Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Football/CFA : le FCVB a retrouvé son jardin

le - - Football

Football/CFA : le FCVB a retrouvé son jardin
FRANCK CHAPOLARD - Le but d'Antoinat a été vécu comme une libération par tous les Caladois.

Sans éclats mais avec suffisamment de lucidité pour l'emporter face à Raon-l'Etape (2-0) le FC Villefranche a réussi l'inauguration de sa nouvelle pelouse du stade Armand Chouffet.

Au stade Armand Chouffet, 27ème journée de CFA. FC Villefranche-Beaujolais bat Raon-l'Etape 2-0 (0-0). Buts d'Antoinat (83ème) et Gbaguidi (88ème) pour le FCVB. Environ 1 200 spectateurs. Composition du FCVB: Philippon – Ertel, Antoinat, Atlan (capitaine), Jean-Baptiste – Bulür (Jasse,60e), Dedola (Abenzoar, 73e), Onda – Gbaguidi, Touncara (Perrin, 65e). Entraîneur : Stéphane D'Urbano. 

Le 22 avril était une date tant attendue par les Caladois pour découvrir leur nouvelle pelouse du stade Armand Chouffet qu'ils en ont peut-être oublié de jouer, pourtant libérés de toute pression puisque rien de fâcheux n'arrivera en fin de championnat. Il ne faudra conserver que le succès de cette première. Et ce sera bien assez.

Le match

Une petite victoire reste une victoire. C'est le seul enseignement à tirer de cette rencontre pour un FCVB sans enthousiasme, surtout en première période où le seul coup-franc d'Atlan sur l'équerre du gardien adverse, Mahout (39e) a donné matière à se réjouir. Pour le reste, ce fut plutôt le règne de l'ennui. Tout a été quelque peu chamboulé dans les dix dernières minutes où l'expérience des cadres de l'équipe a parlé. Le long coup-franc du capitaine Atlan pour la déviation de la tête de Perrin, l'heureux papa d'une petite fille, a trouvé le timing d'Antoinat dans la surface pour l'ouverture du score (1-0, 83e). Puis Jasse a offert un caviar à Gbaguidi dans la surface (2-0, 88e), concluant ainsi sur une note heureuse une partie si mal embarquée pendant quatre-vingt minutes. 

Le fait du match

Il est à mettre sur l'apathie générale observée en première mi-temps, comme si l'absence d'enjeu paralysait cette équipe. La colère du coach Stéphane D'Urbano à la pause aura moins servi à réveiller ses joueurs car ensuite, sans non plus devenir un modèle dans l'engagement, la partie a été un peu plus animée. Un peu plus seulement.

Le joueur

On va sortir un copier-coller du dernier match au stade Montmartin face à Mulhouse (défaite 1-0) pour souligner combien l'entrée en jeu de Maxime Jasse à l'heure de jeu, pourtant gêné au talon, a dynamisé le FCVB. Le milieu caladois a apporté son impact habituel là où c'était nécessaire, dans le jeu vers l'avant. En prime, il a tiré de son chapeau une merveille de passe décisive, du pied droit pour Gbaguidi. La constance incarnée. 

Ralph NEPLAZ
Correspondant local de presse




Ralph NEPLAZ
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer