AccueilSPORTSFootballFootball/CFA: tellement cruel pour MDA…

Football/CFA: tellement cruel pour MDA…

Vaincu par Mulhouse au stade Giuly (1-2) sur deux coups de dés, MDA Chasselay a subi sa première défaite de la saison en CFA, non sans panache.
Football/CFA: tellement cruel pour MDA…
FRANCK CHAPOLARD - Malgré beaucoup de comabtivité, Bah et les attaquants de MDA connaissent peu de réussite à domicile.

SPORTSFootball Publié le ,

Samedi 3 septembre. Au stade Ludovic Giuly à Chasselay, 4ème journée de CFA poule C, Mulhouse bat MDA 2-1 (1-0). Buts : Diawara (17e) et Moulin (90+3 sp) pour Mulhouse; Barbet (84e) pour MDA. Composition de MDA Chasselay : Jaccard – Badin, Durousset, Farras, Varsovie – Gomez, Traoré (Barbet, 68e), Paratte – Angani (Kaba, 68e), Kadima (Feneuil, 75e), Bah. Entraîneur : Eric Guichard.

La cruauté accompagne parfois l'injustice. Les Chasselois, défaits contre le cours du jeu face à des malicieux mulhousiens, ont vécu un soir rempli de regrets, contre eux-mêmes, contre les décisions arbitrales surtout. Un penalty sévère dans les arrêts de jeu aura jeté par la fenêtre la débauche d'énergie du dernier quart d'heure. Mais il y a matière à croire en l'avenir de l'équipe de Guichard, pour la suite.

Le match

Chasselay, sans trois de ses recrues essentielles (Le défenseur Settaout, le milieu Bouguerra et l'attaquant Poulignier blessés), n'aura donc pas retrouvé le sentier du succès à domicile. Mais ce n'est pas faute d'avoir essayé. En grands progrès dans leurs mouvements offensifs en dépit d'un déficit de précision dans les derniers gestes, les joueurs d'Eric Guichard ont été coupé dans leur élan, au bout du premier quart d'heure, sur une péripétie, une manière d'injustice, la première, qui aura eu pour conséquence de courir après le score. Ainsi, lorsque le meneur suisse Paratte tomba aux abords de la surface alsacienne sur une ruade d'un défenseur alsacien, tous les Chasselois marquèrent un temps d'arrêt en attente du coup de sifflet légitime de l'arbitre qui ne vint jamais. L'action s'était alors poursuivie jusqu'à l'avant-centre Diawara devançant la sortie de Jaccard pour le 1-0 (17e). De là, une trop grande précipitation, voisine de la frustration, à l'instant des bons choix (Angani, Kedima ou Paratte) colla aux basques des Chasselois jusqu'à l'entrée en jeu de Barbet, à vingt minutes de la fin. Le nouveau venu, aura tout fait, en peu de temps. Son égalisation (1-1, 86e) était le signe d'un coaching opportun pour Guichard qui cependant ne pouvait rien contre l'ultime coup du sort au moment où Diawara s'écroulait dans la surface de Jaccard et arracher par Moulin (90e + 3, 1-2) un penalty généreux.

Le fait du match

Il est lié à l'impuissance. Car il serait vraiment inique de juger la prestation des attaquants de MDA sur leur simple malchance ou maladresse dans les seize mètres (Bah, Angani). Ils n'ont pas renoncé. Le signe d'une équipe qui se sait en quête d'automatismes offensifs. Mais que faire lorsque deux coups de dés arrivent au pire instant ? Attendre la suite. Avec obstination.

Le joueur

A Chasselay, on attendait de voir le potentiel de Romain Barbet (ex-Jura Sud) cette saison en CFA dans un rôle d'accélérateur des couloirs, à gauche plus précisément. Et on a été bien servi. En une vingtaine de minutes de jeu, l'ancien jurassien a réussi la plupart de ses initiatives : dribbles, centres, sens du but surtout. Avec lui, MDA a été bien plus incisif devant le but. Assurément la bonne nouvelle de la journée pour Chasselay.

Ralph NEPLAZ
Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?