Fermer la publicité

Football/Coupe de France : FCVB, le jour d'après

le - - FCVB

Football/Coupe de France : FCVB, le jour d'après
Franck CHAPOLARD

Après les soubresauts liés à la mise à pied de son coach, Alain Pochat, le FCVB a repris le cours de sa saison. Prochain objectif, vaincre Andrézieux pour continuer l'aventure en Coupe de France.

Dans l'histoire du FCVB, il y aura un avant et un après 29 janvier 2021. Pourtant, depuis la mise à pied de son coach, le club caladois tente de reprendre le cours d'une vie normale. Apaisée. Et cette reconstruction a débuté en plein cœur du Puy-de-Dôme, là où le FCVB n'a pas fait les choses à moitié en étrillant Mozac (R3) à l'occasion du 6e tour de la Coupe de France (victoire 12-0). "On a réussi à aborder ce match de la meilleure des façons, après une bonne semaine de travail, a expliqué Kévin Renaut, défenseur caladois. On les a respectés en ne tombant pas dans le piège."

"Dans la continuité"

Une prestation qui a, en tout cas, plu à Yoann Vivier, ex-adjoint propulsé sous les projecteurs depuis le 29 janvier. Une mise en lumière qu'il vit assez sereinement. "Avec Alain, je participais déjà beaucoup à la prise de décisions, à l'organisation des séances. Et même si mon rôle a changé, je ne vais rien révolutionner. On va toujours fonctionner de façon collégiale."

Une philosophie à laquelle les joueurs semblent adhérer. "On est vraiment dans la continuité aujourd'hui, avoue le capitaine Kévin Renaut. Yoann a l'expérience pour mener l'équipe en attendant le 8 février (NDLR : date de l'entretien préalable à la rupture du contrat d'Alain Pochat). On a confiance en lui."

"Que des titulaires en puissance"

Si le premier cap face à Mozac a été franchi facilement par le FCVB post-Pochat, un adversaire d'un autre calibre arrive dès samedi, Andrézieux (N2), à l'occasion du 7e tour de Coupe de France. "On s'attend à une belle opposition, indique Yoann Vivier. Même s'ils n'ont pas joué depuis longtemps (NDLR : leur adversaire pour le 6e tour ayant déclaré forfait), ils restaient sur une jolie série avant la coupure. Il y a beaucoup de qualités dans leur groupe, leur coach a entraîné plus haut... Finalement, la seule interrogation les concernant sera physique."

Pour cette rencontre, Yoann Vivier devrait faire tourner, en vue notamment du prochain match de championnat, dès mardi à Quevilly. "On a un effectif pour enchaîner les matchs. Comme je le dis souvent, tous les joueurs sont des titulaires en puissance. On l'a vu contre Avranches en décembre. L'enchaînement des matchs ne nous fait pas peur même s'il faudra optimiser la récupération."

Yoann Vivier devra malgré tout se passer d'Adrian Dabasse. Romain Fleurier est, lui, incertain. "Peut être pour Quevilly."

T.F.




Tony FONTENEAU
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer