AccueilSPORTSFCVBFootball National/Issouf Macalou : "Il ne faut pas trop s'arrêter à ça…"

Football National/Issouf Macalou : "Il ne faut pas trop s'arrêter à ça…"

Attaquant en grande forme au Mans, l'ancien chasselois préfère souligner les progrès collectifs de son club et s'attend à une belle empoignade face à Villefranche, ce vendredi au MMArena.
Football National/Issouf Macalou : "Il ne faut pas trop s'arrêter à ça…"
DR - Les célébrations de Macalou au Mans font souvent le buzz depuis le début du championnat...

SPORTSFCVB Publié le , RALPH NEPLAZ

On lui a sans doute parler de son premier quadruplé en coupe de France samedi dernier à La Roche-sur-Yon au 7ème tour d'une coupe de France qui lui va comme un gant, dans la continuité de ses buts en National (3), souvent marqués avec une certaine "classe". La sensation que ce gars-là détonne en National. Issouf Macalou, lors de son passage au Goal FC, l'an passé, avait été ce feu offensif permanent dans ses prises de balle avec un sens du but tout en puissance qui donnait envie de lire la suite de sa trajectoire en Ligue 2, à Valenciennes, club rejoint l'hiver dernier quand le championnat de N2 avait été arrêté comme une aventure non achevée mais propre à attirer plus de lumière (9 matches et 6 buts). Il n'a laissé que des bons souvenirs au Goal FC et sa montée en régime au Mans – huitième à 6 points du FCVB – indique une adaptation en cours de réussite au National. Ce championnat qui lui offrira ce vendredi la venue du FC Villefranche-Beaujolais. Tout un programme qui le réjouit.

Vous vivez plutôt de beaux débuts au Mans avec trois buts inscrits en National et quadruplé réalisé en coupe de France samedi dernier face à l'Étoile Sportive Ornaysienne (4-1)... Vous aviez déjà mis quatre buts dans un match ?

"Non. C'est le premier quadruplé de ma carrière. C'est toujours bon pour la confiance. Je n'avais pas joué la semaine d'avant à Annecy (1-1) où j'étais suspendu."

Au tour suivant vous irez à Laval, votre rival en National. C'est une impatience d'attendre ce genre de match ?

"C'est un beau rival, un derby. On a perdu en championnat contre eux en septembre (2-1), en plus. Ce serait bon de les sortir en coupe de France. Il y aura une superbe ambiance, chez eux." 

Votre passage au Goal FC (2019-2020) revêt quelle importance dans votre parcours ?
"C'était une belle expérience. Ces mois à Chasselay m'ont permis de passer un palier, d'apprendre des choses, de perfectionner mon football pour revenir dans le monde professionnel à Valenciennes (NDRL : il avait connu le centre de formation de Sochaux)."

Sur quels points avez-vous vraiment progressé à Chasselay ? 

"Cela m'a permis de jouer encore plus sur mes qualités (vitesse-explosivité). Mais c'est surtout sur le plan défensif que j'ai progressé."

Cris, votre coach au Goal FC était-il si exigeant sur ce point ? 

"Il l'était. Mais c'est la norme du football d'aujourd'hui : tout le monde doit défendre."

"A Chasselay, on était une belle bande de potes !"

Est-ce une contrainte supplémentaire quand on est attaquant d'être obligé de défendre ? 

"Non, ce n'est pas une contrainte ! C'est une façon d'aider l'équipe. Et c'est très important pour l'équilibre. Si tu ne défends pas, ça fait un joueur de moins concerné et ça devient plus compliqué pour les autres."

L'hiver dernier quand vous avez quitté Chasselay pour aller à Valenciennes en Ligue 2 alors que la saison de N2 avait été arrêtée, on a senti que votre départ avait touché vos anciens coéquipiers. Vous étiez surpris ? 

"Un peu, oui. On était une belle bande de potes dans ce vestiaire. C'est avant tout grâce à eux que j'ai brillé. Les quitter, cela m'a fait quelque-chose. Après, je pense que même sans moi, si la saison de N2 était allée au bout, ils auraient gardé le même élan."

Quel match vous reste-t-il en mémoire avec le Goal FC ? 

"Je garderai en souvenir le dernier match face à Toulon (NDRL : le 24 octobre 2020, 2-1 buts de Macalou sur pénalty et Colin à la 97ème….) où on l'avait emporté dans les arrêts de jeu. C'était un match dur que l'on gagne ensemble. A la fin, c'était une vraie joie. Avoir réussi à arracher la victoire de cette la manière, ça restera en tête, longtemps."

On vous sent épanoui au Mans pour votre première saison en National. Comment vivez-vous cela ?

"Je suis avec un coach (Cris) que je connais bien. Je rejoue à mon poste alors qu'à Valenciennes je jouais plus en pointe. C'est la différence. Là, j'essaie vraiment d'apporter un plus à mon équipe."

"Faire une belle saison en National pour retourner en Ligue 2, à Valenciennes"

A Valenciennes, en Ligue 2, la marche était-elle si haute ?

"Elle l'est. Je venais de deux étages en dessous avec les qualités pour jouer en Ligue 2 alors que notre championnat de N2 avait été arrêté. Physiquement je n'étais pas forcément au point. Au début à Valenciennes, c'était difficile là-dessus. Je découvrais un nouveau groupe, une nouvelle ville..."

Vous êtes prêté au Mans par VA. L'objectif c'est d'y retourner pour s'y imposer ?

"C'est surtout de faire une bonne saison au Mans pour ensuite pouvoir retourner à Valenciennes en Ligue 2".

Et en termes d'objectifs personnels en National ?

"Je ne m'en mets pas plus que ça. J'espère avoir plus de stats personnelles, aider l'équipe pour atteindre les buts que l'on s'est fixés."

C'est-à-dire la montée en L2 ?

"On l'espère tous."

En quoi Cris vous-a-t-il fait avancer dans votre rapport au jeu ?

"Quand j'ai signé au Goal FC, j'arrivais dans un club, Louhans, où je ne jouais pas forcément souvent. Ils m'ont fait confiance et vite mis à l'aise. C'est ce qui a fait la différence dans mon parcours."

Le Cris coach du Mans a-t-il évolué depuis Chasselay ?

"Il a évolué comme coach, forcément. C'est un ancien joueur. Il est très bien placé pour nous comprendre. C'est déjà un bon point. Avec lui, le groupe se sent bien. C'est une chose très importante."

"On s'attend à un match difficile face à Villefranche"

Vous restez sur une passe positive au Mans avec six matches sans défaite. Une explication ?

"On a su apprendre de nos erreurs du début de saison pour corriger le tir. Au niveau de nos résultats, ça se passe nettement mieux. On espère que ça va durer."

Villefranche, face à vous ce vendredi, c'est la possibilité d'affronter une défense très expérimentée face aux Flegeau, Bouet, Pagerie notamment. C'est un beau défi pour un attaquant comme vous ?

"C'est un match important, en effet. Mais tous les matches comptent en National, ça reste un championnat tellement compliqué. On s'attend à un match difficile. Au niveau comptable, on sait que ce serait une bonne occasion de faire une belle opération. C'est ce que l'on cherche tous."

On parle beaucoup de vous en ce moment comme l'attaquant qui monte en National. Qu'est-ce que ça fait de faire autant le buzz ?

"Je le vis bien. Mais il ne faut pas trop s'arrêter à ça. Tout va si vite dans le foot. Un jour ça va, un autre c'est beaucoup moins bien. La seule chose à faire c'est continuer à travailler pour rester à ce niveau."

Propos recueillis par Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?