AccueilSPORTSFCVBFootball : battus à Niort, les Caladois ne verront pas la Ligue 2

Football : battus à Niort, les Caladois ne verront pas la Ligue 2

Vainqueurs 3-1 à l'aller, les Caladois n'ont pas résisté à la furia niortaise lors du match retour. Ils ne verront pas la Ligue 2 la saison prochaine.
Football : battus à Niort, les Caladois ne verront pas la Ligue 2

SPORTSFCVB Publié le ,

Bien sûr cette défaite va être difficile à encaisser pour le FCVB. Mais elle ne doit surtout faire oublier le parcours des Caladois, épatants pendant des semaines et qui auront donné le sourire à tous les amoureux du football.

C'est terminé à Niort. Cruel dénouement pour les Caladois, défaits 2-0 par Niort. Alors qu'ils avaient la maîtrise de la rencontre, les hommes de Della Maggiore ont craqué en trois minutes. C'est tellement dur. Ce soir, ils ne méritaient pas ça.

Il y aura quatre minutes de temps en plus...

89e. Les Caladois donnent tout. Mais c'est dur, c'est trop dur après ce terrible coup de massue.

Que c'est cruel pour les Caladois. Mais il reste encore du temps pour marquer ce but qui changerait tout !

81e. Le 2e but niortais. Sur un corner, le ballon traîne dansde la surface et Kemen ne se fait pas prier et crucifie les Caladois. 2-0. C'est désormais Niort qui est en Ligue 2.

Ce but relance complètement la rencontre. S'ils marquent à nouveau, les Niortais se maintiendraient en Ligue 2 et priveraient les Caladois d'une accession historique.

78e. Et le but niortais. Lebeau qui relance le match. Trouvé au 20m par Yongwa, le Niortais percute et, avec un peu de chance, fusille Bouet. 1-0 pour les Niortais...

74e. Garita... Après un petit festival, le Camerounais tente une frappe lobée. Braat claque en corner.

On est à un peu plus de 20mn d'un truc de fou pour le FC Villefranche Beaujolais...

66e. Moutachy, en retard sur Taufflieb qui débordait, est sanctionné d'un jaune.

63e. Dabasse a laissé sa place à Garita.

62e. Jacob accélère et décoche une lourde frappe. Bouet repousse des poings mais Ba a suivi. Sa tête passe juste à côté...

58e. Quel tacle de Lauray. Alors que Ba filait au but, l'ancien girondins, en pompier de service, effectue un geste défensif décisif.

57e. Les Caladois sont toujours bien en place. Et le rythme est un peu retombé côté niortais. A noter que Konaté est sorti et a été remplacé à Moutachy.

51e. Ba se signale encore. Dans la surface caladoise, il enchaîne contrôle frappe. Mais c'est sans trop de danger pour Bouet.

49e. Passi est averti par Nicolas Rainville.

47e. La première opportunité est caladoise. Sur un gros déboulé de Dabasse, Blanc est trouvé au 2e et tente une demi volée. Le ballon prenait la direction du but mais c'est contré...

Le match reprend ici à Niort. 0-0 entre Chamois et Caladois. Un score qui fait les affaires du FCVB pour qui la Ligue 2 est de plus en plus proche.

Mi-temps ici au stade René-Gaillard. Si Niort a eu les occasions les plus franches et a montré un autre visage que mercredi, les Caladois restent, toujours, virtuellement en Ligue 2. Encore 45 minutes à tenir.

40e. On a failli assister à un but de folie. Sur un coup franc repoussé, le ballon revient dans la surface et Kemen tente une retournée acrobatique. Bouet réalise une horizontale décisive.

37e. Carton jaune pour JC Bouet, coupable d'avoir pris un peu trop son temps sur un renvoi.

33e. Sur un corner un peu long de Sergio, le portier niortais Braat se rate et Blanc tente sa chance. C'est au dessus.

31e. Le bloc caladois est un peu plus haut depuis quelques minutes. On respire un peu mieux....

26e. Toujours 0-0 ici au stade René-Gaillard. C'est toujours le FCVB qui est virtuellement en Ligue 2. Mais les Niortais livrent une partie bien différente de celle de mercredi.

23e. Quelle frappe de Louiserre ! Le milieu des Chamois tente une demi-volée des 30m. C'est juste à côté.

21e. Frappe vicieuse de Jacob qui rebondit juste devant Bouet. Mais c'est capté. Les Caladois perdent trop vite les ballons depuis quelques minutes.

19e. On voit une tout autre équipe de Niort que lors de la deuxième mi temps du match aller mercredi.

14e. Au tour de Louiserre de tenter sa chance à 30m. C'est à côté.

Beaucoup de rythme dans ces 15 premières minutes. Niort essaie clairement de faire mal d'entrée aux Caladois.

12e. Et ça enchaîne de l'autre côté. Dabasse trouve Taufflieb à l'entrée de la surface. L'ancien de QRM ouvre son pied mais sa frappe est contrée. Corner.

11e. On a bien cru à l'ouverture du score des Chamois. Sur un alignement un peu limite des Beaujolais, Lebeau trouve Kemen qui conclut. Mais l'arbitre siffle un hors jeu.

10e. C'est au tour des Caladois de souffler un bon coup. Jacob, sur un coup franc à 25m, tente une frappe à ras de terre. Mais Bouet se couche parfaitement.

8e. Première frayeur pour les Niortais. Alors que l'arrière garde des Chamois avait récupéré le ballon sur un centre de Blanc, Segbé a surgi. Mais heureusement pour eux, Braat était vigilant.

6e. Comme on pouvait s'y attendre, les Caladois n'ont pas décidé d'attendre et tiennent pour le moment le ballon.

La grande question de ce début de match : quelle sera l'attitude des Niortais, largement dominés mercredi à Chouffet?

C'est parti ici au stade René-Gaillard.

La pression monte un peu pour les Caladois qui peuvent tout de même compter sur une petite délegation de supporters venus en bus.

C'est Nicolas Rainville qui dirigera ce barrage retour, ici au stade René-Gaillard.

Sur le banc, on retrouve Caruso, Pagerie, Jasse, Injaï, Antunes, Guilavogui et Garita.

Pour cette rencontre retour au stade René-Gaillard de Niort, le coach caladois n'a d'ailleurs pas touché à son groupe de 18 joueurs. Ni à son onze puisque Bouet débutera dans les buts. Le trio défensif, Dauchy, Lauray, Flegeau. En pistons, Bonenfant, Fleurier. Dans le coeur du jeu, Sergio, Balnc (c), Taufflieb. Et devant, Segbé et Dabasse.

Vendredi, avant la rencontre, Hervé Della Maggiore avait rappelé la volonté de son équipe de ne rien changer à sa philosophie.

Et à l'aller, les Caladois, surfant sur leur dynamique, avaient surclassé les Niortais, autre barragiste, après une 2e mi temps en mode dragster.

C'est grâce à une fin de saison de fou furieux que le club coaché par Hervé Della Maggiore, arrivé en février pour remplacer Alain Pochat, a pu gratter la 3e place, synonyme de barrage.

On le dit on le répète depuis des semaines, mais cette fois-ci c'est concret, le FCVB a bel et bien rendez-vous avec son histoire. Et pourrait, trois ans après être monté jusqu'en en National, goûter à l'échelon du dessus, la Ligue 2.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?