AccueilVAL DE SAONERégion de BellevilleFootball/FC Mont Brouilly : des besoins pour suivre l'évolution du club

Football/FC Mont Brouilly : des besoins pour suivre l'évolution du club

Samedi 10 septembre à Charentay, le club a organisé une réunion avec les municipalités pour présenter ses projets de développement.
Les dirigeants du FC Mont Brouilly avec les élus des communes.
©David Duvernay - Les dirigeants du FC Mont Brouilly avec les élus des communes.

VAL DE SAONERégion de Belleville Publié le ,

Pour le FC Mont Brouilly, la période post-Covid n'est pas une source d'inquiétude. Regroupant moins de 300 licenciés avant la crise sanitaire, le club présidé par Fabrice Boisset et Pierre Santailler, dénombre près de 400 inscrits pour la saison en cours, encadrés par une cinquantaine de dirigeants et éducateurs. Le club a vu aussi les labels FFF pour son école de football masculin et féminin renouvelés cette année.

Le FC Mont Brouilly ne compte pas stopper sa progression. Il veut développer son réseau de partenaires afin d'accroitre un budget actuellement de 100 000 €, alimenté en partie par les licences et les manifestations. Les dirigeants nourrissent aussi des ambitions sportives notamment pour leur équipe fanion, évoluant en D1 pour la deuxième année consécutive, et qu'ils espèrent voir monter en Régional 3 dans les deux ou trois ans. "On avance au sein du club, autant pour les seniors que pour les jeunes. Ça se fait naturellement et calmement. Pour autant, nous ne voulons pas nous griller les ailes. Mais si notre équipe monte au niveau régional, forcément cela aura un impact sur le projet du club", ont déclaré les deux coprésidents devant les maires et élus des communes de Charentay, Odenas, Saint-Lager et Cercié, et Albert Sébastien, président du Sisoc, le syndicat intercommunal sportif d'Odenas et Charentay.

Des aides possibles

Dans leur viseur, les infrastructures mises à disposition au club. À Charentay, le terrain synthétique, installé en 2009, est utilisé quotidiennement par les équipes (matchs et entraînements). "Mais il souffre justement d'une surutilisation", a remarqué Evelyne Jomard, la maire de Charentay. Le club a donc profité de cette réunion avec les autres municipalités pour présenter des devis dans l'optique d'une rénovation du synthétique, couplée à un agrandissement du terrain, pour être conforme aux normes de la Ligue, ainsi que de l'éclairage, insuffisamment puissant pour des matchs en soirée.

©David Duvernay - Le terrain synthétique de Charentay est utilisé très régulièrement depuis 2009.

Des projets dont les montants sont forcément importants (plus de 530 000 € sans l'éclairage) mais qui peuvent bénéficier d'aides (Fond d'aide au football amateur, Région Aura, etc.). Le site de Saint-Lager pourrait aussi faire l'objet d'aménagements futurs, dans le cadre de la rénovation de la salle des fêtes, comme l'a suggéré le maire Jean-Paul Varichon, tandis que le club espère organiser des plateaux sur le terrain à destination des jeunes catégories. Une prochaine réunion entre les dirigeants et les municipalités se tiendra le 20 octobre prochain à Odenas.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 06 octobre 2022

Journal du06 octobre 2022

Journal du 29 septembre 2022

Journal du29 septembre 2022

Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?