AccueilSPORTSFootballFootball/CFA : le FCVB ne baisse pas sa garde

Football/CFA : le FCVB ne baisse pas sa garde

Le FC Villefranche, bousculé mais solidaire sous la neige, a débuté 2017 par un succès précieux (2-1) à domicile face à Montceau.
Football/CFA : le FCVB ne baisse pas sa garde
FRANCK CHAPOLARD - Dernier buteur en 2016 à MDA, Benedick entouré par ses coéquipiers, a été le premier buteur caladois en 2017 ce soir

SPORTSFootball Publié le ,

Au stade Montmartin, 16ème journée de CFA. Le FC Villefranche-Beaujolais bat Montceau 2-1 ( 1-0). Buts de Benedick (26e) et Gbaguidi (70ème) pour Villefranche et Missilou (85ème sp) pour Montceau. Environ 300 spectateurs. Composition du FCVB: Philippon – Abenzoar, Antoinat, Atlan (capitaine), Jean-Baptiste – Diarrassouba (Ertel,40e), Jasse, Dumas (Perrin, 66e), Dedola (Bulür,60e) – Gbaguidi, Benedick. Entraîneurs : Landry Ndzana et Stéphane D'Urbano.

Il est des rencontres qui portent en elles bien plus qu'une victoire, quelque chose qui s'écrit sous une certaine contrainte dont il faudra mesurer, au printemps, les bienfaits, peut-être. Ce soir sous un déluge de neige, le FCVB a bien failli se faire rejoindre par Montceau sur la fin mais a réussi à tenir le cap à l'emporter 2-1. C'est sa neuvième victoire en CFA. Elle est synonyme de préservation de la seconde place en CFA.

Le match

Dire que le FCVB a peiné face à Montceau est une litote. Les entraîneurs, Ndzana et D'Urbano avaient beau avoir prévenu du scénario à venir, à savoir un adversaire qui ne céderait rien sur la route de son maintien, on n'imaginait pas l'ampleur de la tâche. Tout a été compliqué jusqu'à ce coup-franc de Dedola repris par la tête d'Antoinat puis terminé par la roublardise de Benedick, l'attaquant le plus incisif du FCVB (1-0, 26e) ce soir. Tout a été compliqué ? On entend que la sortie de Diarrassouba (40e) a laissé certaines béances dans la récupération notamment sur les deuxièmes ballons, ceux qui donnent matière à jouer vite, souvent, à trouver les attaquants, promptement. Car, que ce soit Gbaguidi ou Benedick, la vie des attaquants beaujolais a été une manière de souffrance. Lutter était le verbe à la mode ce soir. Lutter pour ne pas chuter sur un terrain d'hiver. Lutter face à l'arbitrage aussi (six caladois avertis) parfois peu compréhensible. Lutter enfin contre la guigne pour ne pas se blesser. Lutter enfin contre les ultimes coups de griffes de Montceau après que Missilou (85e, 2-1), sur un penalty très contestable (intervention d'Atlan sur Bonifacino) a donné à ses coéquipiers l'illusion d'un retour au score. Cependant Philippon (90e) est resté lui-même, bien sur ses appuis, dans les dernières ruades de Montceau au cœur de sa surface. Il préservait ainsi le gain d'un succès rendu, plus tôt, si solide par la frappe en force de Gbaguidi (2-0, 70e) devant Lapeyre, le portier de Montceau, à la conclusion d'une déviation de Perrin de la tête.

Le fait du match

La blessure du milieu, Inza Diarrassouba, la vigie du jeu caladois, aura été le malheureux symbole de ce que peuvent redouter les entraineurs lorsque janvier arrive, à savoir la perte pour quelques semaines de son meilleur élément. Peu rassuré à la fin du match, le staff caladois redoutait une déchirure pour son milieu défensif alors que le kiné du club, Alexandre Germain, qui officie également en équipe de France, attendait lundi pour en savoir un peu plus. Le parisien du FCVB manquera aux siens, samedi à Décines pour le derby face à l'OL.

Le joueur

Le malheur de quelques-uns ouvre la porte sur un petit coin d'espoir pour d'autres. Après des mois d'absence, le latéral caladois, Pierre Ertel (déchirure aux ischios) en remplaçant Diarrassouba (40e) a repris goût au jeu. Et plutôt de très bonne manière. Attentif sur les ballons brulants dans la surface du FCVB, l'ancien lyonnais a bien tenu son couloir et montré que son appétit offensif n'avait pas disparu. Un retour bienvenu au cœur du rude hiver qui sévit.

Ralph NEPLAZ
Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?