Fermer la publicité

Football/Coupe de France : l'aventure débute à Valence pour le FCVB

le - - FCVB

Football/Coupe de France : l'aventure débute à Valence pour le FCVB
Franck CHAPOLARD - La saison dernière, les Caladois avaient démarré leur campagne de coupe de France à Trévoux.

Les Caladois font leur entrée en coupe de France samedi à 19 h, face à l'Olympique de Valence, à l'occasion du 5e tour. Un match piège par excellence pour le coach Alain Pochat.

Alain, la victoire obtenue mardi sur le terrain de Bastia-Borgo (0-1) a dû vous rassurer…

"C'est sûr qu'on avait besoin de prendre des points de par notre situation au classement. Mais ce qui est paradoxal c'est qu'on ne fait pas notre meilleur match à Bastia. La première demi-heure a été de qualité. On a su prendre le jeu à notre compte. Derrière ça a été plus compliqué même si les gars se sont arrachés pour conserver ces trois points."

Un mot sur la première d'Adrian Dabasse.

"C'est positif. Il nous a beaucoup aidés dans la construction. C'est un garçon capable de garder le ballon dos au but, de faire jouer les autres. D'ailleurs, si Guilavogui a été mis en valeur c'est parce que l'association avec Dabasse a bien fonctionné. C'était un peu le chaînon manquant depuis le début de la saison."

"Un nouveau règlement qui facilitera les surprises"

Samedi, vous retrouvez la coupe de France face à l'Olympique de Valence, une formation de Régional 1. Vous avez pu les observer ?

"Oui, je suis allé les voir contre Seyssinet. C'est une équipe avec des joueurs de qualité et d'expérience avec notamment Noyer qui a joué à Echirolles, Herbin formé à Valenciennes, ou encore un bon numéro 10 pour distribuer. Sur les résultats, ils se cherchent peut-être encore un peu, mais ce club a des ambitions et se donne les moyens pour les atteindre."

Ça sera donc un match piège…

"D'autant plus que cette année, il n'y aura plus de prolongations (NDLR : si le score est de parité après les 90 minutes, les deux équipes se départageront directement aux tirs au but). Avant, une formation de National qui se prépare tous les jours pouvait faire la différence au bout des 120 minutes après avoir usé l'adversaire. Là ça ne sera pas le cas. Ce règlement pourrait faciliter les surprises. Il ne faudra pas se rater pendant les 90 minutes et éviter la loterie des tirs au but."

Vous allez profiter de cette entrée en coupe de France pour faire tourner votre effectif ?

"En tout cas, après trois matchs en une semaine, certains joueurs auront besoin de souffler. Et d'autres qui étaient au repos forcé mardi, comme Injai ou Lauray, pourraient revenir. On espère aussi que Segbé sera qualifié pour jouer. Mais on n'ira pas là-bas avec une équipe bis. Ça sera le meilleur onze du moment."

Propos recueillis par Tony Fonteneau




Tony FONTENEAU
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer