AccueilSPORTSFootballFootball / CFA : Yohan Roche rejoint le Stade de Reims

Football / CFA : Yohan Roche rejoint le Stade de Reims

Le jeune défenseur du FC Villefranche, très sollicité par les clubs pros au bout de six mois en CFA avec le FCVB, a finalement opté pour le Stade de Reims, second en Ligue 2.
Football / CFA : Yohan Roche rejoint le Stade de Reims
FRANCK CHAPOLARD

SPORTSFootball Publié le ,

De lui, on aura retenu une image : sa joie spontanée, le 21 décembre dernier à Chasselay lorsque Gbaguidi venait d'inscrire le premier but du FC Villefranche lors d'un derby du beaujolais remporté (0-2) par sa formation. Ce sera sa dernière apparition sous le maillot caladois.

Très sollicité durant la trêve, il a finalement opté pour le Stade de Reims (2e en Ligue 2) où un contrat de trois ans et demi l'attend. Une ascension assez fulgurante pour ce défenseur central qui bascule, à 20 ans, dans le monde professionnel sans être passé par la case centre de formation. Arrivé au FCVB en U17, il aura connu une progression peu comparable comme l'indique Landry Ndzana, l'entraîneur qui l'a lancé en CFA : "C'est un gamin qui a su s'accrocher et à qui on n'a jamais fait de cadeau. Sa marge de progression, sur le plan mental, est encore importante."

"Il devrait encore grandir en grimpant de niveau car c'est un garçon qui a travaillé sur lui-même pour avoir un très bon état d'esprit lorsqu'il est monté dans le groupe de CFA".

A 20 ans, son départ au cœur d'une saison non achevée porte en lui une manière d'attente.

"ON AURAIT PRÉFÉRÉ QU'IL FINISSE LA SAISON CHEZ NOUS..."

Mais l'adage du train qui ne passe jamais deux fois est aussi une réponse qui peut convenir. "Reims a préféré l'avoir dès aujourd'hui, pour qu'il puisse avoir six mois d'adaptation", souligne Edouard Chabas, l'agent de joueur qui œuvre au FCVB.

"Le club a joué le jeu pour ne pas le bloquer mais s'y est aussi retrouvé financièrement. C'est aussi un message envoyé aux autres joueurs qui sont également sollicités", ajoute Chabas.

Quant au président caladois, Philippe Terrier, il se réjouit de cette belle opportunité pour un jeune arrivé il y a si peu au FCVB, finalement : "Pour nous, c'est une consécration. Les coaches ont toujours cru en lui. On aurait préféré qu'il finisse la saison chez nous mais on ne pouvait pas le retenir six mois de plus."

Quid de son remplacement dans l'effectif de CFA qui reprend ce 3 janvier le chemin de l'entraînement avec une très belle position d'attente (2e) au classement : "Aujourd'hui, la qualité du FCVB c'est son esprit de groupe", termine le président Terrier.

Il ne serait toutefois pas étonnant de voir arriver, dans les jours à venir, un nouveau défenseur dans le Beaujolais. C'est le jeu. La vie d'un club de CFA, ambitieux.

Ralph NEPLAZ
Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?