AccueilSPORTSFootballFootball/CFA: MDA met fin à la malédiction

Football/CFA: MDA met fin à la malédiction

Vainqueur d'une très bonne équipe de Raon-l'Etape (2-1), MDA Chasselay a enfin retrouvé le goût du succès à domicile, après douze mois de disette. Un soulagement.
Football/CFA: MDA met fin à la malédiction
FRANCK CHAPOLARD - Daniel Jaccard, le portier de MDA, à la relance. Un capitaine très efficace en ce début de saison.

SPORTSFootball Publié le ,

Au stade Ludovic Giuly à Chasselay, 6ème journée de CFA poule C, MDA bat Raon-l'Etape 2-1 (1-0). Buts de Bah (4e) et Farras (68e) pour MDA, Damba (52e sp) pour Raon. Composition de MDA Chasselay : Jaccard – Badin, Durousset, Farras, Varsovie – Bouguerra (Kaba, 83e), Gomez - Feneuil, Angani (Gourisse, 71e), Kadima (Gana, 83e) – Bah. Entraîneur : Éric Guichard.

Ils se sont précipités sur lui, presque toute l'équipe, à l'instant où l'arbitre a sifflé la fin du match. Cela doit être le poids du soulagement pour le gardien Daniel Jaccard qui a sauvé les trois points du succès en bout de ligne (90e + 2), sur un arrêt de grande classe, angle fermé face à la frappe rageuse de Trep. MDA, désormais 4ème en CFA, a remporté (2-1) sa première victoire de la saison à domicile en étant beaucoup plus réaliste que Raon-l'Etape. Le signe d'une équipe chasseloise qui apprend très vite en dépit des blessés, des absents et de cette sensation que rien ne sera donné au groupe d'Eric Guichard cette saison.

Le match

Etre hardi dès le début est une garantie pour tenir la route, parfois. Chasselay a ouvert le score en même temps que les premiers demis étaient servis au bar. Dès la 4ème minute Bah a converti un mauvais renvoi de la défense de Raon-l'Etape. Puis MDA a fait du MDA à la sauce Guichard : des lignes très resserrées, du harcèlement à la récupération et un réalisme offensif suffisant à défaut de talent technique devant. Cette équipe devient difficile à bouger et ses jeunes commencent à ne plus confondre vitesse et précipitation même si en la matière le chemin sera encore très long. Car, certains éléments offensifs gagneraient à lever la tête plus souvent pour donner de la fluidité au jeu. Mais l'esprit est là. Dans cette idée lorsque Kadima a obtenu le coup-franc de la délivrance que Farras a déposé dans la lucarne de Mahout le gardien de Raon (2-1, 68e), il avait sur sa droite une solution plus lisible, peut-être. Mais on ne peut pas médire quand il y a but. L'efficacité prime. MDA s'en est tiré avec une grande solidarité, survivant à l'exclusion de Feneuil (2ème avertissement, 56e) dans la continuité du penalty du 1-1 (Damba, 1-1 à la 52e) consécutif à une faute de ce même Feneuil sur le latéral Abderrahmane. Dès cet instant, il a fallu que MDA à dix soit plus discipliné dans le repli et plus tranchant devant pendant une bonne demi-heure. Une réussite au final.

Le fait du match

Il est à l'actif du malheureux milieu offensif Brian Feneuil qui en l'espace de quatre petites minutes a pris la douche, froide. Coupable sur le penalty de Raon à 1-1 il a été averti une première fois (52e). Puis, en voulant sans doute (trop) se reprendre il a commis une seconde ruade sur l'expérimenté défenseur Aboulaye Ba (56e) pour une sortie définitive un peu rude. Mais ses coéquipiers ont fait le job. Point final.

Le joueur

On a commencé par lui. On finira donc par lui. DanielJaccard, le capitaine de MDA a été fidèle à lui-même. Un arrêt ultime quand tout le monde voyait encore une nouvelle désillusion advenir. Un commandement toujours aussi important : de la voix, des sorties au pied opportunes et une lecture parfaite des trajectoires aériennes. Bref, Jaccard reste Jaccard. Un gardien qui diffuse de la confiance. A haute dose en ce moment, à Chasselay.

Ralph NEPLAZ
Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?