AccueilSPORTSFootballFootball/CFA : le FCVB tombe dans le piège jurassien

Football/CFA : le FCVB tombe dans le piège jurassien

Battu par Jura-Sud (0-1), le FC Villefranche pourtant dominateur, a manqué de réalisme à domicile. Un revers sans grande conséquence au classement, cependant.
Football/CFA : le FCVB tombe dans le piège jurassien
FRANCK CHAPOLARD - Le duo Dedola-Fostier remuant n'a pas connu la réussite hier au stade Armand Chouffet.

SPORTSFootball Publié le ,

Samedi 2 avril. 23ème journée de CFA. Au stade Armand Chouffet. Jura-Sud bat le FCVB 1-0. But de Bentahar (73e) pour Jura-Sud. Composition du FCVB : Philippon - Ertel, Linord, Barthomeuf, Atlan, - Antoinat, Dedola, Dumas - Gbaguidi, Bettiol, Fostier. Entraîneurs : Landry Ndzana et Stéphane D'Urbano.

Il y a des vérités prévisibles qui usent et contre lesquelles on ne peut pas grand-chose. Jura-Sud avait la réputation d'être une équipe injouable, capable de faire tourner en rond plus d'un adversaire du haut de tableau (La Duchère ou Grenoble peuvent en témoigner). Le FCVB, est lui aussi tombé dans le piège jurassien et a subi une défaite pas vraiment illogique si l'on tient compte des occasions perdues, en première période qui ont abouti dans le second acte à la punition d'un ancien jeune caladois, Mohamed Bentahar unique buteur du soir (73e). Mais tout ceci n'aurait été que vétilles si le FCVB avait fait le job, sur le terrain. Il en avait les moyens. On aura vu les caladois rencontrer les plus grandes difficultés à concrétiser leur domination. Fostier (1ère), Bettiol (16ème , 54ème), Dedola (25ème ) auraient pu modifier le sens de cette drôle de soirée mais ils sont tombés sur un gardien, Cattier en verve, et ont surtout joué de malchance dans le geste ultime.

Mouvements prévisibles

Le mal récurrent de la première partie de saison, un manque de réalisme offensif, a semblé revenir à la surface en dépit des enchaînements du duo Fostier-Dedola, de la disponibilité d'Atlan dans le couloir ou encore de la rentrée dans l'axe défensif de Linord. Le plus rageant certainement c'est que le portier Philippon n'a pas eu une tonne de boulot à produire dans sa surface. Toujours est-il que sans la recrue Hassan (blessé) devant ni le défenseur Sartre (blessé), les Caladois sont redevenus très prévisibles dans leurs mouvements. Mais la rentrée du jeune Billemaz, dans le dernier quart d'heure, fait songer à une suite peut-être plus optimiste, sur le chemin d'un maintien plus paisible. Et c'est en bonne voie. Malgré tout.


Ralph NEPLAZ
Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?