Fermer la publicité

Football/Ligue 1 : Jérémie Pignard, la belle histoire caladoise

le - - Football

Football/Ligue 1 : Jérémie Pignard, la belle histoire caladoise
DR - L'arbitre Caladois, s'apprête à découvrir encore une nouvelle étape de son métier, au niveau mondial.

L'arbitre caladois reconnu en Ligue 1 et récemment promu par la FIFA, officiera dans les rencontres européennes et internationales en 2021. Une ascension qui fait la fierté de la Calade.

Le voilà donc projeté dans le grand monde. L'arbitre Caladois, Jérémie Pignard ne s'y attendait certainement pas. Ou du moins pas aussi vite. Lorsqu'il a reçu sa nomination, cette semaine, comme arbitre FIFA à partir de janvier 2021, il a écarquillé les yeux, observé attentivement cette belle nouvelle, regardé autour de lui si tout ceci n'était pas un rêve, pour finalement ouvrir ce cadeau tombé en plein confinement comme le signe d'un bonheur qui existe encore quand tout invite au pessimisme. Et il a savouré cela, en une manière d'étonnement qui le caractérise tant : "J'ai encore un peu de mal à y croire et je ne pensais pas que cela arriverait si vite. C'est quelque-chose d'impensable qui me paraissait si loin et si compliqué à atteindre il y a encore quelques années mais qui se réalise aujourd'hui", a-t-il résumé ce week-end, posément. La belle histoire caladoise du moment.

Maxime Jasse (joueur du FCVB) : "Il a vraiment trouvé l'équilibre entre fermeté et communication"

Une ascension comme on en vit rarement. Nommé arbitre fédéral en juillet 2019, il a découvert la Ligue 1 cet été-là, sans se départir de ce flegme que d'aucuns diraient britannique mais que ceux qui le côtoient régulièrement qualifient de propre à lui. La définition d'un homme qui a su se construire un sentier dans le football, après avoir été joueur – gardien de but – et lu que ce serait dans un autre costume que la suite de sa vie sportive s'écrirait, sans aucune résignation mais avec l'appétit de se découvrir. Voir jusqu'où il pouvait grimper. Et aujourd'hui, il est tout en haut de sa corporation, choisi parmi les dix arbitres français qui dès janvier 2021, poseront leur sifflet à l'étage international sous l'égide la FIFA. Une distinction qui n'a étonné personne en Calade. La preuve d'une attente et d'une reconnaissance légitime à son endroit. Des joueurs d'abord, ceux de Ligue 1 louent son sens du dialogue, et ceux de son club, le FCVB, sa finesse d'analyse des situations de match. Ce dimanche soir, Maxime Jasse, le milieu caladois disait ceci : "Le peu de fois qu'il m'a arbitré sur des matchs amicaux j'ai adoré ! Il a vraiment trouvé l'équilibre entre fermeté et communication. Et puis quand tu parles foot avec lui tu sens qu'il comprend à la fois le jeu, les joueurs et l'humain... J'ai vu aussi sur Twitter que Pierre Ménès l'avait encensé ! C'est cool pour lui et bien pour la Calade !"

Pierre Ménès : "Quand l'arbitre est bon ça donne envie de regarder un match ! Je vais suivre ce M. Pignard…"

Des compliments de l'homme le plus controversé de la télé française en matière de football, Pierre Mènes, personne, à Villefranche n'a manqué cet épisode le soir d'un Angers-Rennes arbitré par Jérémie Pignard où le journaliste avait déclaré sur le plateau de l'émission "Canal Football Club" : "Quand l'arbitre est bon ça donne envie de regarder un match ! Je vais suivre ce M. Pignard…" Un adoubement qui a créé un petit buzz en Calade, sans que l'intéressé en fasse trop écho, se souvenant de la versatile humeur des suiveurs du foot français. Il n'empêche, à Villefranche, on salue son sens de l'adaptation et son calme. Le président du FCVB, Philippe Terrier : "Il ne fait pas beaucoup de bruits. Son parcours est exemplaire. Il a choisi l'arbitrage après avoir été joueur parce qu'il avait sans doute compris qu'il avait le talent pour ça. C'est une belle récompense pour le club et surtout pour lui. Quand il arbitre le week-end, le lundi au club, on aime bien parler de ses matches. Les gens l'apprécient vraiment."

Thomas Ravier (maire de Villefranche) : "Nous sommes tous fiers de lui"

Cela sautait aux yeux, en juillet 2019, lorsque la ville avait honoré sa promotion en Ligue 1 par une belle réception. Aujourd'hui encore, Thomas Ravier, le maire de Villefranche, salue ce parcours unique, porteur de bonne nouvelle aussi pour la Calade : "C'est une grande fierté pour Villefranche de voir Jérémie Pignard accéder au plus haut niveau de l'arbitrage international. Nous sommes tous fiers de lui. Nous sommes toujours heureux de voir des "enfants" de Villefranche exprimer leurs talents et réussir dans de nombreux domaines et là en l'occurrence dans le domaine sportif. Il nous montre à tous le chemin à suivre : la passion, le travail, la ténacité." Jusqu'où peut-il aller ? "Vu son âge (34 ans), il peut aller très haut", estime Philippe Terrier qui en plaisantant à moitié termine : "Le Graal ce serait de le voir en coupe du monde mais pas pour une finale si la France y était, ça, ce n'est pas possible !"

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse




Ralph NEPLAZ
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer