Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Football : il faut sauver le soldat Pochat

le - - FCVB

Football : il faut sauver le soldat Pochat
Franck CHAPOLARD

Une fumeuse polémique a, depuis mercredi soir, eclipsé l'incroyable performance des Caladois en Coupe de France. Entre volonté de faire le buzz, ignorance et lâcheté.

Le Patriote Beaujolais a été, est et restera un hebdomadaire local, qui s'est donné pour seule mission d'informer. Les faits, rien que les faits. Mais parfois, une certaine forme d'injustice nous pousse à prendre partie. Et à monter au créneau.

Mercredi soir, après l'incroyable performance des Caladois face à l'ogre parisien et sa puissance financière illimitée (défaite 3-0 après prolongations), des journalistes avides de buzz, relayés par des experts du ballon rond bien cachés derrière leur écran, s'en sont pris à Alain Pochat. Insultes, violences verbales et paroles dédaigneuses teintées d'un parisianisme anti-provinciaux. Une vraie "polémique" bien dégueulasse…

La raison, des propos tenus par le coach caladois après un contact entre Lemb et Kehrer. On joue la 110e minute et, encore une fois, le banc parisien, plutôt véhément envers l'arbitre, s'emporte… De quoi faire réagir le basque du FCVB. "Ils vont voir s'ils ne vont pas se faire soulever à Manchester. Il a raison Laurey !" Une référence explicite au coup de gueule du technicien strasbourgeois d'il y a deux semaines, lui aussi excédé par les éternelles plaintes des joueurs de Tuchel. Dès la fin de la rencontre, les réseaux sociaux se déchaînent.

Sans rentrer dans le détail de commentaires nauséabonds, Le Patriote Beaujolais a surtout voulu réagir face à un acharnement symptomatique de notre époque. Inutile de se prononcer sur le traitement réservé par les arbitres aux stars parisiennes. Non, le plus affligeant, c'est l'origine de cette "polémique", si tant est qu'on puisse employer ce terme. Elle est née de mots prononcés sur un banc de touche et volés par les caméras ! N'importe quel footballeur, pro ou du dimanche, sait que, dans l'excitation d'un match, des paroles fleuries sont balancées, souvent à tort, parfois à raison. Envers l'arbitre, l'adversaire, ses propres joueurs…

L'idée n'est pas de défendre ce langage parfois violent mais de recontextualiser la sortie d'Alain Pochat. Et de se poser la question de la vague de critiques qu'elle a soulevé.

Car, si on peut être consternés par le déferlement ignoble sur Twitter et autre Facebook, des espaces où les donneurs de leçon, mesquins et violents, sont légion, on peut aussi largement s'interroger sur l'importance donnée par les médias, sûrement trop parisiano-centrés, aux propos du Basque du FCVB.

Dans L'Equipe du 7 février, presque rien sur l'incroyable coup de maître tactique du technicien beaujolais. Non, la "Bible du sport" préfère se jeter dans les bras de la polémique et souffler sur les braises en questionnant Alain Pochat sur sa petite phrase. Le Bayonnais, homme de conviction et pas vraiment du genre à se défiler, assume. Droit dans ses bottes. De quoi redonner du grain à moudre à certains qui s'empressent de le faire passer pour un "bourrin de Province", bien décidé à se payer les artistes du PSG.

C'est bien mal connaître Pochat. Lui l'entraîneur adepte de la possession. Lui l'apôtre du jeu, rien que du jeu. Lui le bâtisseur qui, en deux saisons à peine en Calade, a construit une équipe à son image, faite de manieurs de ballon à la Rémi Sergio et de garçons à l'état d'esprit irréprochable comme le capitaine courage Maxime Jasse. Bien loin des standards du National, un championnat où la dimension physique prend souvent le pas sur tout le reste.

Alors oui, cette polémique est ridicule, nulle et inutile. Heureusement, comme toutes les autres, elle s'effacera aussi vite qu'elle est née. La performance de Villefranche, elle, restera. C'est le plus important.

Tony Fonteneau




Tony FONTENEAU
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer