AccueilSPORTSFootballFootball/CFA : fin de série pour le FCVB

Football/CFA : fin de série pour le FCVB

L'invincibilité du FC Villefranche en CFA se sera étirée jusqu'à la 7ème journée avec la victoire surprise de Saint-Louis au stade Montmartin ce soir (0-2).
Football/CFA : fin de série pour le FCVB
FRANCK CHAPOLARD - Antoinat et le FCVB, ici lors de la victoire face à Auxerre (4-0), ont subi un coup d'arrêt.

SPORTSFootball Publié le ,

Au stade Montmartin, 7ème journée de CFA. Saint-Louis bat Le FC Villefranche-Beaujolais 2-0 (1-0). Buts : M'Baiam (14e) et Dartevelle(74e) pour Saint-Louis. Environ 500 spectateurs. Composition du FCVB: Philippon – Ertel, Sartre (Diakite, 67e), Antoinat, Atlan (capitaine) – Jasse, Dumas (Bulur, 60e), Diarrassouba – Perrin, Benamra (Benedick, 60e), Gbaguidi. Entraîneurs : Landry Ndzana et Stéphane D'Urbano.

Le FCVB n'avait pas foulé l'aire synthétique du stade Montmartin – qui avec les années vieillit très mal – depuis la première journée de championnat face à Auxerre (4-0) pour une ouverture de saison en fanfare. Pour son retour en cet endroit qui lui a longtemps porté chance, le FCVB a connu sa première désillusion en CFA, défait par sa bête noire, Saint-Louis (2-0) au réalisme supérieur.

Le match

Même en CFA, la tendance qui se voit de plus en plus aux échelons du haut, se propage avec une froideur qui n'est pas propice aux équipes techniques. La possession paye de moins en moins. Un constat que les Caladois ont subi chez eux, contre une équipe de Saint-Louis qui avait déjà posé les pires tourments au Puy, leader de la poule. On aura ainsi assisté à une manière de course poursuite assez vaine pour Villefranche, menée pour la première fois à domicile et confronté ensuite à un véritable casse-tête tactique. La forteresse alsacienne a tenu avec cette propension à placer toujours neuf joueurs derrière le ballon, à camper derrière, à jaillir à deux ou trois seulement, devant. Et ses deux buts, parvenus aux pires instants pour le FCVB ont été ébauchés sur le même mode opératoire : le contre assassin. M'Baiam, l'avant-centre de Saint-Louis a terminé un boulot énorme de l'ailier Bidouzo (1-0, 14e) prenant de vitesse l'axe central caladois. Puis son compère Dartevelle en fait de même (2-0, 74e) en croisant sa frappe parfaitement dans les buts de Philippon, portier caladois pourtant en verve. Que s'est-il passé entre ces deux actions fatidiques ? Une litanie de situations brulantes dans la surface alsacienne : Benamra cherchant la lunette au bout d'un enchaînement de Dumas et Atlan (38e), Jasse trouvant Antoinat dans une confusion des réactions tout près de la ligne (42e), Perrin dégainant asses vite (52e), Antoinat étant trop juste sur un coup franc rentrant d'Atlan (54e) ou encore ce penalty non sifflé sur Bedenick (72e). Il y a des soirs sans.

Le fait du match

Il s'est déroulé au bout de la première période à l'instant où beaucoup de joueurs caladois avaient de plus en plus de mal à garder leur sang-froid face à la roublardise des Alsaciens : ces petites fautes qui cassent une action, ces petits accrochages qui font chauffer la marmite... Une frustration grandissante. Ainsi Jasse a eu des mots avec le milieu Koriche. Une échauffourée s'en est suivie. Et avant de regagner le vestiaire, les deux milieux ont été exclus, laissant les deux équipes finir à dix.

Le joueur

Son absence a été une aubaine pour Sain-Louis, pendant une mi-temps. Maxime Jasse avait, avant de quitter les siens, été l'élément le plus juste techniquement dans les vingt derniers mètres pour le FCVB en manque de réalisme. Son exclusion, contestable, a empêché Villefrance d'enchaîner, de temporiser, bref d'ouvrir l'étau adverse. Un soir sans.

Ralph NEPLAZ
Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?