AccueilSPORTSFootballFootball/CFA : Le FCVB sans l'ombre d'un doute

Football/CFA : Le FCVB sans l'ombre d'un doute

Face à la réserve de l'Olympique Lyonnais samedi à Arnas, les Caladois ont ardemment réussi leur première prestation sur la pelouse du CS Villefranche à l'Escale (3-0).
Football/CFA : Le FCVB sans l'ombre d'un doute
FRANCK CHAPOLARD - Entouré de Gbaguidi et d'Antoinat, auteur d'un match plein, Roche a fermé le score à 3-0 pour son équipe. Une éclosion.

SPORTSFootball Publié le ,

Au stade de l'Escale à Arnas, 3ème journée de CFA. Le FC Villefranche-Beaujolais bat l'Olympique Lyonnais B 3-0 (3-0). Buts : Perrin (10e), Kemen (20e, c.s.c), Roche (36e) pour Villefranche. Composition du FCVB: Philippon – Ertel, Roche, Antoinat (capitaine), Bugnet – Jasse, Dumas (Dedola, 71e), Diarrassouba – Gbaguidi (Dutreive, 83e), Perrin (Benamra, 66e), Bedenick. Entraîneurs : Landry Ndzana et Stéphane D'Urbano.

A ce rythme-là, le FC Villefranche va drainer derrière lui un peu plus de monde, un peu plus d'attente surtout. Victorieux de la réserve de l'OL (3-0) après avoir largement dominé celle d'Auxerre (4-0), le FCVB réussit son entame de saison, sur tous les plans.

Le match

Petit à petit la marche du FC Villefranche commence à donner des indications sur les ressorts d'un collectif qui grandit de journée en journée. Première constante, le FCVB a cette manière de démarrer tambour battant ses parties. L'avant-centre Perrin, sur un corner de Jasse a parfaitement devancé Mocio, le gardien lyonnais, aidé par l'implication Gbaguidi (1-0, 10e). Deuxième constat, les automatismes sur les coups-pieds-arrêtés sont des armes véritables que les tireurs caladois ne galvaudent pas. Perrin sur un corner dosé comme il faut, a croisé le malheureux Kemen auteur du CSC (2-0, 20e). De là, le FCVB a géré les débats sans l'ombre d'un doute. Bédénick, au bout d'un formidable appel en profondeur que Jasse avait vu, aurait pu gonfler la mise à 3-0 (22e) mais son ballon piqué façon "Griezmann", a frôlé le poteau droit de Mocio. Perrin était dans un grand jour. Il a ainsi pu placer son coup-franc rentrant côté gauche dans la surface de Mocio où le défenseur Roche avait eu le flair de roder pour terminer le job à 3-0 (36e). Puis l'OL a tenté de justifier sa réputaion d'équipe joueuse, en seconde période, en sortant plus souvent, avec un peu plus de mordant offensif. Philippon, le gardien caladois a joué de sobriété face à D'Arpino (50e) ou encore Pereira (82e). Des escarmouches dans le ciel d'Arnas, finalement.

Le fait du match

Sept buts en deux rencontres à domicile : le FCVB a déjà bien avancé sur le plan offensif, son principal point faible des dernières saisons. Et cette propension à marquer s'appuie sur deux points essentiels. La concurrence. Si Perrin, en pointe axiale se démène tant, il sait que derrière lui Gbaguidi peut le relayer. Autre point significatif, l'animation dans les couloirs. Bédénick et Gbaguidi font des différences considérables et participent au repli défensif, constamment. Au bout, les entrants (Dutreive et Benamra) auront les jambes pour porter une seconde vague. Sur courant continu.

Le joueur

Ce n'est pas une surprise pour le staff caladois mais la façon dont le jeune défenseur Yohan Roche s'est installé dans l'équipe de CFA est bluffante. A 19 ans, le compère axial d'Antoinat, affiche une assurance grandissante. Son premier but de la saison, face à l'OL, est le signe de la confiance qui le traverse actuellement. Un joueur qui sera difficile à bouger cette saison.

Ralph NEPLAZ
Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?