 2-1 (2-0). Buts : Roussey (87e) à MDA; Rocchi (18e) et Chapuis (22e) à Annecy. Arbitre : M. Edgar Ulises Rangel. Composition de MDA : Philippon – Nyemeck (Bendaoud, 46e), Coulibaly, Camelo, Vargas Rios – Laspalles, Farras (c) (Belvito, 59e) Amegnaglo – Colin (Assef, 46e), Roussey, Guirassy. Entraîneur : Cris.

L'opportunité de rester à une marge respectable du trio de tête ou plus encore de s'installer solidement dans le top de sa poule : la venue d'Annecy à Chasselay a finalement accouché d'une déception supplémentaire à domicile, dans ce stade Giuly où MDA ne parvient pas cette saison à l'emporter (trois défaites, deux nuls). Sur le chemin de la cohésion collective, MDA, désormais huitième, continue d'avancer avec irrégularité, au bout de neuf journées de championnat.

LE MATCH

Un dernier quart-d'heure tout feu tout flamme sous le déluge. Une réduction du score – cette tête coupée d'Hugo Roussey sur un centre enfin précis de Vargas Rios à trois minutes de la fin – qui annonce plus de regrets que d'espoirs. Mais pas grand-chose avant. Et au final, cette impression d'avoir encore manqué un nouveau rendez-vous à domicile, en s'inclinant face à l'un des (nombreux) candidat au National, Annecy, sur une marge qui ne dit pas tout de l'écart constaté entre Monts-d'Or-Anse et des Annéciens solides dans toutes les lignes.

C'était un soir où l'on déchante à Chasselay. Un soir où les hommes de Cris ont été dominés dans presque tout : la maîtrise, l'expression offensive. Il est vrai qu'Annecy avait tout de même de l'expérience en stock avec la présence comme une tour de contrôle de l'ancien vainqueur de la Ligue des Champions (2005 avec Liverpool) au poste d'avant-centre, Anthony Le Tallec. Il n'a pas marqué mais sa facilité à combiner avec ses coéquipiers du secteur offensif (Kadi, Rocchi, Cabezas), a été une menace permanente pour la défense de MDA où le portier Philippon a fermé toutes les portes comme il pouvait, en étant souvent livré à des duels à gagner. Mais cela ne lui aura pas souri tout le temps.

Pour résumer l'affaire, Annecy a plié le match en quatre minutes. D'abord avec Rocchi qui de près battait Philipppon auteur d'un arrêt à bout portant dans la même action (0-1, 18e). Puis avec cette tête de Chapuis sur corner (0-2, 22e). Il a fallu ensuite à Annecy, verser dans la gestion du match pour ne jamais donner l'impression à MDA de pouvoir revenir à hauteur quand bien même les rentrées d'Assef, Belvito (auteur d'une belle frappe à la 80ème sortie par la main ferme de l'inamovible Julien Perez) et surtout Bendaouad, en seconde période, ont redressé le navire chasselois qui avait jusqu'ici tellement tangué.

Les chiffres sont rudes pour Cris et son équipe à la maison : en cinq réceptions, MDA guette encore une première victoire. Prochaine opportunité le 9 novembre face la réserve de l'AS Monaco.

LE JOUEUR

Une mi-temps sans lui, une autre avec lui. Au milieu. On connaissait l'abattage de Sofiane Bendaoud du temps où il était le capitaine de l'AS Saint-Priest. Si son absence de compétition – il a passé des mois sans jouer – s'est vue, il a en revanche tout conservé de son bagage technique, de sa grinta. Sans lui, en première période, MDA a couru après le ballon dans l'entrejeu et s'est fait éteindre dans l'impact.

Mais lorsqu'il est entré en jeu, on a eu la sensation d'un équilibre des forces au milieu, là où Annecy a semblé supérieur à MDA. L'apport de Bendaoud a été prégnante dans sa capacité à jouer vers l'avant, presque tout le temps, à venir aussi porter main-forte à ses défenseurs dès que les Haut-Savoyards étaient dans le jaillissement offensif. Quand Bendaoud aura retrouvé plus de rythme, il sera difficile à sortir de l'équipe, dans un secteur du jeu où MDA a jusqu'ici manqué de variation.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse




Ralph NEPLAZ
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer