AccueilSPORTSFootballFootball/Euro 2016 : sous l'œil de Noël Tosi

Football/Euro 2016 : sous l'œil de Noël Tosi

Major du DEPF (diplôme d'entraîneur professionnel) en 2000 sous la coupe de Guy Stéphan l'oreille de Didier Deschamps, Noël Tosi l'ex-entraîneur de Chasselay au riche parcours (sélectionneur du Congo, de la Mauritanie) a accepté de livrer son regard de technicien pendant l'Euro, du 10 juin au 10 juillet 2016. Ultime analyse avant la finale France-Portugal, ce dimanche soir à Saint-Denis.
Football/Euro 2016 : sous l'œil de Noël Tosi
FRANCK CHAPOLARD - Tosi dans les bras de Govou, finaliste de la coupe du monde 2006 avec la France, du temps où il entraînait Chasselay.

SPORTSFootball Publié le ,


"Quand je vois le parcours de cette équipe de France, ce qui saute aux yeux, c'est son intelligence, son unité. Et ça, pour un entraîneur c'est au-dessus de tout. Avoir une telle alchimie est si rare. On a l'équipe la plus complète. Elle possède un potentiel offensif inouï avec une ligne d'attaquants qui défendent, qui ont compris que c'est ensemble qu'il faut faire les efforts. Très honnêtement c'est pour moi la plus belle équipe de France depuis celle de Michel Hidalgo en 1984. On ne peut évidemment pas comparer les époques mais 2006 aussi avec la finale de la coupe du monde en Allemagne, c'était magnifique. 1998 reste à part, comme une histoire qui devait être écrite ainsi. C'était déjà en France.

Aujourd'hui, je le répète, je n'ai jamais vu une équipe de France aussi solide. La bonne étoile de Deschamps, ce n'est pas qu'une légende. Cet entraîneur est un génie. Dans ces malheurs (blessures de Varane, Diarra, affaire Benzema) il a réussi à faire de la fatalité une force. Dans l'adversité ce mec arrive toujours à trouver des solutions. Il dispose d'un staff exceptionnel. A ses côtés, Guy Stéphan, est bien plus qu'un adjoint.

"OUBLIER L'ALLEMAGNE"

Pendant cet Euro, on sent une chose importante de l'intérieur, ils sont heureux d'être ensemble, ils savent rire ensemble. C'est une vraie équipe. Quant à la finale, ce sera vraiment difficile. Un pronostic ? Le Portugal peut ouvrir le score, j'espère me tromper. Je vois un nul à la fin du temps réglementaire. La France sort d'un exploit après l'Allemagne, et le piège sera justement de mettre de côté cette demi-finale de Marseille, de l'oublier.

Tactiquement, isoler Ronaldo dans le jeu aérien sera primordial. Le Portugal mettra quelqu'un sur Griezmann, ce sera alors aux autres joueurs (Pogba, Giroud…) de prendre des responsabilités autour de lui. J'ai une attente : voir Payet réussir sa finale, voir Giroud qui a été tant décrié, marquer encore. Il n'y aura pas 3-0, peut-être 2-1, mais pour qui ?"

Propos recueillis par Ralph NEPLAZ
Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?