AccueilSPORTSFootballFootball/CFA : MDA tient la cadence

Football/CFA : MDA tient la cadence

Accroché sur son terrain (0-0) par Lyon-Duchère ce mercredi soir au bout d'un derby tendu, Chasselay reste invaincu au bout de huit journées de championnat.
Football/CFA : MDA tient la cadence
Franck CHAPOLARD - L'attaquant Pereira-Cardoso au duel : l'image d'un groupe chasselois extrêmement solidaire.

SPORTSFootball Publié le ,

Le don d'ubiquité aurait bien été utile à Ludovic Giuly ce mercredi soir à Chasselay pour donner un petit coup de pouce à ses coéquipiers qui guettaient, face à La Duchère, une possible prise de pouvoir en CFA. Mais l'ancien barcelonais, retenu mardi soir sur le plateau de BeIN Sports pour suivre le destin de l'OL en Ligue des Champions, était absent. Et forcément, avec lui, peut-être que MDA aurait trouvé la clé dans ce derby. Mais il n'y a pas lieu de réchauffer la soupe à la grimace. Au final, MDA n'est qu'à une longueur du leader grenoblois au classement. Pourtant, les joueurs de Tosi ont eu l'opportunité de doucher l'enthousiasme débordant des Duchérois en première période (Tuta 26e, Talhaoui 16e sur coup franc ou encore Bouderbal 28e). Ainsi, la plus belle gâchette de Chasselay, Angani (10e), a trouvé le poteau de l'ancien portier caladois Ndjalkonog avant de voir sa volée acrobatique (53e) manquer le cadre.

Un groupe qui bosse


A part ça ? Une seconde mi-temps peu enlevée, la primeur des duels reprenant le pas sur l'intensité des premières minutes, et des Chasselois très à l'aise dans leur organisation comme c'est désormais le cas à chaque rencontre. Un groupe qui bosse et dont les orientations de jeu - Jaccard le gardien en commandeur de tout ce qui part de derrière, Jean-Baptiste et Heekeng en latéraux disciplinés et des centraux comme Charvet ou Farras difficiles à bouger - ressemblent de plus en plus à ce qui se fait de mieux dans ce championnat. Alors, si cette équipe-là n'a pas gagné ce derby devenu rugueux à l'heure de jeu, elle a tout de même démontré que sa forteresse défensive (deux buts encaissés en huit journées) était une garantie pour l'avenir – la rentrée d'Alioui est bien plus qu'un symbole – au contraire d'une animation offensive moins aboutie. Avec le renfort de Giuly dans les semaines à venir, on n'écrira sans doute plus la même chose. Un atout inestimable dans le puzzle de Tosi qui a fière allure, en ce début d'automne.

Ralph NEPLAZ
Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?