AccueilSPORTSFootballFootball/CFA : le FCVB sort du brouillard

Football/CFA : le FCVB sort du brouillard

Sans succès à domicile depuis la 2e journée de championnat, le FC Villefranche a fait plier Le Puy (1-0) samedi soir, à la dernière seconde d'un match besogneux.
Football/CFA : le FCVB sort du brouillard
Franck CHAPOLARD - Dumas et Sartre dans les airs sous les regards de Philippon, Ertel et Linord. Le FCVB a souffert mais tenu face au Puy.

SPORTSFootball Publié le ,

Samedi 17 octobre. Stade Armand-Chouffet. 8e journée de CFA. Le FCVB bat Le Puy (1-0). But de Romain Dedola (93e). Composition du FCVB : Philippon - Linord, Sartre, Barthomeuf, Ertel, Dumas, Jasse, Dedola, Antoinat, Bah, Fostier. Remplaçants : Bettiol, Boudrandi, Bugnet, Roche, Vermorel. Entraîneurs : Ndzana et D'Urbano.


Au bout de la crispation. Le cri, la rage. En regagnant les vestiaires, ce samedi soir, les Caladois (Antoinat, Philippon en tête) ont évacué une grande part de leurs frustrations pour savourer la conclusion heureuse d'une victoire inespérée, sur un ultime exploit de Dedola, à l'ultime seconde. D'aucuns diront qu'elle n'était pas méritée car Le Puy, dans les intentions, aura été supérieur aux Caladois, mais force est de constater que le FCVB, réaliste, a coiffé son adversaire comme il le fallait. La marque d'un groupe qui fait avec les moyens du bord, dans un moment de sa saison où la qualité de jeu est une réalité qui reviendra, ailleurs, sur une autre pelouse, le jour aussi où les absents (Badin, Atlan, Soudain, Bando entre autres) offriront d'autres solutions au staff.

De la solidarité

En attendant, hier soir, le FCVB a longtemps vu Le Puy donner du boulot à Philippon, décisif (21e, 76e, 85e), pour s'en mordre les doigts au final. Ne pas s'y méprendre tout de même. Les Caladois continuent d'afficher des carences un peu partout - la qualité technique de ses milieux ne s'exprime pas suffisamment - mais se raccrochent à une forme de solidarité qui servira, plus tard. Le passage au 4-4-2 assez tôt dans la partie (25e) est un signe de non-renoncement à la fatalité d'un soir, le signe que tactiquement aussi ce groupe avance. Doucement, certes, mais il avance. Le but de Dedola, à l'arrache, dans un angle incongru au bout d'une action qui l'était tout autant (93e), dit tout cela : le FCVB, en battant Le Puy, a laissé son adversaire au fond du classement et s'est sorti du brouillard. Tout seul. Au bout de la crispation.

Ralph NEPLAZ
Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?