AccueilSPORTSFootballFootball/Coupe de France : le GOAL FC s'est offert Bourg !

Football/Coupe de France : le GOAL FC s'est offert Bourg !

Solidaires d'un bout à l'autre de la rencontre, les hommes de Cris ont sorti Bourg-Bresse-Peronnas de la coupe de France (3-2), après avoir renversé une situation qui a longtemps semblé acquise aux pensionnaires de National. Les voilà au 6ème tour de la coupe de France. Une vraie performance.
Football/Coupe de France : le GOAL FC s'est offert Bourg !
FRANCK CHAPOLARD - Assef dans les bras de Mbae, Le Maître dans ceux de Zogba et Barty qui sourit : le GOAL FC vient de sortir le Bourg de Tanard (au fond).

SPORTSFootball Publié le ,

Samedi 17 octobre, 5ème tour de Coupe de France, à Chasselay, au stadeLudovic Giuly, Grand Ouest Association Lyonnaise FC bat F. Bourg-en-Bresse-Peronnas 3-2 (1-2). Buts : Macalou (22e sp, 72e) et Assef (79e) pour GOAL FC, Testud (8e) et Capoue (45e) pour Bourg. Arbitrage de M.Brotons. Avertissements : Barty (11e), Collin (40e), Bendaoud (62e), Assef (70e) et Mbae (75e) pour GOAL FC, Tanard (22e), El Ouazzani (24e), Capoue (38e), Perradin (75e) et Lacour (90e) pour Bourg. Composition du GOAL FC : Muzy – Zogba, Mbae, Nyemeck (puis Belvito 64e), Djacko – Farras, Le Maitre (cap) – Colin (puis Bendaoud 45e), Assef (puis Conceiçao, 90e), Macalou – Barty. Entraîneur : Cris.

Comme si tout cela n'avait pas été une lutte incertaine, un mano-à-mano continuel dont le GOAL FC est sorti vainqueur. Sitôt la fin de ce 5ème tour sifflé, entre des Bressans quinzièmes du National et des Chasselois dans le top 5 de leur poule de National 2, c'est plutôt l'air de la sérénité qui a effleuré les visages des joueurs du GOAL FC, en une manière de retenue qui dit beaucoup des ambitions de ce groupe. Si presque personne n'a parlé d'exploit, c'est parce qu'il n'y avait pas tant d'écart entre ces deux formations. Avant ce joli tour de coupe, dans une ambiance malgré tout festive, où l'on a pu oublier pour un temps tout ce que l'époque charrie comme angoisses, il n'y avait pas de peur dans les têtes du GOAL FC. La veille, le coach-adjoint, Landry Ndzana, avait dessiné les plans d'une possible qualification en rappelant : 1) la nécessité d'être plus déterminés que les Bressans, 2) la patience nécessaire pour permettre au talent des joueurs offensifs de faire la différence. Si tout ne s'est pas passé exactement comme prévu, on y était presque.

Une belle bataille tactique entre Cris et Mokeddem

Il aura fallu souffrir d'abord, mesurer la menace constante que Bourg était capable d'imposer : cette aisance à se projeter devant, sans temps morts mais sans réussite, cette facilité à changer de schéma de jeu suivant la température du moment. Si le défenseur central Lacour de la tête (4e) sur le poteau de Muzy avait mis les siens sur orbite, c'est aussi parce qu'avec Mokeddem comme coach, le dépassement de fonction ouvre bien des brèches. Tôt. Ce que Testud, en deux temps, après avoir touché le poteau de la tête sur un centre de Tanard, concrétisera en ouverture du score (0-1, 8e). Ce n'était pas une surprise, en regard de la domination aindinoise s'appuyant sur des pistons tranchants – le talent de Tanard à gauche, le coffre de Capoue à droite – et une présence à l'intérieur du jeu – Romany sait aussi jouer juste au milieu – qui mettaient sur le fil toutes les interventions défensives chasseloises, dans ce premier quart-d'heure souffreteux. Ajouté à cela un pressing infernal des attaquants de Karim Mokeddem et vous aurez le descriptif d'une entame manquée par le GOAL FC. Mais rien n'étant jamais irrémédiable, peu à peu, les Chasselois sont sortis de leur coquille, avec cette façon systématique de trouver la profondeur une fois que Le Maître ou Farras avaient gratté quelques ballons au milieu, un secteur sentant bon Fourvière un soir de juillet…Mbae de la tête (23e) à la réception d'un sur coup-franc rentrant manquait le cadre de Blaichet (19e). Puis dans une situation "copier-coller" Zogba était accroché dans la surface par Tanard et obtenait un pénalty que Macalou, en force et au milieu du but, transformait sans "bla-bla" (1-1, 22e). Le plan initial était bien enclenché.

De la détermination donc puis le talent des hommes de devant – Colin, Assef, Barty, Macalou – usant alors de la permutation comme d'une lame. C'était souvent généreux, moins précis dans les derniers gestes mais il y avait des raisons d'y croire. Le coup-franc de Le Maître rentrant, provoquait l'envolée de Blaichet (39e). Il avait été obtenu sur une "sucrerie" de Macalou, qui, à l'arrêt avait éteint Nirlo et Capoue sur sa spéciale prise d'appui-crochet-accélération. Un apéritif de ce qui serait, en seconde période, une récitation. Avant cela quand même, Bourg avait puni le GOAL FC sur un contre consécutif à une perte de balle au milieu prolongée par une mésentente entre Zogba et Muzy dont avait profité Capoue (1-2, 45e). Peut-être qu'à cet instant-là, Bourg avait la clé de son destin dans les pieds… On ne sait pas trop, ni pourquoi, ni comment, ce genre de match bascule parfois. Il reste que la rentrée de Bendaoud, à la place de Colin, dès la 46ème minute, serait alors un vrai plus tactique, au cœur du jeu.

Devant, des renversements constants

C'est en gagnant cette bataille du milieu que GOAL FC renverserait Bourg, en trouvant plus rapidement et proprement ses flèches offensives, avec plus de variation aussi. Ainsi Barty tout en puissance servait un caviar à Macalou pour l'égalisation (72e, 2-2) puis Assef sur un renversement de Djacko relayé par Le Maître, donnait un avantage définitif aux siens (3-2, 79e). Dans une fin de match folle comme la veille d'un couvre-feu quand on veut que le jour se prolonge encore et encore, Bourg manquait la balle du 3-3 (90e + 3), enfin il serait plus juste d'écrire que Muzy, parfait suppléant de Philippon dans les buts, mettait son corps en opposition d'un Romany trouvé les yeux fermés par Atik, perle technique bressane seulement entrée en jeu en seconde période. Mais l'histoire aurait été cruelle pour GOAL FC s'il avait fallu en finir par une séance de pénaltys. L'aventure en coupe se poursuit pour Cris et ses hommes. Une autre appétissante affiche est au menu du GOAL FC dans une semaine : la venue du SC Toulon, nouveau leader du championnat. Pour s'offrir d'autres belles envolées.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 20 janvier 2022

Journal du20 janvier 2022

Journal du 13 janvier 2022

Journal du13 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 30 décembre 2021

Journal du30 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?